Archive for avril, 2020

Poisson dans l’eau

jeudi, avril 30th, 2020

Alors, évidemment, à l’arrache, deux balances des blancs automatiques différentes, forcément.
Un p’tit effet atténué “polaroïd”.
OSEF, pour le moment tout va encore presque bien.
Par contre, je retire ma proposition de sushis pour les modèles 🙂 (pour ceux qui suivent).

Éclairage sur la dictature en place dans la société occidentale en 2020

mardi, avril 28th, 2020

http://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2020/04/25/covid-les-rigolos-et-les-pas-droles-306088.html

“Si vous faites croire aux gens que 100 000 ou même 200 000 morts à l’échelle mondiale représentent une catastrophe, alors que chaque année les infections respiratoires font 2 600 000 morts sur tous les continents, les mesures d’exception mises en place pour lutter contre une maladie qui fait 100 000 morts ne tiennent plus la route.”

https://www.limpertinentmedia.com/post/today-in-entertainment-history-2

 

Impro

samedi, avril 25th, 2020

Evil too

mercredi, avril 22nd, 2020

Maricon es le macron con su puta madre troña

mercredi, avril 22nd, 2020

La covida

lundi, avril 20th, 2020

Charlie M.

dimanche, avril 19th, 2020

If I could I would exchange the childhood of polanski and Charles Manson, as to rewrite history of so many people.

Here’s a kind of poetry I wrote few days ago and some simple chords behind. I kind of like it when it’s RAW.

Lyrics, guitar, arrangements: F.H.P. Lornet 2020.

 

Nous y voilà…
Nous y voilà et cela me fait si plaisir d’être ferré
Un poisson dans l’eau, non!
Un croco amphibie, oui.

Et vous voilà avec moi, aujourd’hui
partageant enfin la peur que vous refusiez
la peur que j’étais seul à ranger
chaque soir, au fond de son panier

Est-ce que vous êtes prêts?
ha! … pas encore assez?
Il n’est plus temps de vous embarrasser
Plus temps de vous embrasser
laissez les mioches
laissez-les, vous dis-je

Vous allez les blesser…

Si bien éduqués, n’est-ce pas?
Quel gâchis de leur rendre la liberté
Si chèrement acquise au prix de leur volonté…

Ah oui, c’est salaud
Que vous ne vous êtes jamais données.

Une situation de stress intense, dites-vous?
Écouter la parole de l’ordonnateur?
Suivre docilement les ordres enrobés de conseils
le bâton au miel…

Maintenant que vous, moutons, êtes parqués de votre propre volonté,
maintenant que la sentez vous prendre sournoisement
maintenant que la route est peut-être bien terminée

Qu’en est-il de vos drapeaux?
Vous drapez-vous?
Entonnez-vous?
Ça ira, mon p’tit gars.

Tu les vois ceux-là, qui hier t’usaient
Tu les vois aujourd’hui comme ils sont laids
Elle suinte de partout
Elle vient jusqu’à nous

P’tit gars, on les a eus, nous aussi
On ne se laissera plus faire,
Jamais.
Tu m’entends, maman?

Non, personne n’entends plus rien
Plus rien le battement si inquiétant
ce battement qu’on voudrait finalement
Qu’il s’arrêtât ou continuât

Mais sans bruit, n’est-ce pas
Oh non, sans bruit
Sans un pas
Pas.

Car, tutti frutti est en lui
par lui et avec lui
Dans la cave des caves
terré au fond du terrain

Qu’en est-il de ceux-là qui sortent tous maintenant?
Vont-ils se briser entre eux, chaque instant?

Moi je jouis de voir sentir, je jouis de vous voir
Tremblez, manants, vous arrivez!
Tremblez de tous les temps!
Vous êtes ici chez moi, bienvenue chez Pan!

Du vin? non, il n’y a plus
Délices? encore un peu, viens…
Délire? des lyres, oui, c’est comme cela que ça finit.
En MUSI-QUEUE!

Mais… Mais avant…
C’est l’urgence de partir
C’est le tremblement de l’avenir.

