Suburban poster

février 26th, 2021

En me baladant dans les banlieues sombres et insalubres (of course), je suis tombé sur l’expression de la colère terrible qui sourd dans nos contrées.
J’en ai fait de mémoire une reproduction assez fidèle, bien que j’aie ôté les résidus de déjections projetées contre les photos qui l’accompagnaient.
Les conséquences des restrictions totales des libertés des citoyens d’aller et venir  et de rencontrer qui ils veulent n’apparaissent encore que très peu au jour en cette fin de février 2021.
Cependant…

US (urban serie)

février 23rd, 2021

 

#photography #urban_serie #FHP_Lornet #2021

Connaître la réalité covida

février 20th, 2021

Pour connaître la réalité au sens large, il faut d’abord connaître SA réalité à soi. C’est douloureux, long et très difficile.
Ensuite on peut espérer approcher, sans jamais l’atteindre, la vérité.

Plandemic.
https://plandemicvideo.com/

Fouché (anesthésiste réanimateur), Pavan (mathématicien enseignant chercheur), Carré (anesthésiste) <- ceux à voir, les trois premiers entretiens intégraux sans mise en scène (2h30).

NEW HOLD-UP+ LE BONUS
https://www.youtube.com/watch?v=ujWehztwa88

cru elle a

février 19th, 2021

https://www.cairn.info/revue-cahiers-de-psychologie-clinique-2004-1-page-29.htm

sauvergarde/backup pdf file:

LA CRUAUTÉ ET LES AVATARS DE LA SUBJECTIVATION

Aphorisme

février 18th, 2021

M’est venu cet aphorisme: L’amour ne coûte rien et pourtant il vaut plus que tout.
Je n’ai pas cherché à savoir s’il existe déjà car je m’en moque; il importe que je l’ai pensé.
Il résume convenablement à mon avis ce que ce brave Coluche disait de Freud et de la théorie psychanalytique: “a que y’a le cul a que y’a le fric”, dans une proposition erronée.
En effet, s’il y a bien le fric (et de nos jours, c’est exponentiellement criant) le cul est un raccourci peu à propos pour ce qui aurait dû être appelé l’amour, l’affection, la sensibilité, l’affect, la bienveillance, l’empathie, la sympathie. Bref, un “tas” de sentiments dont le “cul”, réalisation physique dans la sexualité génitale adulte de l’être humain, est un point de détail.

Alors, de cet aphorisme, que signifie-t-il? Car c’est un peu fourre-tout.
Et bien il met en relation d’opposition l’argent et les biens matériels, nécessaires mais vains, avec ce qui fait l’humanité, l’amour, pris dans son sens le plus générique qui soit.
Evidemment, on sait que l’humanité est également dotée de la possibilité de la plus grande perversion. Ainsi, ces deux objets sont souvent confondus, mélangés, embrouillés afin de créer un moyen de domination.
Quelles en sont les causes? Multiples et variées, dirais-je, mais toutes proviennent de l’élaboration de chaque être humain par son éducation et la vie qu’il a eu pendant son développement infantile, de sa procréation à… quelquefois à tout jamais, hélas.
Il y a pourtant des échappatoires, telles les névroses de vie, qui permettent, à moindre coût, selon une stratégie psychique d’économie, de survivre en regardant les trains passer. Celle-ci est la moins pire et la plus facile.
D’autres stratégies emploient la perversion et s’appuient sur les faiblesses des premières, elles s’en nourrissent et ne se préoccupent pas de savoir qu’elles meurent bien vite faute de courage. Il y a tant, peu importe donc.
Et il y a… autre chose.

manu macron ou la casse sociétale

février 16th, 2021

Il a pris la France pour la mettre à genoux, telle une vieille femme de sa connaissance, qu’il a même épousée.
Cependant, la République est figurée sous les traits d’une femme jeune et éprise de liberté, pas comme sa vieille rombière, malade mentale, qui ne pense qu’à changer pour des millions les tapisseries et la vaisselle d’un logis qu’elle ne mérite pas, afin d’y laisser une trace de son odeur pestilentielle.
C’est la mort déguisée qui rôde sur l’innocence de la jeunesse qu’elle détourne et avilit afin de compenser ses défaillances primordiales.
Quant à son pantin, il décharge son incapacité à gouverner sur la population, tantôt imitant les autres, tantôt prétendant être au devant des initiatives.
Il affaiblit, pense-t-il, la volonté de puissance (qu’il n’a pas, outre ses manigances et ses manières détournées) d’un peuple, de concert avec ses pairs par un hasard malheureux aussi débiles que lui.
On en est là.
Les intellectuels sont dépassés par l’ampleur de l’escroquerie, car ils sont déjà vieux et à l’abri du besoin.
La terreur instaurée par les dominants du monde entier sur les populations, en ce début de seconde décennie du XXIe siècle, est inédite.
Son ampleur est planétaire.
Le prix à payer pour ceux qui l’ont instaurée sera celui du sang.

NETS

février 14th, 2021

 

Le gros manche du pouvoir

février 14th, 2021

Comme l’aphorise Racamier “il se trouve toujours une femme pour tenir le manche du pouvoir”.
Evidemment, le fait de citer en ne retenant qu’une partie est volontaire; s’en trouveront des pseudo féministes pour piailler, c’est certain.
Peu me chaut car j’emploie ici le mot “manche” dans son acception péjorative tout autant que symbolique.

J’illustre ici ce qui se phénomènise au sein du pouvoir étatique et politique français depuis l’élection de manu macron en 2017, incapable et piètre banquier, époux de brigitte trogneux, bourgeoise nantie de richesses.
Voilà une femme qui, favorisée par une position sociale et financière avantageuse, ne s’en est pas laissé compter.
Elle a, d’une part, utilisé à des fins narcissiques son statut d’adulte et de professeur pour trouver chaussure à son pied en la personne d’un de ses élèves de 24 ans son cadet. Son précédent mari, banquier de son état, en est mort bien jeune, tout récemment, après lui avoir donné de biens beaux enfants. Mais c’était là commun et bien insuffisant pour un esprit malade d’ambition narcissique.
C’est donc qu’il fallait aller plus loin, et l’impétrant jeune vit devait lui aussi passer par une banque afin de jalonner ce parcours qu’elle voulait maximal, pour atteindre ensuite la plus haute position, magistrale, de chef de l’état.
La nature femelle de brigitte trogneux la protège encore un peu concernant sa déviance pédocriminelle, mais peut-être pas pour très longtemps, à l’aune des secousses sociales concernant les mœurs sexuelles de la société mondiale, mais surtout françaises.
De victimes sont garçons et filles, mais de prédateurs, pour le moment, la société patriarcale s’accommode fort bien d’hommes uniquement. Comme si les faits divers montrant les femmes infanticides, tortionnaires et perverses devait encore passer par le filtre puissant du déni: cela n’existe tout simplement pas.
La femme forcément bonne, mère, tendre et incapable de meurtre est le dernier pilier de la société patriarcale, qu’un brave Samson pourrait bien faire tomber.

Quant au jeune manu macron, tristement incapable, enthousiaste au point de paraître complètement débile, entouré de jeunes qui s’y croient tel attal, alors qu’ils ne savent même pas où ils se trouvent (ça se voit dans les discours et les attitudes) et de vieux qui profitent du moment, il s’est laissé manipulé et il aime ça.
Il ne dirige rien du tout et s’évertue à rendre rien ce qui pourtant est, sans lui.

Le cocon social de la bourgeoisie à cinq chiffres mensuels de revenus permet cette dérive psychopathologique, peu importante en elle-même si elle n’avait pour lieu les décisions politiques qui emmènent une population de plusieurs dizaines de millions de personnes dans la plus grande folie.

C’est inédit dans toute l’histoire de l’humanité.

Toujours deux fois, au moins

février 4th, 2021

On n’entendra pas les railleries, les éventuelles moqueries cachant l’ignorance et la peur, pas plus que le déni de ceux qui ni n’ont vécu ni ne font l’effort d’entendre et de connaître.
Il faut évidemment, sur les conseils de Racamier, dénoncer et démasquer la perversion narcissique pour s’en défaire. Qu’il s’agisse d’un noyau pervers ou d’un individu, cela ne le touchera pas; il ira ailleurs se défouler dans son délire.
Dans mon cas, il me semble l’avoir déjà écrit, ma propre famille nucléaire a été mon malheur. Moins que pour ma mère qui a choisi la mort un peu trop jeune et s’est laissée abattre par son époux malade. Mais cela regarde les concernés.
Ce qui est plus grave, qui relève d’une maltraitance inouïe, c’est que les enfants sont eux-mêmes handicapés par le fléau d’une personne, qui plus est lorsqu’ils viennent à naître et que, toute leur vie de croissance, ils subissent le tort d’un malade incurable.
Comment, vous tiers, pourriez-vous vous imaginer que votre mère avec deux enfants de 1 et 2 ans, accepte que son mari décide d’acheter pour maison, et donc de s’endetter à vie, une étable afin de la transformer en une bâtisse enviable?
Bien peu enviable de fait pour qui a passé vingt années dans le froid et l’inconfort de travaux interminables. Pour un adulte malade et épris de grandeur délirante, mégalomaniaque, pervers narcissique au plus haut degré, passe encore; mais il s’agit là d’une famille avec enfants en bas âge.
Alors évidemment, si on ajoute la chambre placard… Faut-il s’étonner qu’au lycée on s’adonne aux drogues et déjà à l’alcool de façon à créer une dissociation pour supporter la souffrance terrible d’un tyran domestique?
Tout le monde sent bien que quelque chose ne tourne pas rond, mais au final, ça passe sous le couvert de la ‘recherche de limites’ inhérente à cette période de la vie. C’est faux dans le cadre d’une toxicomanie déjà avancée. C’est vrai si on se bourre la gueule une fois de temps en temps, pas si on s’enfile de quoi s’enivrer dès avant huit heures du matin… histoire d’arriver en cours sans cette peur terrorisante et paralysante. On se gorge de vanité.
Ceux qui n’ont pas vécu dans l’entourage d’un archétypal pervers narcissique ne peuvent pas comprendre. Nombreux sont les reportages qui pourtant parlent des conséquences de ces relations avec des personnes psychopathes perverses narcissiques, mais je dirais malgré les terribles conséquences de telles relations, qu’ici, dans ces reportages, elles ont déjà pris fin et c’est pour cela qu’on peut les exprimer; elles concernent également des personnes dont la toute petite enfance a permis d’être fragile à un point tel qu’elles sont tombés sous l’emprise de psychopathes.
Elles n’ont pas, pour autant, vécu l’atrocité d’une vie entière dans cet état; elles peuvent essayer de “retrouver” un état antérieur peut-être plus stable, ce que ne peut pas celui qui a souffert dès sa naissance de la folie d’un tout proche et dont les imagos parentales sont foutues d’avance puisque dès le départ et tout au long de la vie, de la croissance et de l’élaboration de la psyché.
Qu’on se le dise, les régimes politiques et les relations entre dominants et soumis (on le voit bien aujourd’hui, avec el covida, que ces mots sont réels et vrais de véracité, n’est-ce pas? en France, la population est soumise, VOUS êtes soumis: vous n’êtes pas malades à plus de 99% mais aimez croire qu’il vous faut porter un masque ridicule et inutile DANS LA RUE! …) sont du même ordre que les désastres qui arrivent autour des perversions narcissiques.
De même que l’argent tient une place prépondérante dans les relations toxiques qu’exerce le pervers narcissique sur un entourage soumis et sidéré, que ce soit par accaparation ou par dépossession, c’est également les finances qui tiennent les populations dans un stress constant, au point de trouver refuge dans les toxicomanies perverses telles que celles, acceptables socialement (!) du cachetonage anxiolytique. La France est championne du monde de la consommation de neuroleptiques et autres psychotropes.
Rester dans un brouillard rassurant, ne pas l’ouvrir, rester soumis car, au fond, que peut-on faire?
Il est vrai qu’on ne peut faire grand chose, le vote dit démocratique, symbole de la participation sociale, est une évidente foutaise: que change une voix, un bout de papier? Et oui, rien puisque démocratie ou pas, ce sont depuis “toujours” les dominants par filiation de richesse, directe ou pas, qui décident pour tous les autres.
L’émancipation est douloureuse et d’une difficulté extrême, bien plus que n’importe quel record, performance ou exploit, qui probablement n’en sont que tentative sublimée.
Les dominants ou la domination/soumission sont des procédés qui ne se laissent pas faire, jamais. Ils ont même force de nombre à voir combien, soumis pourtant, sont de leur côté!
Que voilà une chose terrible de voir que les affligés soutiennent les tortionnaires. C’est l’exact principe de la perversion narcissique: lier et humilier tout à la fois, soumettre et porter aux nues (le candidat au pouvoir dira toujours “nous”, mais une fois au pouvoir il décide seul -ou dans le cas de macron, sous le regard castrateur de sa marâtre, substitut incestuel socialement acceptable d’un ‘drôle d’œdipe’).
Fatigue.

