Archive for the ‘web-3d’ Category

Web 3d 2011, un nouveau souffle

Sunday, July 3rd, 2011

La conférence internationale sur la web 3d s’est déroulée dans une faculté de médecine. C’est joli une fac de médecine parisienne rive gauche. C’est en vraie pierre de taille, robuste, décoré de statues en ronde-bosse, de bas-reliefs honorifiques à la gloire des grands qui sont passés par là et qui ont lâché quelque fortune pour le bien commun  🙂 . Présentation sommaire de la conférence en vidéo.

Web3D conference 2011 Paris

Web3D 2011 Paris

Vanité

Vanité

Les salles et amphithéâtres s’articulent autour d’une cour à galerie agréablement végétalisée et ponctuée de deux fontaines: idéal pour s’en griller une petite sans devoir s’exiler trop loin alors que le buffet n’attend que vous !

Une copine m’attendait depuis un moment, de marbre devant cette effervescence momentanée.

Tout le gratin de la 3D web s’était donné rendez-vous pour divulguer lors de passionnantes conférences les avancées technologiques permettant un espoir renouvelé dans l’utilisation de cette vieille technologie, jusqu’alors phagocytée par les solutions propriétaires et la mauvaise volonté de certains monopolisants.

L’enthousiasme des intervenants principaux (Alain Chesnais, président de l’ACM -Association for Computing Machinery- , et Neil Trevett, président du groupe Khronos) ainsi que leurs discours distanciés contrastaient assez fortement avec d’autres interventions, plus focalisées et techniques (je n’en ai pas compris le dixième ou presque 🙂 ).
Tous les intervenants ainsi que la plupart du public sont des universitaires, des ingénieurs, des industriels, des entreprises, des organisations d’état, bref la vraie vie de l’argent et de la technologie  🙂 .

Tout comme dans la vie des démocraties d’aujourd’hui, où ce ne sont pas les peuples qui décident, mais les financiers via les politiques, le monde de la web 3d est soumis aux besoins des industries, et fait peu de cas des utilisateurs, sauf à obtenir un contenu gratuit. J’exagère à peine 🙂 .

Cependant, les technologies ouvertes issues de ces relations techno-économiques restent accessibles aux utilisateurs et leur permettent de créer des contenus tout en apprenant à s’amuser de certaines difficultés. C’est tout de même grâce à l’élaboration de langages ouverts comme le VRML et le X3D que Lornet-Design a pu créer sa démo.

Dijon 3d @ Web3D conférence 2011 Paris

Dijon 3D @ Web3D 2011 Paris

Lornet-Design a donc présenté son humble projet “Dijon 3D” lors de la session “web 3d showcase”, en retard d’une heure sur le programme.

Le web 3d artshow qui précédait a mis en lumière l’utilisation exclusive de Second Life par les artistes présents, qui ne semblaient pas se rendre compte des questions que cette utilisation exclusive peut soulever.

L’élaboration de standards ouverts pour la web 3d permet aux utilisateurs, quels qu’ils soient, de créer et de divulguer de façon libre et accessible, sans être assujettis à des formats propriétaires, et sans être tributaires d’un service privé souvent limité dans le temps, comme l’a souligné Nicholas Polys (Virginia Tech). C’est bien de cela qu’il s’agissait lors de cette conférence. Les artistes étaient donc totalement à contre-courant, dans le mauvais sens du terme.

Mais les artistes, dont l’égo est souvent pathologique  :), ne semblent pas voir que l’utilisation des nouvelles technologies pose également la question de la liberté. Présentation intégrale du web 3d artshow et du showcase en vidéo.

 

La petite histoire de la présentation de Dijon 3D:

Pour présenter une démo il faut un ordinateur portable. Le Dell Inspiron 9100 de Lornet-Design, équipé d’une carte graphique ATI Radeon Mobility 9800, ne supporte pas le x3dom en raison d’accords stupides entre Dell et ATI à l’époque de sa construction (en 2004). Les drivers ne sont plus développés car Dell obligeait ses utilisateurs à passer par Dell pour les mettre à jour. Résultat: il faut racheter un ordinateur. Stupide lobbying.