Qui donc est le fou?
Qui sont-elles les horreurs, bergère?
Elles viennent combattre nos pensées…
Notre petite armée de penseurs virevoltants et joyeux

Les chiens et les chiennasses sont lâchés
Lâches, lâches, lèchent.
Chef de meute au rictus idiot et inconscient.
Magma de mamans et de dents…

Quel dommage que je sorte
Portes ouvertes, avorte!
Rentrez donc et tâtez l’aorte
C’est de cette sorte qu’on fait les sottes.

Adieu, adieu
Prenez ma place de libretin
Laissez-moi passer, ceci est mon chemin!

Transféro-contretransférentiel

vendredi, avril 17th, 2020

https://www.spp.asso.fr/message-de-la-presidente-de-la-spp-concernant-la-crise-du-coronavirus-16-mars-2020/

Ça va, j’ai de la lecture avec Alice Miller.
Mais quel gâchis de temps et de santé, quel gâchis social qu’implique l’incurie des dominants qui, fats de leur confortables richesses exacerbées, se foutaient d’être préparés selon l’amusante ritournelle de la chanson du bouc:

“préparé, préparé, c’conseil doit s’partager,
c’conseil doit s’partager pour s’préparer
préparé, préparé, excepté si t’es blindé
t’as qu’une seule vie, il faut la ménager”

 

La muñeca

jeudi, avril 16th, 2020

“Ça nous dépasse”.
Bof.
On peut dire ça, quand on a les moyens et la chance de bien vouloir ne pas penser, n’est-ce pas?
Et encore, je considère celle-là qui une fois s’était fendue de cette platitude comme un être humain. 🙂

Alice Miller (extrait pour Clo)

mercredi, avril 15th, 2020

La fransse fascistoïde

mercredi, avril 8th, 2020

http://www.ardeur.net/2020/04/covid-19-lami-des-dominants/

Extrait:
“À l’exception d’un accident nucléaire majeur, ou d’un virus que l’on contracterait par simple respiration dans l’air, aucune crise sanitaire ne peut justifier l’interdiction de promenades solitaires en forêt, sur des plages, dans les rues… Aucune crise sanitaire ne peut justifier que l’on désigne les citoyen·ne·s comme des coupables en puissance (lorsqu’Édouard Philippe annonce que le gouvernement prend des mesures de confinement drastiques car les citoyens ne sont pas suffisamment dociles, il transforme tout un chacun en délinquant). Aucune crise sanitaire ne peut justifier une politique hyper répressive incluant le survol d’une plage par des hélicoptères, l’interdiction de sortir plus de 20 minutes de chez soi, de s’éloigner de plus de 1km. Aucune crise sanitaire ne peut justifier que l’on ferme les parcs et les jardins publics. Aucune crise sanitaire ne peut justifier que l’on punisse des citoyen·ne·s d’amendes lourdes (jusqu’à 3 500 €) et de prison (six mois) en cas de promenades solitaires. N’importe quel gouvernement soucieux du bien-être de la protection de sa population en cas de crise sanitaire devrait au contraire prendre acte des difficultés personnelles, familiales, psychologiques, sociales considérables qu’entraîne un confinement, et le rendre supportable en invitant largement la population à s’aérer et à sortir se promener, à condition de respecter les mêmes règles de gestes barrières qui sont demandées pour le travail qui, lui, non seulement n’est pas solitaire, non seulement est autorisé, mais est rendu obligatoire sur rappel du Medef.”

L’essentialité du contexte

mercredi, avril 8th, 2020

A lire https://laviedesidees.fr/Organes-et-orgasmes.html et particulièrement le moment concernant l’excision des femmes et la circoncision des hommes, on aimerait comprendre pourquoi les auteurs (de l’article et du bouquin, si toutefois l’article ne le trahit pas) en oublient le contexte fondamental de ces actes de torture sexuelle: à savoir qu’il ne s’agit ni d’hommes ni de femmes, mais bien de petits garçons et de petites filles, donc d’enfants.