La boîte de Pandipe

février 1st, 2021

C’est dans ce type de boîte (on a une version inverse dans l’excellent film qui fait suite à The Shining, Doctor Sleep) que sont enfermés les enfants victimes de violences et de négligences. Ils s’efforcent de la rendre jolie, peinte, incrustée, travaillée au repoussé avec de multiples ouvertures, mais c’est une boîte qui a une vie propre; elle est effrayante et terrorisante car elle tue en laissant vivant ce qu’elle contient.

#metooincestuel

janvier 19th, 2021

[Puisque je ne me retrouve dans aucun de ces putains d’hache tagueule, je crée le mien, en me basant sur les recherches de Racamier]

Je ne suis plus un enfant, je ne dois plus rien à personne.
Surtout pas à ceux qui ont profité de l’amour inconditionnel de leur enfant, mes parents.
Etant donné la durée de la relation non pas incestueuse, mais incestuelle (au sens de Racamier), on peut dire qu’il y avait une grande perversité psychopathologique à l’égard des enfants de la part de mes parents.

La violence sexuelle que j’ai subie, à caractère d’incestualité, est bien pire que ce que j’appelle les « petits viols » dont on parle à présent souvent, comme l’on fait Vanessa Spingora, Camille Kouchner en parlant de son frère, Sarah Abitbol, Flavie Flaman, ainsi que toutes les actrices du mouvement #metoo.
Sans diminuer l’importance du trauma que toutes ces personnes ont subi, il est aisé de s’apercevoir qu’elles ont toutes eu une carrière, un métier, un revenu et que le moment traumatique est intervenu après la période de latence décrite par Freud.
C’est un très grand avantage pour se reconstruire.
Dans mon cas, je n’ai plus (un temps on faisait semblant) ni vie sociale, ni professionnelle, c’est une suite d’échecs et d’isolements dus au conséquences terribles du syndrome post-traumatique.

Pour ma part, il n’y a pas eu de période de latence, dépourvue de sexualisation. J’étais enfermé dans la chambre placard -vaste à faire bien des jaloux ! et propice à l’excuse- et j’avais le spectacle auditif de la sexualité adulte sans possibilité d’y échapper.

Dans ces cas-là, la culpabilité qui se développe avec la réitération sans fin du trauma est acméique, paroxystique.
J’espère que ce sentiment mortel va se transmettre à qui de droit, car la peur, la psychose, la honte, la culpabilité et au final, la mort, doivent changer de camp.

Je n’ai eu aucun secours, de personne. Personne ne s’est posé la question d’une timidité excessive du petit enfant que j’étais, personne ne s’est affligé de ces ongles rongés parfois jusqu’au sang, si petit. C’est pourtant un signe de stress majeur, ô combien visible et qui doit alerter. Seule ma grand-mère s’en est émue, mais surtout pour le manque d’esthétisme de ce handicap par trop visible.

Mais cela n’est rien. Ce n’est rien comparé au gâchis de la vie entière du beau jeune homme que j’étais, qui voulait, vainement peut-être, devenir quelqu’un, profiter de la vie, en prendre sa part comme tout un chacun.
Cela n’est pas possible lorsqu’on est rongé par une culpabilité extrême que l’on  n’arrive même pas à identifier. On « est » fou, à la place de ceux qui ont mal agi, et peu importe qu’ils l’aient fait en conscience ou non.

La solution, c’est de s’autodétruire, sans même savoir pourquoi, avec toutes sortes de toxines, même celles censées désinhiber ou garantir une joie de vivre momentanée.

Je ne reviendrai pas en arrière pour vivre autre chose. C’est évidemment impossible.
Attendre quoi que ce soit de la « société » ou de l’ « humanité » est une foutaise.
La domination, consciente ou pas, est la règle et s’applique à tous, un peu moins quand le pouvoir de l’argent ou des relations vient arrondir les angles ; mais c’est la règle du règne animal humain.
Il y a quelques chanceux, une majorité heureusement, dont la plupart ne se rendent même pas compte de la chance qu’ils ont de subir un peu moins que d’autres.
Oui, il y a un sacré paquet de connards et de salopes, c’est vrai. Quoi qu’ils fassent, ils passent dans la vie comme des mirages, tantôt à leur profit, tantôt à celui des autres.

On va vous tuer, vous allez mourir.

janvier 17th, 2021

Network- I’m Mad as Hell

www.youtube.com/watch?v=dib2-HBsF08

Couldn’t find the Soulwax Too many DJ’s song, do your own do.

Traumatologie du fascisme français à partir de 2020

janvier 10th, 2021

Similitude des traumas entre violence sexuelle et privation de libertés essentielles à l’humanité.

La domination qui s’exerce sur la majeure partie de l’humanité par des faits de couvre-feu, d’incarcération domiciliaire, de contrôles miliciens et policiers, de restrictions diverses et multiples concernant les arts, le sport, la vie en général à l’exception de l’alimentation, est une folie menant, plus elle dure, à la plus sûre réussite des dominants sur les populassières.
En France, par exemple, les dominants petits comme les ministres vivent sur les deniers de la population, sans rien produire sinon des ordres d’obédience orgasmique, avec 30 000 euros par mois en moyenne, alors que la moitié de la population active vit avec environ 1200 euros mensuels, le smic.
Si l’on se rapporte à la philosophie psychanalytique d’Alice Miller, la pédagogie noire, qu’elle dénonçait dans l’éducation des enfants, est aujourd’hui mise en pratique à une échelle mondiale sur l’entièreté des populations.
Injonctions paradoxales infinies, culpabilisation de chaque individu (coupable d’être potentiellement porteur de la mort pour autrui) sont les ressorts politiques, et uniquement politiques, de la domination de la bourgeoisie capitaliste issue de la révolution française, en ce qui concerne la France.
Non seulement la population n’y voit que du feu, dans sa grande majorité, prise par la peur de mourir ou par le sentiment fallacieux d’être ainsi protégée de la mort, mais elle s’écharpe entre elle à ces sujets.
Il n’y a rien d’autre qui soit plus plaisant aux dominants qui peuvent ainsi, au prétexte infondé d’un virus finalement absolument peu grave en regard de la peste ou d’ébola, jouir orgasmiquement de leur toute-puissance sur des foules immenses.
Dire ce qu’un être peut faire, quand il peut ou doit le faire, jouer de lui comme d’une bête, d’un animal, ainsi que ces dominants le font avec les enfants, sexuellement, est une jouissance perverse incommensurable.
En France, brigitte trogneux, l’épouse du président de la république, est de ceux-ci. Elle jouit follement, dans son hyménée (hymen né?) déjà vieilli et ménopausé, de ce qu’elle a dû apprendre dans sa famille de bourgeois richissimes: pour parvenir à faire ce que les hommes font, joue de ton vagin. Elle a mis en action, au mépris des règles de l’humanité, sa séduction au profit de son envie de pouvoir et de pénis: quoi de plus facile que de séduire un jeune garçon de 15 ans, alors qu’elle a autorité sur lui en tant que professeur?
Laissons là ces besognes sexuelles de bourgeoise de province qui ont pour le moins fort bien réussies.

Ceux qui aiment s’appeler eux-mêmes “la classe” politique, émargeant à plusieurs dizaines de milliers d’euros mensuels -le détail a son importance- se vautrent dans une sexualité perverse et ce ne sont pas seulement quelques brebis galeuses. Alors qu’ils sont adultes et responsables de leurs actes, en plus d’attributions qui mettent en jeu la vie de millions de leurs concitoyens, ils font fi de la plus simple morale. Il est vrai que la morale n’est pas judiciarisée, comme cela est arrangeant quand on a déjà tous les autres moyens à disposition.

Un ponte de sciences politiques, olivier duhamel, école de putards, aimait se faire sucer le chibre par son propre beau-fils âgé de 13 ans. Que voilà une belle initiative de dominant. Deux femmes autour de lui en sont mortes pour préserver le secret de monsieur et la bourgeoisie de pouvoir parisienne.
Il s’agit donc ici d’histoires de familles de la grande bourgeoisie (si on peut encore l’appeler ainsi). Un des fils Kouchner, Antoine, aujourd’hui professeur à l’Université Diderot à Paris, a été victime de la pédocriminalité de son beau-père duhamel, politologue (on a presque envie de rire si ce n’était désespérément tragique) à l’école de sciences politiques qui forment journaleux et putards de fransse…
Lui, Antoine, ne dit rien, c’est sa sœur jumelle qui livre un secret, connu depuis des dizaines d’années et qui a probablement coûté la vie à deux femmes, d’une manière ou d’une autre, un secret honteux pour le perpétrateur qu’est olivier duhamel.
Bien sûr, l’argent qui coulait et coule toujours à flot constant dans ces milieux a opportunément masqué l’ignominie de cet homme par ailleurs respecté bien qu’irrespectable en permettant à chaque protagoniste de tirer partie de la fortune de ceux qu’il faut bien appeler des nantis, pour le meilleur (les criminels) et pour le pire (les victimes).
Ainsi vont les perversions des dominants, qui s’abattent sur les plus faibles, leur propre progéniture étant une cible privilégiée.