Je demandais donc à Alain Chesnais, car très sympathique il m’apparaissait, s’il pouvait me prêter un PC capable d’afficher du x3dom. Il utilise un Mac. Ok, compris. Mac affiche x3dom sans souci, c’est cross-platform, mais je me dispensais de le lui rappeler. Il me dirigea vers Anita Havele, executive director du Web 3D Consortium, fort charmante, qui me dirigea vers Johannes Behr (Fraunhofer Institute) tout à fait disposé à me prêter son Mac 🙂 … C’est ainsi que je rencontrai Yvonne Jung, talentueuse et sympathique ingénieur informatique chez Fraunhofer Institute, les créateurs du x3dom et de Instant Reality.

Le moment venu, Johannes était hélas occupé, mais se fit fort de me diriger vers un étudiant stagiaire chez EDF qui me prêta son ordinateur pour faire ma présentation. Je l’en remercie encore. J’apprenais par la suite que l’image 3D de la cathédrale Notre-Dame de Paris sur l’affiche de la conférence est de son fait.

Affiche Web3D conférence 2011 Paris

Affiche Web3D 2011 Paris

C’est donc avec un certain stress que j’abordai ma présentation, du fait du retard accumulé sur le programme (je ne voulais ni m’imposer ni prendre sur le temps d’autres communications, pas comme certains…) et parce que je savais que mon discours tenait en 10 minutes, sans compter le temps de la manipulation. Mais bon, la démo est en ligne, vous pouvez manipuler vous-même, c’est facile.

Du coup j’ai dû couper à la hache mon discours en direct, ce qui le rend peut-être un peu biscornu.

Voici donc le texte intégral de la démo Dijon 3D par Lornet-Design à la conférence internationale web3D 2011.

Je passerai sur les rencontres d’ordre privé, un dîner avec un véritable artiste 3D, arrosé d’un excellent Bordeaux, la veille de la conférence au “café des artistes”, ainsi qu’une rencontre du troisième type, fugace et déstabilisante, à la « 2001 » :). Et ce n’est qu’ensuite, une fois revenu derrière mon clavier, que je me suis aperçu que j’avais également rencontré sans le savoir, la célèbre et talentueuse Wildpeaks (le site est en flash ^^).

Je n’ai pas assisté à toutes les conférences, mais lors de celles où j’étais présent, je me suis abstenu de taper mes mails sur mon mini ordi, afin de ne pas emmerder mes copains de banc d’amphi avec un tac-tac-tac  de clavier chiant, histoire de faire croire que j’étais un busy man. Il était déjà assez difficile de comprendre l’anglais souvent approximatif, quant à l’accent, de certains communicants. Quand j’ai eu envie de lire mon Canard préféré, je me suis retiré dans la salle de pause. Je n’ai pas non plus twitté les trucs et les machins en direct. Et pour cause, je n’avais ni ipod, ni ipad, ni tablet, ni ordinateur portable sur moi, encore moins de minitel, tout juste une antiquité mobile que j’avais éteinte.

En guise de conclusion provisoire, on peut dire que cette conférence internationale sur la technologie web 3D a mis en évidence plusieurs axes de réflexion et de développement: d’une part, la gestion de données massives, surtout concernant la géolocalisation “sociale” et militaire (le consortium web 3d travaille beaucoup avec l’Etat américain), d’autre part la prééminence de l’Internet mobile et sa suprématie future. Le tout étant bien évidemment concerné par l’élaboration de standards visant à faciliter le développement, la création et la commercialisation rentable de produits destinés à l’utilisateur.

Il manquait cependant dans les discours, en guise d’ouverture, un questionnement sur l’éthique liée à ces nouvelles technologies: la géolocalisation est un moyen très efficace pour tracer la vie de tous les citoyens du monde, équipés de multiples “sensors” (censeurs ? 🙂 ), l’Internet mobile est “révolutionnaire”, mais plutôt dans le sens ou le pouvoir peut à nouveau, et grâce à la naïveté des citoyens-utilisateurs, reprendre le dessus par sa puissance de contrôle.

Ces questions sont d’une importance cruciale, comme le rappelle par ailleurs Benjamin Bayart, et l’éducation à l’utilisation des nouvelles technologies est indispensable.

Il reste que j’ai été honoré de participer à cette conférence internationale sur la technologie web 3d, où j’ai beaucoup appris, et de pouvoir présenter mon projet de ville 3D « Dijon 3D ».