Mais à vouloir trop, on en oublie souvent l’essentiel.

Ebola

mercredi, avril 8th, 2020

Voici Ebola, le compagnon de jeu de Pucci Puckett et de Cat Blanchett.
En arrière-plan, de quoi faire un peu de son pour changer des parties de ping-pong quotidiennes du voisinage… gniark 😉

Le retour de l’occupation

mardi, avril 7th, 2020

Ayant regardé avec attention la mini-série “Unbelievable” et le film “My name is Sara” (d’excellentes productions) .

Etant donné la définition du mot confinement:
A. Vieilli. Isolement (d’un prisonnier)
B. Fait d’être retiré; action d’enfermer, fait d’être enfermé (dans des limites étroites).
Spéc. ,,Interdiction faite à un malade de quitter la chambre“
C. BIOL. Maintien d’un être vivant (animal ou plante) dans un milieu de volume restreint et clos.

Entendant estrosi, muni de ses multiples mandats (un surhomme à n’en pas douter) déclarer que la surveillance de l’espace public sera totale et utilisera hélicoptères et multi-rotors ainsi que la surveillance vidéo fixe.
Entendant le ministre de l’intérieur dicter à ses sbires préfets qu’ils peuvent durcir les Kontrôles privatifs de liberté dans l’espace public.
Sachant que les moyens mis à dispositions ne seront donc pas employés à la sauvegarde des citoyens, mais à leur surveillance, d’abord dans le but de les soumettre et de leur faire payer des amendes (dans un premier temps, puis viendra la prison, puis…).

Il apparaît évident que les occupants des pseudo-démocraties occidentales, les aristocrates de la bourgeoisie sous la supervision des financiers et autres banquiers, sont ceux qui se réclament des suffrages que par ailleurs ils manipulent à volonté grâce aux médias de leurs superviseurs.

Que le motif soit une maladie opportune ou une guerre qu’ils auraient voulue ne change rien à l’affaire.
Les affaires continuent de tourner et ils conseillent même de jouer en bourse ( “C’est plutôt le moment de faire des bonnes affaires en Bourse aujourd’hui ” agnès pannier-runacher le 10 mars 2020).

La dictature est donc bel et bien là.
Elle durera, s’endormira d’un œil par moment pour se réveiller plus pressante ensuite, nourrie par l’appât du gain pour soi au détriment de tous les autres.
Le tout avec l’assentiment de certains qui, sans rougir, se prétendent défenseurs de l’humanité et hurlent à la peine de mort sitôt qu’on fait une blague, quand bien même elle serait de mauvais goût.

C’est sympa, cette époque. C’est terrible.
Finalement, la “juste” continuité des fachistes déguisés en agnelets (une BD à lire).

NDB

lundi, avril 6th, 2020

Well, well, well…
Nothing to do with it but it’s cool to share this containment with you. Better said: it’s cool YOU share my containment for once.
I’m quite used to it for around 40 years by now… Oh, it’s not really the same in nature, but I guess many of you will experience the high suffering and pain and dolor out of it. And it’ll last, I can assure you.
Not that I enjoy seeing people suffering, it doesn’t actually make me fell anything except for some very few persons. Yeah, it’s sad 🙁

Mi containment is now su containment. Enjoy the cure and be better.
Hasta luego 😉

Read and listen

vendredi, avril 3rd, 2020

https://truthout.org/articles/we-cant-let-covid-19-drive-us-into-authoritarianism/

Before diktat

jeudi, avril 2nd, 2020

Des sushis extrêmement rares dits “noten” (morceaux du dessus de la tête, forcément yen a pas pour tout le monde ^^), fabrication maison comme d’hab’.
Toujours approvisionné par la maison Chavrier, MoF apprécié des dominants par fatuité et par moi pour la qualité des produits.
Premier thon rouge méditerranéen de l’année.
En passant, un homard albinos dans le vivier de la même maison.
Photos en qualité “touriste +” (cadrage pourri, mais léger travail de développement, faut pas dec’ non plus, j’suis pas au gouvernement).