Aparté: d’où parlé-je? Je parle depuis la chambre placard interdisant toute sortie d’aisance et obligeant au spectacle au moins auditif d’une génitalité d’adultes, parentale, à un enfant entre ses 3 ans et ses 16 ans. Voilà d’où je parle. Au moins.
Ceux qui en sont affligés ou apeurés s’échappent vite; ils ne comprennent pas, inconsciemment, l’absence chez moi de ‘neurones miroirs’ dont eux sont pourvus puisqu’ils n’ont pas eu à subir une torture psychique handicapante au plus haut point. Certains ont développé une intelligence qu’on dirait mathématique ou scientifique, rien de bien extraordinaire sinon que leur énergie peut être canalisée vers ces matières, puisqu’elle n’est pas occupée à combattre ce qu’ils ne connaissent pas. La plupart n’ont que peu d’intelligence, disons qu’elle est moyenne et suffisante pour se sustenter. Rares sont ceux qui peuvent comprendre et sympathiser. L’empathie est inutile voire contre-productive pour tous les protagonistes.

Neurones miroirs

janvier 4th, 2021

“Nous avons tous la capacité de percevoir de façon innée les émotions d’autrui, grâce à des neurones miroirs, mais si les émotions de la personne qui nous fait face sont anesthésiées, nous ne ressentirons rien émotionnellement, ce n’est qu’intellectuellement que l’on pourra identifier la souffrance de cette personne, mais encore faut-il être informé de l’existence de cette dissociation (dans le film Polisse nous assistons à une scène de ce type avec la jeune ado qui a été obligée de faire des fellations à plusieurs garçons pour récupérer son portable, elle semble si indifférente à la situation que les policiers se permettent de lui faire la leçon et même de se moquer d’elle en lui posant la question : «et si on t’avait pris ton ordinateur portable qu’est-ce que t’aurais fait ?» et toute la salle de cinéma d’éclater de rire…). Grâce à cette dissociation les agresseurs ne sont pas gênés par des signaux de détresse trop importants de leurs victimes, c’est très dangereux pour les enfants car les actes violents pourront devenir de plus en plus extrêmes, sans qu’ils puissent y réagir (en revanche l’anesthésie émotionnelle ne les empêchera pas d’être encore plus traumatisés). De même les proches ne détecteront pas facilement la détresse et la souffrance des enfants, et passeront d’autant plus à côté. Enfin, cette dissociation est un facteur de risque important d’être maltraité, de devenir le souffre-douleur de tout le monde.”

in:

La-prise-en-charge-medicale-des-enfants-victimes-par-Muriel-Salmona-19-mai-2014

[phonétique]

décembre 28th, 2020

 

Se dégoudigner la popette

décembre 28th, 2020

L’état devrait être un facteur d’équilibre social qui mutualise les efforts de toutes natures afin de redistribuer toute richesse de façon à maintenir la paix, la santé et le bien-être de tous et de chacun.
Aujourd’hui, l’état est un facteur de divisions et d’oppressions sociales au service de ceux qui n’en ont pas besoin dans leur situation actuelle et contingente.
Dans son attribut de contrôle, l’état s’est emballé et a mis à sa tête ceux qui sont justement les plus pervers; on prendra, en France, l’exemple de cahuzac, ministre du budget et “chef” de la lutte contre la fraude fiscale, lui-même fraudeur éhonté, reconnu coupable par la justice, sans jamais faire de prison.
Même en Israël, pays corrompu par ses dominants s’il en est, les ministres cuistres vont en prison.

Violence nécessaire…

décembre 7th, 2020

Pierre-Henri Castel – Le mal qui vient : essai hâtif sur la fin des temps

-https://www.youtube.com/watch?v=-OuzBtTyebo

 

 

Fucky fucky

novembre 27th, 2020

Make THEM bleed and suffer, for once.

Eliminer avant d’être éliminé

novembre 25th, 2020

In Johann Chapoutot, Libres d’obéir, 2020 ed. Gallimard. ISBN 978-2-07-278924-3

 

 

 

Buter un système et ses représentants

novembre 20th, 2020

https://blog.mondediplo.net/cap-au-pire

 

https://www.monde-diplomatique.fr/cartes/PPA

Objet-secret, climat et folie

novembre 18th, 2020
Inceste manu macron brigitte trogneux

In: L’inceste et l’incestuel, Paul-Claude Racamier, Dunod, 1995.

L’objet-secret, c’est ce qui est connu de tous partiellement, mais qui est un non-à-savoir; c’est un ultra paradoxe, comme le définit Racamier.
La période d’emprisonnement global voulue et exigée sous peine de prison par les dominants n’est pas un complot, comme se plaisent à le penser ceux qui ne pensent justement pas. C’est la dictature globale qui se met en place pour servir le système économique capitaliste néo-libéral.
D’une pierre deux coups, elle vient masquer fort à propos le réchauffement global qui détruit l’écosystème de vie de la grande majorité de l’humanité et du monde vivant. Les températures sont communément 10 degrés centigrades plus élevées que les moyennes observées sur un siècle, les forêts décimées par les incendies et eaux polluées chimiquement.
Des sécheresses inédites durant plusieurs années (en France, c’est déjà la troisième année consécutive) ponctuées de périodes récurrentes de canicule insoutenable sont à présent l’atmosphère de la vie dans des contrées autrefois agréables. On s’esbaudit des records de températures et des pluies diluviennes et meurtrières, des tempêtes qui font de belles images au service des systèmes de communication des dominants.
Les interdictions pleuvent comme si elles pouvaient de quelque façon que ce soit contribuer au bonheur de la non-mort des populassières.
On n’attrape pas de virus et on n’est pas contagieux quand la pêche à la ligne est interdite (France).
On soigne mieux les personnes quand on ferme des hôpitaux et qu’on rend le système de santé uniquement rentable. N’est-ce pas là le but ultime de l’hôpital que de faire de l’argent?
Le président français, sous régence de sa mère de substitution, a toujours 15 ans, mais il est heureux d’avoir engrangé quelques millions chez un banquier. Quel talent!
La confusion totale des générations, voulue par brigitte trogneux, l’épouse de ce président, est à la manœuvre dans les esprits. Tout comme elle a violé manu macron, en dissipant ainsi ses vélléités d’inceste avec ses propres fils (du même âge que sa proie sexuelle sur laquelle elle avait autorité en tant que professeur), elle contribue à l’embrouillage des esprits en prétendant vouloir s’intéresser aux violences faites aux enfants.
Elle est là, la folie, la décadence des esprits pourris par l’argent surabondant et qui ne s’occupent que de l’apparat.

Qu’un virus, qu’une épidémie arrive, et la machine peut se mettre en marche; c’est le déclic qui permet à cette folie de s’imposer à tous avec les moyens de violence existants, police et armée. Le tout, évidemment, pour le bien des populations. Le tout, évidemment, décidé par une ou deux personnes complètement malades, mais qui ont valeur d’exemple dans le système présent, le capitalisme néo-libéral, qui s’appuie sur de solides fondations.

On avait l’habitude de blaguer, une fois adulte, en demandant “As-tu un mot signé des parents?” lorsqu’une personne faisait une demande.
Aujourd’hui, c’est la réalité “en marche”, comme le nom stupide du parti inexistant d’un incestué (manu macron) par sa régente (brigitte trogneux).

Toute activité humaine et donc sociale et donc vitale est désormais interdite, la pêche à la ligne est interdite! mais pire encore l’accès aux livres est interdit.
L’autodafé “soft” de l’incestué manu macron est en marche.

L’art est interdit car il est non représenté, non accessible. Les idiots crient que tout va bien.

Moi, je n’arrive plus à penser. Je me demande comment j’en viens à souhaiter la mort (violente pour être cathartique) des tous ces dominants… Car les fondations de dizaines de milliers de morts à venir sont en ce moment-même mises en place par ceux-là, les dominants, les puissants iniques.
C’est la santé (on ne peut PAS séparer le corps de la psychè) de millions de personnes, même et surtout de celles qui aiment se bercer d’illusions -tels les nombreux “ignorants” des années 1930- qui se dégrade et les conduit à une mort certaine.
Sans être consciemment voulue, la mort de millions de pauvres sera forcément bienvenue dans un système capitaliste, néolibéral, robotisé, technologisé.

Il faudra en passer par là plutôt que de tuer les quelques fous, ultra milliardaires (certains bientôt ‘trillionnaires’) et dominants, ignorants de tout sauf de leur jouissance, se baignant dans le foutre de leur vie de stupre.
Pourquoi faire propre quand on peut faire sale? Ou serait l’orgasme d’être, comme le sous-entend le président français manu macron, jupitérien?

La secte politique / twilight zone

novembre 15th, 2020

Quelle idée saugrenue! m’est venue en regardant la saison première de “The vow”, un documentaire de la chaîne HBO qui traite de l’intérieur, grâce à des témoins et participants, de la secte organisée par keith raniere. La principale folie que retiennent les amateurs de superficialité, c’est évidemment le marquage des femmes par brûlure aux initiales du gourou, dans la zone pelvienne antérieure.
Mais il est question de bien autre chose que ces faits divers, il est question de manipulation de masse, certains parlent de lavage de cerveau.
Cette dernière expression est un souci majeur car elle suggère une action nettoyante. C’est tout sauf cela: ce sont des cerveaux disponibles aux manipulations, bien propres justement.
L’action perverse d’un gourou ne tient qu’au contexte qui a créé ses proies et à celui qui l’a créé, lui-même.
Une sorte de symbiose se crée ensuite entre celui ou celle vu comme un maître à vivre, un maître à penser, et tous les autres disponibles pour cette folie.

Il en va de même que dans la “4e dimension” (titre en français de twilight zone), ou le paradoxal le dispute à l’invraisemblable.

Quelle que soit la vérité, les faits permettent toujours d’y trouver un inattendu.
La peur qu’engendre la vérité est si forte, intenable, totale, que l’on préfère bien vite s’en affranchir en déployant force d’énergie pour la réfuter, quitte à se mourir.
Comment penser que ses semblables puissent être voraces au point d’être stupides? Mieux vaut donc fantasmer une autre réalité, plus adéquate et plus facilement compréhensible, de celle qui emmène sans lutte et sans souci vers une fin regrettable mais sans saveur.

Dénerver, ce n’est pas supprimer les émotions comme on peut le faire par des moyens plus subtils et définitifs, c’est couper les liens de la sensation d’avec l’émotion. Cela empêche toute réaction.

A la lumière “del covida, hombre!” on voit comment les bergers, paniqués mais qui n’en montrent rien, sacrifient leur troupeau pour les erreurs qu’ils ont faites eux-mêmes.
On ne trouvera évidemment aucun membre du troupeau pour exprimer ce qu’il en pense – disons, très peu; pourtant c’est là le génie de La ferme des animaux d’Orwell de montrer que ces animaux, ce sont nous, les humains; qu’il soit question de religion (le lien dans la crédulité) ou de politique (tentative dévoyée d’organiser la cité) les animaux conservent une sorte d’inertie propre dont la peur fondamentale est le moteur.