 

 

Conférence internationale sur la technologie web 3d

Tuesday, June 14th, 2011

La 16ème conférence internationale sur la technologie web 3d se tient du 20 au 22 juin 2011 à Paris, au couvent des Cordeliers, dont l’héritage historique est lourd de signification quant à la marche de notre société actuelle…
Lors de cette conférence organisée par ACMSiggraph, de nombreux thèmes seront abordés, comme le X3D, le WebGL, les mondes virtuels, la réalité augmentée, la visualisation scientifique et les applications rendues possibles grâce à la ténacité des développeurs libres.
L’art sera également de la partie avec le web3d art show (mardi 21 juin de 16h20 à 17h30) sans oublier la présentation de projets innovants lors d’un show case (mardi 21 juin de 17h30 à 19h) pendant lequel Lornet-Design présentera “Dijon 3d”.
Ces deux sessions seront filmées et retransmises en direct sur Second Life, probablement à l’Opéra Bis Island, une création virtuelle représentant l’Opéra de Rennes, modélisé avec talent par Ayiki.

Web3D conference 2011 Paris

Web3D 2011 Paris

Image d’illustration tirée de l’entête du site de la conférence web3d 2011 et agrémentée d’un avatar SL dessiné par Ayiki.

Dijon 3d sur le blog x3dom.org

Thursday, May 19th, 2011

La première scène de Dijon 3d présentée à la fois en x3d et x3dom sur le site dijon.tourisme-3d.com a fait l’objet d’un article sur le blog des créateurs du x3dom.
Lornet-Design remercie toute l’équipe x3dom qui travaille avec énergie à l’élaboration et au perfectionnement de cette nouvelle technologie !

X3DOM blog

X3DOM blog

Pour en savoir brièvement un peu plus sur x3dom et x3d : quelques explications !

Testez vous-même un tour en 3d dans votre navigateur Firefox ou Chrome : Dijon 3d X3DOM

Dijon 3D, une initiative artistique numérique

Saturday, March 20th, 2010

Lornet-Design lance un nouveau site pour illustrer sa vision en 3d de la ville de Dijon.
Pour ces débuts, seules des images et une vidéo de la rue Stéphen Liégeard et de la rue des Forges à Dijon sont accessibles, en attendant une solution satisfaisante et “universelle” pour présenter une véritable 3d aisément navigable. Les langages VRML et X3D seraient à même de satisfaire ces besoins, mais ils sont encore tributaires de plugins.
Java reste la meilleure façon d’afficher une véritable 3d multi-plateformes (entre autre grâce à Jmonkey). Une collaboration avec un programmeur talentueux est en cours…
Le site de Dijon en 3D par Lornet-Design.

3D tourisme à Dijon

Islanda 6000 Artwork

Wednesday, January 6th, 2010
3D chat

3D chat

Cyberspace

Cyberspace

Big stick and the woman

Big stick and the woman

Paradise beach

Paradise beach

Blonde girl

Blonde girl

Nymph at night

Nymph at night

Islanda 6000 3d island Online with chat

Saturday, January 2nd, 2010
Islanda beach

Islanda beach

Islanda 6000 U is online :
http://www.tourisme-3d.com/islanda6000u/blaxxun/contact.htm

You need to install Blaxxun plugin and use IE based browsers 😉  More infos and links on Outside page.

Enjoy virtual world and mini-game (use your mind)  🙂

##############################################
Islanda 6000 U – Notice des créateurs – 2010
# ISLANDA 6000 U : a mini-game artwork created by Lornet-Design for http://www.revemonde.net blaxxun server
# @ http://outside.revemonde.net
# Web location :
http://www.tourisme-3d.com/islanda6000u/blaxxun/contact.htm
# Copyrights Lornet-Design 2009-2010.
http://www.lornet-design.com 
# contact(at)lornet-design.com
#No reproduction allowed without permission of the authors.
#Thanks to Sarah for her unconditionnal help for 10 years.
#Thanks to Arsène for the stop-animation script and for help on the SharedEvent setup and much more.
#Thanks to GilTheB for giving the keywords “Drawop” and for his “nobeam” code.
#Thanks to Bob Crispen for the disappear script.
##############################################

Creative web3d : Islanda 6000 U

Monday, December 28th, 2009

Voici un aperçu en vidéo de l’île 3D créée par Lornet-Design: Islanda 6000 U.