“On en a eu assez de soigner le troupeau, il prospérait plus vite que ces petites maladies, et puis, nous bergers étions en bonne santé. On avait bien assez de viande et de laine et les pâtures ne manquaient pas (… encore).”
Alors quand est venue la grippe honnie et que les bergers ont vu les troupeaux fondrent, ils ont poussé les faibles vers la falaise, croyant se débarrasser de la peste. C’est tout le contraire qui se produisit.
Les MC (les moutons costauds) devinrent les maîtres de cérémonies. Ils avaient développé une grippe puissante qui ne les atteignait pas, au contraire de leurs infortunés et faibles camarades de troupeau. Les bergers étaient fiers de ces bêtes costaudes, “en voilà qui nous ressemblent” se disaient-ils.
Cette grippe qui n’atteignait pas les MC s’arrangea pour passer chez les bergers pour y faire un massacre.
“Plus de barrière! plus de bergers! nous sommes libres!” s’écriaient les moutons costauds.
Ils prospéraient et vivaient donc libres, sans se soucier des pâtures… qui vinrent à manquer sous la pression cannibale de leurs mandibules.

Restes de la paix

novembre 8th, 2020

L’incestualité est une dictature. Comme toute dictature, comme tout autoritarisme, il se trompe d’objet et les “autorités” s’inversent et se mêlent dans un paradoxe (au sens de Racamier) inextricable. Elles sont partout et pourtant jamais là où il faudrait, alors qu’elles ne sont justement nécessaires que par leur absence; en des lieux et des espaces (multiples par nature) à la fois distincts et confondus.
Le renversement, souhaitable, est compromis par la perversion narcissique. Bien peu entrevoient ces forces majeures.
La peur véritable, en quelque sorte inaliénable, bien peu la connaissent, et c’est heureux. Que ceux-là dirigent tous les autres, c’est là que réside l’imposture magnifiquement tordue, imposée et pervertie, de l’humanité.

Tirage d’artiste. Impression encres pigmentaires (Ultra Chrome Epson) sur papier pur coton Lana (et Arches) contrecollé sur dibond, crochet, écarteurs.
53 x 37 cm. Certificat d’authenticité. Exemplaire 1 sur 3, définitif (aucun autre tirage). 300 € (port et emballage inclus).
Titre: Restes de la paix.

Never mind the bollocks

novembre 6th, 2020

Fuck away bitch.

Tirage d’artiste. Impression encres pigmentaires (Ultra Chrome Epson) sur papier pur coton Lana contrecollé sur dibond, crochet, écarteurs.
53 x 37 cm. Certificat d’authenticité. Exemplaire 1 sur 3, définitif (aucun autre tirage). 300 € (port et emballage inclus).
Titre: NMTB_fuck_away_bitch.

Liberté d’expression, chérie!

novembre 5th, 2020

Ou de la misarchie réelle.

Face à l’absence totale de raison, d’honnêteté morale sinon de scrupules, une seule solution: la déraison.
Face à un “conseil” autocratique et anticonstitutionnel, une seule solution: la sécession.
La méthode: l’insurrection.
Le moyen: l’art, la création.

D’après une idée faussement originale d’Alain Acquebart, produit par Chimou Bénichou (apport de cachets et du cachet, on est en France) et Marie-Jo Gropierre (qui roule…etc), avec l’ascendant des suppôts religieux de toutes obédiences y compris putardes, une chanson punk et misarchique qui crache son venin…
Encore plus loin.

Désobéir c’est la santé!
… face aux crétins qui veulent nous éduquer.

Catharsis abréactionnelle fantasmatique: “égorger manu“. Ça fait du bien.

Crédits d’augmentation des cachets : guitares, chant, production, post-production, écriture, fausse basse, prise de son et de vue, montage, effets, mixage, création, interprétation, publication et tout le saint frusquin: FHP Lornet. 2020 under diktat.

MP3 (4 mb)

MP4 (48 mb)

Sécession

novembre 4th, 2020

Tirage d’artiste. Impression encres pigmentaires (Ultra Chrome Epson) sur papier pur coton Lana contrecollé sur dibond, crochet, écarteurs.
53 x 37 cm. Certificat d’authenticité. Exemplaire 1 sur 3, définitif (aucun autre tirage). 300 € (port et emballage inclus).
Titre: Narce hu.

.

Inconscient automatique

novembre 4th, 2020

Tirage d’artiste. Impression encres pigmentaires (Ultra Chrome Epson) sur papier pur coton Lana contrecollé sur dibond, crochet, écarteurs.
53 x 37 cm. Certificat d’authenticité. Exemplaire 1 sur 3, définitif (aucun autre tirage). 300 € (port et emballage inclus).
Titre: HCT.

La couleur ne fait pas l’homme

novembre 1st, 2020

 

Les fumer définitivement, eux et leur système.

octobre 30th, 2020

http://www.regards.fr/idees-culture/article/tribune-le-confinement-constitue-un-remede-pire-que-le-mal-pour-la-societe

Et ils sont encore bien gentils de croire à la pseudo démocratie.
Il faut neutraliser de façon définitive les dominants et le système de domination.

Le néo nazi manu macron

octobre 30th, 2020

manu macron a écrit une merde intitulée “révolution”…
Son action actuelle se résume à la privation de liberté de la population, elle ne tardera pas à devenir une action criminelle, comme le lui a appris brigitte trogneux en l’abusant de façon criminelle dès ses 15 ans.

« Quiconque fait de la politique, tient des discours ou des réunions de provocation, forme des clans, se rassemble avec d’autres dans le but d’inciter à la révolte, se livre à une nauséabonde propagande d’opposition ou autre sera pendu en vertu du droit révolutionnaire ; quiconque se sera livré à des voies de fait sur la personne d’un garde, aura refusé d’obéir ou se sera révolté sous quelque forme que ce soit, sera considéré comme mutin et fusillé sur-le-champ ou pendu. »

— Extrait du règlement régissant la discipline et la répression des détenus de Dachau, rédigé par Theodor Eicke10.

manu macron est un ersatz de nazillon, un fasciste, et tout le monde, dans la fransse des guignols et des pleutres, acquiesce.

… Il faut les fumer.

See through

octobre 29th, 2020

Tirage d’artiste. Impression encres pigmentaires (Ultra Chrome Epson) sur papier pur coton Lana contrecollé sur dibond, crochet, écarteurs.
53 x 37 cm. Certificat d’authenticité. Exemplaire 1 sur 3, définitif (aucun autre tirage). 300 € (port et emballage inclus).
Titre: See through / Velum.

Utter valve

octobre 29th, 2020

Tirage d’artiste. Impression encres pigmentaires (Ultra Chrome Epson) sur papier pur coton Lana contrecollé sur dibond, crochet, écarteurs.
53 x 37 cm. Certificat d’authenticité. Exemplaire 1 sur 3, définitif (aucun autre tirage). 300 € (port et emballage inclus).
Titre: Utter Valve.

La dictature mondiale de l’autoritarisme – 2020 AD

octobre 22nd, 2020

Pour faire plaisir à certains et les sortir doucement de leur déni, on pourrait parler de dictature sanitaire, en se basant sur le prétexte utilisé pour la mettre en place: un virus peu mortel mais assez contagieux.
Le pouvoir politique des (pseudo) démocraties occidentales des pays riches aurait dû être une façon de gérer la cité, les pays, par l’entremise de l’état: offrir aux populations la sûreté des services publics pour lesquels chacun à sa mesure contribue via les impôts et taxes; les hôpitaux, les assurances pécuniaires contre les aléas de la vie comme le chômage, les services de l’énergie utilisée avec parcimonie et conscience, le cadre de vie respectant la biosphère de l’humanité, des moyens de communications et de rencontre, etc.
L’hubris des dominants, couplé avec les avancées terribles de la science (le nucléaire) et l’élaboration d’un système de domination (le capitalisme) des masses par quelques nantis ont détruit totalement les visées de la cité humaine.
Les ressources sont pillées, polluées à les rendre mortelles et toxiques et donc inutilisables, les écosystèmes sont niés et exploités jusqu’à leur fin totale.
Sans respect de la vie partagée par tous sur une planète finie et irremplaçable, les catastrophes que l’on crée soi-même sont là.

2020 est la troisième année de sécheresse en France, les températures sont toutes largement plus chaudes que celles d’un climat tempéré. Le continent européen glisse doucement vers un climat tropical voire désertique.
Lorsqu’une moitié d’année sans pluie se termine, c’est par des pluies continues et diluviennes, suivies de tempêtes aux vents violents. Il ne neige quasiment plus en hiver ni ne pleut et si la neige devait revenir ce serait pour tomber en abondance et être nuisible, du moins pour les humains et le vivant qui leur est nécessaire.

L’hubris des dominants a trouvé mieux que quelques crimes sanglants pour détruire les dominés. Fini les clavaudes du terrorisme, mais on peut toujours saupoudrer pour faire remonter le niveau de peur et la bêtise des masses.
Non, c’est la peur de la mort suite à maladie que les dominants instaurent aujourd’hui comme axe de leurs dictatures.
La liberté des populations est restreinte pour être anéantie avec jouissance.
Un virus du rhume, de la grippe, même s’il est mortel pour les médicalement faibles comme ceux ayant déjà de graves maladies et les vieux, fait partie de la vie.
De la même façon que la mort, un virus microscopique ne s’éradique pas; ni avec un confinement idiot et non ciblé, ni avec des couvre-feux, ni avec des amendes.
Ces (pseudo) solutions sont les outils de la dictature et de la domination des hiérarchiquement puissants pour écraser et manipuler les masses.

Très peu de voix s’élèvent contre la marche forcée de l’humanité, ou plutôt des pays riches, vers une fin totale et inéluctable sous la férule des inconscients auxquels ils ont donné les pleins pouvoirs.

Combat photo in UK

octobre 20th, 2020

That’s a damn great work Laura Dodsworth did. Giving an advice check the doc movie about it.
https://www.lauradodsworth.com/prints

Here with Laura and her work, we are SO far from froggies’ shit. Damn, I wish one day before dying I’ll encounter people like those.
In the meantime i’ll keep on picturing and printing my own work ignoring assholes.

Où il y a de la gêne, il n’y a pas de plaisir

octobre 20th, 2020

Suite au meurtre d’un professeur, brigitte trogneux la pédocriminelle jamais inquiétée de la bourgeoisie crasse se fend d’une lettre dont on n’a pas la teneur sans payer les merdias qui la diffusent (ben tiens!).
On supposera donc que le propos est assez tendancieux pour rester caché aux pauvres… par exemple un mode d’emploi pour pécho sexuellement un enfant de 15 ans lorsqu’on est prof et qu’on a 39 ans… sans jamais être inquiété par la justice (et le parquet) alors que la loi est fort explicite à ce sujet.

-https://www.leparisien.fr/politique/attentat-de-conflans-etre-prof-la-lettre-hommage-de-brigitte-macron-a-samuel-paty-20-10-2020-8404156.php

Une odeur de merde sur Terre

octobre 20th, 2020

Ouais, une odeur acide et destructrice, collante et indélébile.

Be aware

octobre 18th, 2020

Fascists Are Using COVID-19 to Advance Their Agenda. It’s Up to Us to Stop Them.

Sans titre

octobre 17th, 2020

Bon, donc, ayé, on est en dictature autoritaire, il ne manquait plus qu’un pas fini qui égorge, et ben hop! c’est fait.
Est-ce que les masques protègent de la connerie? 🙂
En tout cas pas de celle de mammon enculera (c’est manu macron en anagramme, faut le répéter) et de ses acolytes jeunots. Bon, y’a eu griveaux qui se masturbe en vidéo pour séduire une étudiante qui visiblement l’excite au plus haut point, alors qu’il se fait le chantre de la famille tradi catho… bien le bonjour à madame, faut du courage (ou pas mal de fric). Y’a aussi darmanin le chien, dont la wiki va jusqu’à chercher son grand-père algérien pour lui faire reluire le blason… un bon colon ce darmanin. On dirait le second prix local de piano attribué à macron manu pour lui donner une consistance… face aux gens, illétrés pour la plupart, qui ne sont rien (comparé à sa grandeur de victime de femme prof -soit-disant mûre- mais surtout pédocriminelle, brigitte trogneux-auzières-macron [la liste n’est peut-être pas finie!])

Faut les fumer.

https://www.franceculture.fr/emissions/affaire-en-cours/affaires-en-cours-du-vendredi-16-octobre-2020

la France est un pays fasciste

octobre 15th, 2020

La France a toujours été un pays fasciste.
D’où qu’on regarde, de de gaulle le militaire planqué au putsch réussi à pétain le militaire trouillard, la France est un pays qui aime le fascisme, le contrôle et l’ordre, telles les maximes du régime national socialiste.
Aujourd’hui, le fascisme s’immisce dans les foyers où, à cause d’un virus du rhume, les fêtes sont interdites.
Les milices policières et probablement bientôt l’armée sont déployées dans les rues pour contrôler, telle l’armée allemande pendant l’occupation, les laisser-passer des citoyens français qui vivent désormais sous couvre-feu dans les grandes métropoles.
Pour une grippe pas plus mortelle qu’une autre.
Contre un virus du rhume, qui est l’essence même de la vie qu’il faut partager avec tout le vivant, les dominants n’en peuvent plus de folie. Pas surprenant venant de psychopathes notoires.
Au lieu de penser (le peuvent-ils ces crétins?) à d’autres jouissances que l’argent et la domination dont les conséquences sont un changement climatique terrible engendrant des maladies nouvelles et un abandon total de ce qui fait l’humanité et la société (hôpitaux, services publics en général), ils font peser sur les populations mondiales toutes l’odeur de leurs propres merdes.

Il faut fumer ces gens-là. Ils ne se laissent aucune autre alternative.

Bescond et trogneux, le compromis mortel

septembre 24th, 2020

Récemment, Andréa Bescond, victime de viol dans sa jeunesse, a participé à un entretien avec brigitte trogneux la pédocriminelle dans le magazine “elle”.
Ces deux femmes s’engagent “POUR les enfants maltraités”, comme le dit le titre. Rien que le titre montre déjà l’ambigüité des propos, à savoir qu’il aurait été fort à propos, justement, de dire “contre la maltraitance des enfants” plutôt que “POUR les enfants maltraités”, qui signifie que l’on aime bien ces enfants que l’on maltraite, n’est-ce pas?
Mais il est vrai que ces femmes et ce magazine de caniveau ne sont pas très portés sur le langage ni sur la bienveillance en général.

Alors que Muriel Salmona et Bescond se sont déjà accointées avec la pédocriminelle brigitte trogneux par le passé ( “juin 2018: Rendez-vous avec Andréa Bescond, comédienne, Mie Kohiyama, journaliste et Muriel Salmona, psychiatre” dans l’agenda de la coupable sur le site de l’élysée!) je note cependant que Salmona n’a pas osé participer à cette pantomime dégueulasse de pleurniche pour femelles en manque de sensations du magazine “elle”.

Ces compromis, qui se révèlent compromission, ne peuvent que servir le déni de la société et l’acceptation de la violence faites aux plus faibles, car il est de notoriété publique que brigitte trogneux, en position d’autorité, a abusé de son élève manu macron alors qu’il avait 15 ans et elle 39.

Quelle puissance peut avoir ce combat s’il est pipé dès le départ?
Que viendrait même faire la “cause” (des enfants) dans cette débauche de fausseté?

Non, tout n’est pas bon pour servir la cause des plus faibles, surtout de pactiser avec ceux qui, JUSTEMENT, ont abusé de ces enfants et qui veulent se refaire une virginité en prétendant les défendre.
Que brigitte trogneux dise la vérité, qu’elle a, elle aussi, été abusée et qu’elle a abréagi avec son élève mineur manu macron, et on en rediscutera.
Qu’elle accepte, cette salaude, de s’ostraciser pour montrer l’exemple à l’humanité, et on en rediscutera.
Ce serait là une femme d’honneur, pleinement consciente de ce qui se trame dans l’humanité, bien que victime elle-même.
Hélas, ce n’est toujours qu’une femme du déni bourgeois, car, oui, l’argent permet de se passer d’une partie de son humanité.

Moi qui ai été victime de maltraitance depuis que je suis venu au monde jusqu’à ma majorité, ce n’est pas une pseudo volonté de changer la loi, en passant par une criminelle dont on suppose qu’elle a une influence sur quoi que ce soit (c’est terrible, il faut en passer par une pédocriminelle femme pour penser qu’elle a encore une influence sur sa victime devenu époux et président de la république! se rend-on bien compte de ce que cela signifie? … ) qui me fera changer de point de vue.
S’il y a une loi d’imprescriptibilité de ces crimes, il faut qu’elle soit entièrement rétroactive.
Je ferai mon affaire de mon histoire et poursuivrai ma famille comme il se doit. Dans l’état actuel du droit, je ne peux que me masturber en attendant que ça passe; et bien qu’instruit plus que la moyenne, je suis réduit à n’être que rien pour la société, plutôt à sa charge qu’à la servir.

Car moi, oui, moi, je n’ai pas pu faire carrière comme Salmona ou Bescond ou Springora (que par ailleurs je ne n’accable pas, je connais trop les conséquences des traumas) ou toutes ces personnes qui ont subi un viol et qui se prétendent porte-parole d’une cause en faisant gros sous et grand bruit.
Cela me déplaît.
Il y a une gradation dans les traumas psychiques, comme dans les traumas physiques.
Toutes ces femmes, qui par ailleurs ont bien raison de faire avancer la cause des victimes de maltraitance, ont pu faire carrière et vivre de leurs savoirs, connaissances ou métiers. Pas moi.

Les #metoo millionnaires de l’industrie du cinoche, ça va bien. Non qu’elles n’aient pas raison de se plaindre de violences sexuelles, mais celles-ci ont été finalement peu handicapantes d’un point de vue extérieur; et l’on sait bien que lorsqu’il y a de l’argent, la dénonciation est plus aisée.
Toutes ces actrices sont bien vivantes et jouissent de la vie dans le luxe.
Non que leur combat ne soit pas juste et justifié, mais la colère s’empare de moi quand je vois Bescond jouer à touche-pipi avec la pédocriminelle trogneux POUR la cause des enfants maltraités – comme si c’était un FAIT inéluctable et qu’il faille s’en préoccuper plutôt que de s’en tenir à son macramé.

Cela cause une confusion totale, cela remet à la place d’honneur le déni de toute la population française concernant la sexualité et les comportements déviants des adultes avec les enfants.

Bescond, sous prétexte de servir une cause, se fourvoie et participe au déni collectif.
Alors oui, je pense qu’elle n’a pas compris son trauma et que l’argent et une sorte de bonheur de notoriété parisienne ont eu raison de ce qui faisait l’humanité chez cette personne. J’espère me tromper.

Serviette hygiénique de la domination

septembre 22nd, 2020

 

 

Pourquoi seuls les fascistes semblent se préoccuper de la pédocriminalité de brigitte trogneux?

septembre 21st, 2020

Il est certain qu’à part mes articles, tous les autres que l’ont trouve sur le web en clair à propos de la pédocriminalité de brigitte trogneux épouse de manu macron, sont le fait de fascistes, de royalistes et d’individus d’extrême-droite. Les pseudo-écolo-gauchistes sont absents de la dispute ou l’expédient sous couvert de “haine” (le déni dans sa plus grande splendeur), le mot magique pour stopper toute discussion. C’est quand même pratique, ces facilités de pleutres, non? on dirait la loi gayssot… une loi inique qui réduit la capacité à penser au bon vouloir de dominants auto-décrétés.
Quand un professionnel dûment diplômé en fait état, le discrédit vient non de son analyse, mais du fait que ce sont les fascistes qui reprennent les premiers ces analyses, sans savoir pourquoi au fond, évidemment.

Il y a plusieurs raisons à cela.

D’une part, le pouvoir bourgeois en place favorise en coulisse la reprise d’arguments (bien que sensés) en premier lieu par des fascistes. C’est la petite ruse des dominants et de la bourgeoisie mise au pouvoir avec la révolution de 1789 qui s’exerce ainsi. Sans marine le pen et un troupeau de populassière bien dressé, manu macro n’aurait jamais été élu. N’oublions pas dans cette histoire les médias à la solde des milliardaires, ils représentent 90% de la presse française et manipulent ou au moins dirigent les opinions du susdit troupeau avec une facilité déconcertante.
Le complot des dominants de la petite bourgeoisie fortunée est assez facile à voir, quand on le veut bien. Car de complot, il ne peut y avoir sans volonté de domination.
Si cela fonctionne, c’est parce que la plupart du troupeau, contrairement à la bourgeoisie, est occupé à gagner sa pitance et n’a pas le loisir de s’informer; quand il l’a, il est déjà soumis et préfère rester dans son ignorance – merde, quoi! ya du sport à la tévé, c’est sacré.

C’est donc avec la confusion instaurée chez les faibles d’esprits que les dominants parviennent à conserver leur pouvoir et leurs places: faire en sorte que les fascistes (l’extrême-droite de la mort) et les humanistes (l’extrême-gauche de la vie) soient confondus, non par les solutions qu’ils proposent (diamétralement opposées), mais par la similitude de leurs constats, en général assez réalistes.