Cette île présente deux côtes et une pointe rocheuses. Une forêt s’adosse sur les grandes falaises de l’est, alors qu’à l’ouest une pointe rocheuse menace les bateaux en perdition. Au sud, des falaises affaissées accumulent les galets roulés par la houle incessante et mâchés par les déferlantes. Trois plages permettent l’accostage facile des bateaux luxueux qui s’aventurent parfois sur Islanda 6000 U…

Même déserte, Islanda 6000 semble être habitée. Un curieux destin attend ceux qui s’aventurent sur son sol…

Game design : a 3D island

Tuesday, December 15th, 2009

Lornet-Design connaît bien Internet : il en est issu.
Internet n’est pas seulement un moyen de communication ou de commercialisation, c’est aussi une machine à émulsions et on y trouve quelques perles rares (dépêchez-vous, l’ivraie est en train de supplanter le bon grain) .
Avant de se lancer dans un ambitieux projet de web 3D, Lornet-Design s’attaque à l’élaboration d’une scène 3D VRML représentant une île. Traitée comme un décor de jeu vidéo dans lequel quelques interactions multi-utilisateurs seront possible , cette scène est un élément d’un scénario plus global…
C’est à la fois un challenge graphique et une approche de la programmation VRML qui permet de partager les animations à plusieurs : grâce à un serveur une animation déclenchée par un des participants est visible pour les autres et entraîne des conséquences visibles par tous 🙂 .

L'île eau, une île en 3D VRML

L'île eau, une île en 3D VRML multi-utilisateurs

L’île eau est un travail de maîtrise. Toutes proportions gardées, cette île 3D fait appel à différentes technologies de pointe (bien sûr 🙂 ) : le multi-texturage, les événements partagés, les animations 3D et sonores ainsi qu’un gameplay simple mais efficace.
Pour suivre le déroulement de la création et remercier par la même occasion l’aide précieuse apportée par les Rêvemonde angels, je vous propose un lien : live creation of a 3d multi-user VRML island
A bientôt pour la campagne de promotion.

Web 3D – Retrouvailles 2009

Friday, September 4th, 2009
Retrouvailles 2009

Retrouvailles 2009

Un an déjà que l’ambiance est morose tant d’un point de vue social que politique. Les affaires tournent au ralenti, l’obole de la société à ceux qu’elle laisse sur le “bord du chemin” n’est même plus versée, les puissants et les riches continuent de s’empiffrer sur le dos de leur concitoyens.
Rien de nouveau donc depuis plusieurs milliers d’année (relisez vos livres d’histoire).
Cependant, quelque part sur la toile, certains irréductibles se retrouvent en ce premier week-end de septembre pour refaire le monde et gloser sur l’inutile.
C’est une tradition depuis plusieurs années : les Retrouvailles. Ça se passe sur les mondes libres de Rêvemonde, un havre de liberté pour les créateurs de scènes 3D en VRML/X3D.
Certaines réalisations n’ont rien à envier aux communautés 3d dites “sociales” et qui en général regroupent tout un tas d’éléments et d’individus hétéroclites dans un joyeux bazar préfabriqué.
Rêvemonde c’est autre chose

Définition de Rêvemonde : “REVEMONDE rassemble des techno-créatifs désintéressés qui ont en commun la passion de la 3D, l’esprit open-free, le goût du beau, le respect de la personnalité dans la collectivité, l’esprit d’entr’aide et l’envie de s’éclater … Si vous êtes comme ça : bienvenue 🙂

But de Rêvemonde: “REVEMONDE veut faciliter la vie aux créateurs de mondes et promouvoir la 3D.”

Depuis 2008, Rêvemonde offre la possibilité d’utiliser gratuitement un serveur de Chat 3D Blaxxun et d’y exposer ses créations VRML/X3D : OUTSIDE.

C’est donc sur Outside que se tiendra l’événement de la rentrée 2009, les 4, 5 et 6 septembre 2009.
La visite est gratuite moyennant l’installation du plugin Blaxxun dont l’usage est prescrit pour Internet Explorer sous Windows. Pour ceux que cette configuration rebute et qui sont toutefois équipés de Java, ce sera sans la 3D grâce à cet applet Java.

ACCES DIRECT : Retrouvailles 2009, événement VRML/X3D sur le serveur libre Outside de Rêvemonde

PS: il est impossible d’attraper la grippe A H1N1 sur Outside, de même qu’en faisant du tourisme 3D.