Il y a également une raison culturelle, de mœurs (coucou Mme Lespinne! une aparté pour te dire que t’es une vieille conne, probablement morte aujourd’hui, mais que je n’ai pas oublié ton refus de corriger un devoir au collège pour lequel j’avais passé une après-midi à travailler sur la bête du Gévaudan, ainsi que pour te dire que le mot “mœurs”, j’en comprenais le sens déjà à l’époque, oui, et qu’il était bien de moi dans un autre devoir. Pauvre merde #je règle mes comptes 🙂 ) qui tend à faire croire qu’une femme, forcément mère, est, de toute obligation, bonne.
La réalité est toute autre: les femmes, autant que les hommes, peuvent être cruelles, despotiques et inconscientes. Il n’y a aucune différenciation cérébrale entre femmes et hommes, autre que culturelle et donc acquise. Oui, on peut ajouter une différence hormonale et génétique (1 seul chromosome, wow!).
La femme salaude, telle que la mère de Jurgen Barscht parmi tant d’autres, est commune. Se demander et chercher à savoir pourquoi marc dutroux a eu la mère qu’il a eu ( https://www.rtl.be/info/belgique/societe/les-revelations-de-jeannine-la-mere-de-marc-dutroux-pour-moi-il-est-enterre-a-la-prison-de-nivelles-il-est-raye-de-ma-memoire–728522.aspx ) et qui protège facilement la femme de dutroux, comme elle met uniquement en cause, non ce qu’elle a donné ou pas à son fils, mais ce qui lui a manqué du fait de l’absence du père…
On peut facilement comparer brigitte trogneux avec Agrippine, mère de Néron (j’ai une déférence mal placée pour l’antiquité, d’où les majuscules 😉 … putes et salauds de l’arrière-temps! )

De même, les fascistes font feux de tout bois, et tournent chaque phénomène dans le sens de leur cause. Attaquer brigitte trogneux pour sa pédocriminalité, on le remarque facilement, ne revient pas à s’étonner de sa non condamnation pénale; le fasciste n’ira même jamais jusqu’à se demander quelle sont les conséquences psychiques pour la victime (ces conséquences sont depuis longtemps avérées par la psychanalyse et confirmées par les neurosciences qui viennent leur donner une réalité physiologique visible aux IRM fonctionnels, par exemple).
C’est le simple fait qu’on puisse attaquer par cet angle qui suffit au fasciste, peu importe l’importance de l’acte. Le fasciste est à peu près aussi bête que son détracteur anti-fasciste 🙂

Le fasciste ou le nazi a été battu à toutes forces pendant son enfance afin de réduire à néant sa créativité et sa liberté. C’est ce qui a conduit la majorité des Allemands à suivre un chef tel qu’hitler, lui-même roué de coups, car ils étaient tous dressés comme des bêtes selon les préceptes de la pédagogie vénéneuse (voir C’est pour ton bien, Alice Miller).

Au final, il s’avère que les fascistes et la plupart de ceux qui les combattent, hélas sans conscience, se rendent coupables de cacher la vérité. C’est une évidence revendiquée pour les fascistes, un peu moins tout de même pour les autres. Cependant, les anti-fascistes ne pensent en général pas par eux-mêmes, mais en réaction à une autre pensée (aussi inexistante soit-elle en tant que “pensée” bien sûr) et s’épargnent ainsi tout travail “philosophique” et tout libre arbitre.

Pourquoi donc alors les fascistes et brigitte trogneux sont si intéressés par les violences pédocriminelles qu’ils semblent ne pas supporter?
De la même façon que moi-même, ils ont également subit des violences pendant leur enfance, ce qui rend insoutenable de voir qu’elles existent, surtout chez les autres.
Cependant il y a une différence fondamentale entre eux et moi: je n’ai ni l’envie ni l’intention d’exercer à mon tour cette violence pour me débarrasser de celle que j’ai vécue.
brigitte trogneux a passé cette violence en manipulant et en violant le jeune manu macron, camouflant ce crime par le marriage et la prescription inique; les fascistes passent cette violence en la projetant sur ceux qu’ils disent différents quels qu’en soient les motifs.
Il est plus aisé de faire subir ce qu’on a subit et qu’on ne veut pas voir ni entendre, dont on ne veut pas prendre conscience afin de préserver les parents maltraitants en suivant le 4e commandement, que de savoir quels sont les coupables terribles qui ont eux-mêmes fait subir la violence de la maltraitance à leurs enfants pour se décharger de celle qu’ils ont vécue.
De la même façon, mais à l’inverse des fascistes, les antifas qui eux aussi ont subit des violences qu’ils ne peuvent dénoncer en raison du 4e commandement et de l’intouchabilité des parents, sont prompts à dénoncer le manque de respect pour des vieux et des vieilles comme trogneux, étant donné que ces critiques viennent de ceux qu’ils combattent.
Bien sûr ils se trompent de cible.

C’est d’ailleurs le défaut de toute l’humanité: les soldats qui font la guerre pour des nantis dominants ne se retournent que très rarement contre eux, figures de parentalité de substitution.

 

 

 

En résumé:

– il faut que ce soient les méchants fascistes qui reprennent un argument pour le discréditer de façon définitive et qu’il n’occassionne pas matière à réflexion. Les fascistes sont utiles à la pseudo-démocratie occidentale, c’est un tremplin facile.
– protéger à tout prix les femelles de toute causalité (êtres inférieures, elles en seraient bien incapables, n’est-ce pas? 🙂 ). Le fasciste aime protéger sa mère (par extension sa famille) au mépris de tous les autres qu’il xénophobe un max, jusqu’à l’extérmination physique.
– attaquer d’un point de vue moral mais sans fondement une personne pour arriver à la disqualifier simplement, elle et par extension un système -système qui permet par ailleurs aux fascistes d’exister (les électeurs et les écoutants du discours fasciste ne sont pas regardants à la véracité des propos, ils ne lisent ni ne s’instruisent, et encore moins pensent).

Les salissures que provoquent les fascistes en s’emparant de certains sujets servent aux antifas ainsi qu’aux dominants pour éliminer ces sujets de toute réflexion.

What happen to the shining ones?

septembre 17th, 2020

The shining ones are told not to shine: it bothers those who dont shine or don’t know they could shine.
That won’t be done.
Those who shine are the preys of the idiots mass.
The shinings need protection and they can find tools for that.
A day or another, justice has to be done against the numbers of ‘evil’ ones living out of the shining ones.

Doctor Sleep.

De la pétoire

septembre 17th, 2020

Certains individus s’opposent à être qualifiés de personnes. Ce faisant, ils nient également la qualité d’humanité qui peut caractériser la nature des Autres.
Cependant, la violence est fort bien partagée, et bien qu’elle soit souvent associé à l’absence de surmoi, elle est proche de la perfection chez le “psychopathe”.
On peut le voir très bien dans le personnage du Joker traité dans le film Joker de Todd Phillips.
Non que ce soit enviable d’une quelconque façon, mais il s’agit d’un avertissement à la bêtise humaine: le châtiment peut être tout à fait et complètement mortel.
Bien que condamnable, il est entièrement justifié.
Voilà ce à quoi il faut prêter attention, voilà ce qui guette les imprudents.

La norme de la violence.

septembre 15th, 2020

“On ne peut pas parler de violences policières” a dit manu macron, victime présidentielle de l’imposteur brigitte trogneux, pédocriminelle et rombière bourgeoise de son état.
Il n’y a donc pas de violences, aucune, puisque ceux qui y sont autorisés par la loi des dominants servants un système qui ne profite qu’à eux, n’en sont jamais coupables.
Pourquoi donc cela est-il accepté et validé par la masse, femelle ou mâle, des individus?
La réponse est simple: ils sont tous faits sur le même moule, dépourvu tout jeunes de toute créativité et soumis entièrement au diktat d’une raison inhumaine.

Cette logique fagocytante s’empare de tous les domaines et il n’est hélas pas rare de voir que certains artistes (des imposteurs et usurpateurs également) y sont également soumis.
Il n’y a pas d’artiste, aujourd’hui, car ils ne font que remplir des caisses, se donnant bonne conscience de patamonculchiens et hébergeant en eux le plus terrible fascisme.

La simple pensée n’est plus accessible au prolétaire pas plus qu’au milliardaire et l’artiste contemporain veut les satisfaire tout deux.

Le monde est en cendres et il se voit comme une forêt luxuriante.

Au Japon, la flicaille n’est pas armée

septembre 14th, 2020

Cela évite de donner le pouvoir de torture et de meurtre à des psychopathes, comme ces condés etats-uniens.

https://www.bestgore.com/police-brutality/man-mental-health-problem-brutalize-cop-glendale-yes-he-was-white/

Moutons sanglés

septembre 14th, 2020

Ils ont le museau bleu.
Ils ont la force de la bêtise.
Ils sont la masse informe.
Facilement manipulables.
Ils sont gauches et violents.
Ils sont adultes, même petits.
Ils ne pensent pas.
Ils ne parlent pas.
La discussion, la dispute, on n’en parle même pas.
Ils sont la majorité écrasante.
Ce sont des bêtes.

Le culterrisme

septembre 13th, 2020

La populassière est heureuse, elle le croit; elle obéit.
Elle obéit instantanément. La populassière ne pense pas.
Soumise entièrement à ses émotions, agressive, sans aucun humour ou sens comique, sans recul sur sa condition.
Le troupeau de populassière emmène malgré eux les conscients dans un mouvement de foule à la fois psychique et forcément physique.
C’est très embêtant.
La populassière n’écrit pas, ne lit que rarement, et encore une fois délègue sa pensée à d’autres qui tirent leurs gras revenus de ce commerce.
La populassière est passive; elle ne joue pas d’intelligence, elle aime à croire que son intelligence est celle de la répartie chanceuse.

J’ai grandi et été “éduqué” là-dedans.

Pas de chance.

La torture des enfants

septembre 13th, 2020

Quelques médecins (le sont-ils vraiment, au final?) proposent de “siffler la fin de la récréation” aux populations, concernant l’épidémie de grippe actuelle de 2020, c’est-à-dire de faire en sorte qu’aucun rassemblement, même privé, se fasse.
En gros, il faut démonter ce qui fait la société humaine pour n’avoir plus que des robots consommateurs, bien DOCILES aux ordres.
Peut-on parler d’infantilisation des populations sans justement se rapporter au fait que l’enfant, l’adulte humain en devenir, est un être qui doit être dressé?
C’est un problème, en effet. Parler d’infantilisation suppose que l’enfant ne ressent rien, alors que c’est tout le contraire. Que l’enfant ne sache pas ce qui lui arrive quand des émotions se font jour en lui, c’est vrai. Mais qu’il faille le dresser, souvent au prix d’une torture, là… seuls les dominants exploiteurs pensent que c’est une méthode louable et agissent en fonction.

La société de la mort par la chaleur climatique et pyrolytique se dessine: les populations qui arrivent, les enfants d’aujourd’hui, sont matés par la répression policière et la domination des idiots en charge de gouverner. Obligation de porter un bâillon masquant le visage, inutile face à un virus lorsque celui-ci est déjà installé de longue date sur toute la planète, vérification policière armée de cette obligation dans les établissements scolaires ou commerciaux, obligation de confinement inutile également (la comparaison avec certains pays non confineurs est éloquente), désocialisation à l’échelle mondiale, appauvrissement généralisé (sauf pour les ultra riches)…

Ce n’en est qu’une petite, mais elle a toutes les caractéristiques possibles de la connerie humaine, cette apocalypse.

Le masque, signe distinctif apposé à la populasse façon nazis.

septembre 12th, 2020

Vive “la-démocratie”.

Pro païdon

septembre 10th, 2020

La seule façon qu’on la plupart des gens que je connais de s’épargner la violence de leur vérité, c’est d’avoir des enfants qui prennent pour eux.
Les conséquences sont terribles, mortelles, mais ils n’ont ainsi “pas de problèmes”.

La maltraitance et le fascisme sous couvert pseudo médical

septembre 9th, 2020

Confinés puis bâillonnés

septembre 2nd, 2020

Les névrosés de vie, comme je les appelle, se soumettent facilement -d’apparence- à toute sorte de contraintes.
Les névrosés de vie sont ceux qui, ayant pourtant subi les traumas habituels, s’en sortent en s’auto-persuadant de diverses façons que la normalité non seulement existe, mais qu’ils en font partie.
Ils n’ont pas accès à la vérité car ils sont dépourvus de la leur propre.
Ceux-là, donc, ont trouvé qu’il y avait “un petit peu d’abus” dans le confinement généralisé et militarisé des populations. Mais, au final, comme disaient papa et maman “c’est pour ton bien que je te frappe, c’est ainsi que l’on éduque de la bonne façon”, ils ont trouvé que leurs exploiteurs et dominateurs avaient eu bien raison, pour leur bien, de décider qu’il fallait éliminer toute liberté, même sans raison valable (rappelons que rien de tangible n’étayait un confinement général des populations, seules quelques vagues suppositions non étayées et encore moins vérifiées).
Ben voyons.
Aujourd’hui, et avec un manque cruel de symbolisme, on musèle avec entrain ces névrosés de vie, on les bâillonne physiquement.

Les ressorts de toute domination sont simples: l’ignorance, la peur et la culpabilité.
Voilà dans quoi les névrosés de vie sont englués depuis qu’ils vivent, savamment éduqués à répondre à ces stimuli dès leur plus tendres babils, voire même un peu avant…

Et tout va bien! semblerait-il. Si l’on regarde avec tant d’admiration et de bienveillance une femme de président pédocriminelle puisqu’elle a su échapper à la justice, pourquoi ne pas faire de même avec les pires crasses de l’humanité?
Pourquoi donc les victimes ne s’engagent-elles pas elles aussi dans ces sympathiques névroses de vie? Cela leur éviterait bien des souffrances de rester aveugles à la réalité, de nier pour toujours la vérité!
Porter son mouchoir morveux directement devant les orifices excrétants, c’est pratique!
Et puis on voit moins vos sales gueules, quand même, et franchement, pour tout ce qui concerne le capitalisme néo-libéral, c’est pratique, la déshumanisation.

Un président protecteur d’une pédocriminelle

août 29th, 2020

D’après la CONVENTION INTERNATIONALE DES DROITS DE L’ENFANT

“Article premier

Au sens de la présente Convention, un enfant s’entend de tout être humain âgé de moins de dix-huit ans, sauf si la majorité est atteinte plus tôt en vertu de la législation qui lui est applicable.”

brigitte trogneux épouse macron est donc une pédocriminelle non poursuivie pour ses crimes, que l’on peut qualifier, puisqu’elle est épouse d’un chef d’état, de crimes contre l’humanité, montrant l’exemple le plus vil de l’attitude à avoir face à des enfants.

While trump grab females by the cunt and lick balls to nra…

août 27th, 2020

https://www.bestgore.com/murder/video-kyle-rittenhouse-shoot-protester-kenosha-wisconsin/

What a beautiful world…  ?

La pédocriminalité ordinaire à la présidence de la république

août 26th, 2020

L’épouse du chef de l’état français, brigitte trogneux, est une pédocriminelle.
Son attirance amoureuse et sexuelle pour le jeune emmanuel macron alors qu’il n’avait que 15 ans et elle 39 et qu’elle était sa professeuse de français font de cette femme une pédocriminelle qui aurait dû être jugée afin de payer sa dette envers la société, selon le droit pénal français de l’époque, et accessoirement rendre sa dignité au jeune manu.
Comment croire que tous les efforts des universitaires et des scientifiques que l’on retrouve dans l’article ci-dessous puissent être balayés par le déni qui maintient chaque citoyen français dans l’acceptation de tels crimes?
Que c’est-il passé dans la vie de brigitte trogneux lorsqu’elle avait 15 ans? Un viol incestueux dans cette famille bourgeoise? Une séduction perverse par une personne de 40 ans?
On ne jette pas son dévolu sexuel et sentimental sur un élève de 15 ans lorsqu’on a 39 ans, qu’on est professeur et qu’on a déjà trois enfants adolescents.

Comment ceux qui constituent la société, qui approuvent en n’en disant mot, vont se comporter face à des enfants qu’il faut protéger pour l’avenir de l’humanité?
Est-il étonnant que la flicaille rigole en recevant les plaintes pour viol ou harcèlement?
N’est-on pas assez proche du souhait de mariage entre violeur et violé, comme l’exemplaire brigitte trogneux et son poulichon de manu, finalement?

Puisque ça se passe comme ça chez les riches et les puissants, ceux qui dominent, pourquoi donc s’embêter à vouloir faire mieux?

Pourquoi interdire les punitions corporelles et les autres violences éducatives au sein de la famille est une priorité humaine et de santé publique ?

 

 

Texte lu au KMETH (quartier métisseur) sur le thème du confinement

août 23rd, 2020

22 août 2020, à l’occasion de l’exposition “Entre parenthèses” du Quartier Métisseur, Lamure-sur-Azergues.
Texte écrit et dit par FHP Lornet.

La chambre placard

août 15th, 2020

La chambre placard est un abus sexuel et incestuel de la part de mes parents avec la complicité de tous ceux qui savaient quelles étaient mes conditions de vie.
Cet abus a duré 16 ans, ce qui explique la gravité des symptômes acquis.
brigitte trogneux, épouse macron, est une pédocriminelle qu’il faut pénalement sanctionner et à défaut, en raison de la prescription, éliminer du paysage social français pour la santé psychique et physique de l’humanité.
De la pseudo élite, la raison et la population doivent faire un exemple et ne rien transiger.

Foot fucking avec brigitte

août 14th, 2020

 

Le comité des connards

août 5th, 2020

En France, on a une tête mondiale en infectiologie et en microbiologie, Raoult.
Il trouve le moyen, en suivant l’exemple d’autres, de réduire une infection virale de façon (la plus) efficace (à ce jour) et peu onéreuse.

C’est oublier que l’on est à l’ère du capitalisme néo-libéral et de ses servants, putards, jounaleux et autres milliardaires et millionnaires ayant tous en commun un pathologique dysfonctionnement psychique grave et sévère.

Un traitement peu onéreux, même s’il est imparfait, ne peut convenir à leurs affaires. Le monde peut crever. Plus d’argent! tout le temps. C’est là leur devise.

Ces crevards inventent, en France, un Comité des Connards (oops un conseil scientifique), fait du prince et illégal, constitué à 90% de personnes ayant des conflits d’intérêts avec l’industrie capitaliste néo-libérale de la pharmacie chimique ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Conseil_scientifique_Covid-19 ).
Ce comité des connards vient en plus de la haute autorité de la santé, de santé publique France, et du haut conseil de la santé publique (y’en a sûrement d’autres même). Fait du prince, caprice du bébé macron à sa mémère pédocriminelle trogneux: “j’en veux un que c’est moi qui l’a féééé!”

Ce comité des connards, donc, annonce qu’il y aura probablement un retour des contagions…

Ce comité des connards a interdit l’utilisation d’un médicament bon marché utile à la réduction de la charge virale (et donc de la contagion) s’il est pris rapidement suite à un test, c’est-à-dire en médecine de ville.
Ce comité des connards ne s’oppose pas à l’interdiction d’un médicament connu depuis 70 ans, inoffensif dans son emploi médical, jusqu’alors disponible sans ordonnance…
Les dominants décrètent l’asservissement des populations par la peur et un peu de mort saupoudrée, ça fait “plus vrai”!

Si je pose une mine explosive sous la ligne de flottaison de la coque du Raimbow Warrior, ce bateau va-t-il couler?

Les putards français, les journaleux, ainsi que tous les magnats de la finance et de l’industrie pharmaceutique, entre autres, sont coupables de meurtre par leurs actions conjuguées contre les populations, dans le seul but de les maintenir exploitées et apeurées. Ceux qui ferment leurs gueules sont complices.

Mais la majorité des êtres humains ont appris à baisser la tête face à l’autorité, tout petits, grâce à divers systèmes religieux ou politiques issus de et nourrissants les systèmes familiaux pervers.

Bon. Il suffit de ne pas être contaminé. C’est finalement très démocratique, ça. Ça justifie un état, ça.
Brave and happy little world.

Confinement, traitement : Où en est on avec le COVID19 ?
4 août 2020 IHU Méditerranée-Infection

https://www.youtube.com/watch?v=NGwsH_QTjAM

femelle masquée

août 1st, 2020

Alice Miller, de la psychanalyse un art

août 1st, 2020

La psychanalyse d’Alice Miller est vivante, en perpétuelle métamorphose, libre, et pourtant elle a l’immuable de la vérité comme essence.
J’admire cette femme et sa sensibilité mise au service de ce qui est humain.

Il est fort étrange qu’elle soit si peu connue, alors qu’elle a découvert ce qui fait le malheur de l’humanité et surtout comment y remédier.
Ce n’est pas si étrange, toutefois, car le déni est, dans ce qui caractérise l’humain, la plus grande force qui existe.
Alice Miller est une femme libre, et bien que modeste, elle surpasse et dépasse avec grâce et force intelligence ce qui fut dit jusqu’à présent.

Le serein combat que l’on mène, une fois commencé, ne s’arrête jamais. En pleine conscience. Pour l’art.

Under the volcano

juillet 31st, 2020

Il arrive un moment où les femmes esseulées qui furent engrossées se retrouvent bien seules.
Un âge où la vie bascule, s’entendent-elles dire; où les idiots gestalteux disent que ce qui compte désormais, c’est la progéniture car plus rien n’est bon dans sa propre vie, qu’il n’y a plus rien à espérer.
Ces femmes-là sont désemparées et pourtant fortes d’une énergie peu commune. Il est certain que les opposés mâles ne s’y retrouveraient pas.
Mais voilà, elles ont quand même loupé certains coches, par joventudismo et par orgueil. Tardivement, les qualités de certains leur apparaissent comme salvatrices et finalement, bonnes.
Mais le temps, mignonnes, a aussi fait son office; puisqu’il faut bien rendre la monnaie, très chère. Monnaie.
Se finissent les histoires d’amour dans les nénuphars, sous le pont courbé des carpes.
Koï, Koï, le rut est loin, maintenant…

darmachin

juillet 30th, 2020

Le sinistre de l’intérieur est facilement menottable.
Son vocable de petite frappe post-colonialiste d’extrême-droite fasciste le met à nu: “ensauvagement”, dit-il.

Un tour sur la page wiki, dûment corrigée par les services de barbouzes payés par le contribuable citoyen, nous renseigne sur le parcours d’un tout petit très nerveux, déjà tout jeunot. Il va sans dire que le cuistre n’a jamais travaillé, mais tel un macron ou un griveaux, il est grassement rémunéré sur le fruit du travail de ses concitoyens.
Un jour, il risque de crier dans son sommeil “vive l’Algérie française”…
Tout petit bonhomme, va.

wiki fr 30/07/2020

https://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9rald_Darmanin

Famille et vie privée

Gérald Moussa Darmanin naît le 11 octobre 1982 à Valenciennes (Nord).

De religion catholique, il est le fils de Gérard Darmanin, tenancier de bar à Valenciennes, et d’Annie Ouakid, femme de ménage ou concierge à la Banque de France. Son grand-père paternel, Rocco Darmanin, est maltais catholique, issu d’une famille de lointaine origine arménienne, avec de possibles origines juives tunisiennes. Son grand-père maternel, Moussa Ouakid, né en 1907 en Algérie dans le douar d’Ouled Ghalia (ex Commune mixte d’Orléansville dans l’Ouarsenis) a été tirailleur algérien, résistant dans les Forces françaises de l’intérieur (FFI) en 1944 et harki.

Gérald Darmanin est divorcé et sans enfant.
Formation

Il effectue ses études secondaires au lycée des Francs-Bourgeois, un établissement privé catholique du 4e arrondissement de Paris. Il est diplômé de l’Institut d’études politiques de Lille (2007).

Parcours politique
Débuts

Gérald Darmanin commence à militer et prend sa carte au Rassemblement pour la République (RPR) à 16 ans. Il est d’abord proche de Jacques Toubon, dont il devient l’assistant parlementaire au Parlement européen au cours de son année d’étude à l’étranger. Il intègre la direction des Jeunes du RPR. Avec la création de l’Union pour un mouvement populaire (UMP), dont il est particulièrement critique, il est, comme la plupart des anciens dirigeants des Jeunes du RPR, évincé de la direction des Jeunes populaires au profit des Jeunes libéraux en 2003.

Gérald Darmanin rejoint Christian Vanneste en 2004, après que ce dernier a été condamné en première instance (jugement cassé en 2008) pour des propos sur l’homosexualité. Pour Jean-Baptiste Forray, Darmanin suit Vanneste dans « la zone grise à la lisière de la droite et de l’extrême droite ». En 2005, il lui succède comme délégué de l’UMP dans la dixième circonscription du Nord. D’après l’universitaire Anne-Sophie Petitfils, il « procède à un travail de sélection implicite des adhérents les plus attachés à la personne du député » et, près de deux ans avant le premier tour des élections législatives de 2007, met en œuvre une stratégie qui « s’apparente à une forme de néo-clientélisme », consistant à « offrir des biens divisibles et [à] proposer des interventions personnelles à ses électeurs ». Selon la journaliste du Canard enchaîné Anne-Sophie Mercier, Darmanin adopte une position catholique traditionaliste « tendance intégriste » et une position homophobe. Par l’entremise de Guy de Chergé, il collabore en 2008 au mensuel Politique magazine, organe de presse de l’Action française royaliste, inspiré de Charles Maurras et lié au mouvement Restauration nationale.

Directeur de campagne de Christian Vanneste pour les élections législatives de 2007 et les élections municipales de 2008, lors desquelles il est élu conseiller municipal, il préside le groupe UMP et apparentés au conseil municipal de Tourcoing depuis le retrait de ce dernier. Au niveau national, il est conseiller aux affaires juridiques au sein de l’UMP auprès de Xavier Bertrand, alors secrétaire général du parti.

Il a été le chef de cabinet de David Douillet au secrétariat d’État chargé des Français de l’étranger, puis au ministère des Sports avant d’être nommé directeur de cabinet le 13 avril 2012.

Il est élu conseiller régional du Nord-Pas-de-Calais en mars 2010.

Sauvage

juillet 29th, 2020

La femme Jacqueline Sauvage est morte, cinq ans après sa grâce par le fait du prince, le président mou d’alors, de la république (elle a bon dos, celle-là).
Les avocats n’osent révéler la cause de sa mort.
Etant donné que ce n’est pas un crime (forcément public), c’est soit un accident (rien vu dans la presse malgré la notoriété de la dame), soit une maladie (rien vu dans la presse malgré la notoriété de la dame) soit… un suicide.
C’est triste, mais voilà la vérité crue de ce qui se passe lorsqu’on défie les lois de la justice, qui avait pourtant bien noté que cette personne était dangereuse (probablement pour elle-même) et avait refusé sa mise en liberté conditionnelle, demandée suite à sa grâce partielle.
Ben voilà.
Merci pour ce moment, françois! Et merci aussi pour avoir utilisé la mort de cette femme pour ta petite communication perso, face à celle du nabot ton prédécesseur, qui se fait lui aussi pressant… Vautours en rond survolant le cadavre du petit manu…

C’est pas un truc de “tarlouzes”, hein? la politique? 🙂

Les névroses de vie

juillet 29th, 2020

Il y a des gens chiants, pas seulement lorsqu’ils sont de méchante humeur ou en raison d’un événement particulier, mais de façon générale.
Ils sont souvent dépourvus d’humour parce que de distanciation et de symbolique. Ils sont nombreux et parsèment tous les domaines d’activité humaine.
Ce qui est fort désobligeant, c’est qu’ils s’incrustent aussi dans les domaines réservés aux personnes ayant une âme, même si eux-mêmes n’en sont pas forcément dépourvus!

Elles sont simplement totalement inconscientes d’en être pourvues, car il faut hélas les considérer comme personnes.

C’est le commun de la psychopathologie banale, la névrose de vie.
Qu’elle permette de travailler, d’être social (à défaut d’être sociable), de mener sa barque comme il est convenu de le faire, c’est un fait avéré.
Ce qui est moins connu de la névrose de vie, c’est sa vacuité. Le déni est le meilleur ressort de ce mécanisme tendant à faire de la névrose de vie un automatisme essentiel à la “bonne marche” de l’humanité.

Là où il y a froideur et frigidité d’esprit, là où la queuterie pointe, se développe la névrose de vie, tout à fait inconsciente et acclamée par les masses.
Elle est le signe de reconnaissance des non-artistes, des dévolus aux saintes merdes.

K-METH

juillet 27th, 2020

Concert des Scaners et des Cannibal Mosquitos au Quartier Métisseur 25 juillet 2020.

Plastique de la flatulence

juillet 26th, 2020

Les mécaniques ne peuvent atteindre la Création.
Elles sont faites.

Coucou!

juillet 26th, 2020

Ils t’envoient les diplômés de province…
🙂
Tu les mets en slip, mais y’a moyen de faire plus vite, quand on est moins poli 🙂

#matrix, les cocos
et bonjour à QVS!

Un gouvernement s’il en fallait

juillet 21st, 2020

Un gouvernement fantasmé car aucune des personnes nommées ci-dessous voudrait jouer le jeu des branleurs et autres sorcières dont ils prendraient la place.

S’il fallait donc jouer à la 5e république (on enlève quelques majuscules quand même parce que les idoles, ça va bien 2 minutes pour les débiles) et dans l’espoir d’une assemblée constituante populaire tirée au sort (soyons fous!)

Un président humain: Ruffin François (il abolira cette fonction)

Ministre de la santé: Roland Gori
Ministre des finances et de l’économie: Frédéric Lordon
Ministre des affaires sociales: Bernard Friot
Ministres de l’éducation: le couple Pinçon-Charlot
Ministre de la justice: Juan Branco
Ministre de la culture: Franck Lepage ( ^^ )
Ministres de l’activisme: Noam Chomsky et Slavoj Žižek

Liste non terminée. Les postes seraient bien sûr volatiles et permettrait une interaction multi-disciplinaire non exhaustive.

C’est vrai, on est très loin des branquignoles de la bourgeoisie perverse (voir l’histoire de séduction infantile de brigitte trogneux sur le jeune manu macron et ses conséquences…) et de l’énarquie crasse de cette même bourgeoisie fat et contente de sa médiocrité. Pour l’instant, ces idiots rêvassent encore…

Avenger-ing

juillet 20th, 2020

Pour tous les poupins et les poupignes! Ça vous fera un souvenir phallique et narcissique tout à la fois 🙂

 

 

Maskerade

juillet 19th, 2020
Ah oui, pour s’assurer d’être VRAIMENT un con fini, manu impose le masque après l’avoir conchié, et ajoute sa petite touche de facho, l’amende à 135 neuros!
Demande à ta mouman, manu, comment vont se passer les prochaines élections! 😆
Quel nigaud!
Bon, ok, faut dire qu’il a le “costume complet” (veston) pour se prendre une belle veste, avec le sourire débilo-forcé à la sarko, qui fait plisser la peau du nez!
Un porte-parole qui se branle en vidéo, un premier flic présumé violeur, une débile au féminisme d’état… sans compter tous les autres!
Et le confinement, le truc que personne ne va oublier le jour du vote du bétail, c’était pour la paronomase qui lui va si bien de con fini de l’hémistiche! (mouhaha)
La panoplie est complète 😅 mais c’est vrai que toi, t’as l’immunité totale de la 5e fasciste, c’est la TEUF, hein, manu?
Faut aller plus loin et débuter un vrai génocide tout en tringlant à tout va la gueuse, ça ferait plus jupiter! ^^

Au diable

juillet 18th, 2020

Allez au diable au diable manu macron et ta mouman brigitte trogneux, vous ne valez pas mieux, et probablement moins, qu’un tito ou qu’un nixon.
Vous êtes la lie de la société humaine, issus pourtant d’une classe qui n’a manqué de rien, vautré dans le fric et l’opulence, mais fat et inculte tels ses produits, tel un sarkozy et sa bruni.
Vous êtes le fruit d’une éducation honnie, et le pire… vous ne vous en rendez même pas compte.
Vous faites payer ceux qui n’y sont pour rien et que vous considérez comme rien.
Allez au diable! débarrassez le plancher, neutralisez-vous, vous ne valez RIEN.

https://www.imdb.com/title/tt5518022/

La petite jungle de facebook

juillet 18th, 2020

Sur face de pouk (facebook) et sur instagram (le gramme de coke instantané) ya des cons, des connes, des blaireaux, des enculés et des enculées de crétins.
Bon ya ceux qui essayent de gagner du fric par linking, comme les profils de femmes ou d’hommes menant à des sites payés aux clics avec des photos cochonnes.
C’est pour les crétins évidemment, tout le monde connaît les adresses pour les régalades de porno gratuit, ce qui énerve bien sûr les fournisseurs officiels et payants.
Et puis il y a les gros gros relous comme j’ai pu en rencontrer une fois sur un groupe mettant en relation modèles et photographes.
Un idiot qui est allé jusqu’à poster un commentaire diffamatoire sur ma page pro FHP et pour qui j’ai dû aller déposer une main courante pour diffamation reçue comme il se doit, face de pouk ayant déjà fait ce qu’il fallait. Il paraît que si face de pouk fait le taf, c’est que c’est vraiment justifié. Ben sans blague!
C’est un pseudo photographe qui bosse pour des boîtes de nuits et prends des cagoles seins nus, et qui utilise un pseudo complètement débile de brice wullus, croyant faire un bon mot avec un anagramme à même pas deux balles. On imagine la taille de ce qu’il croit être un argument de virilité pour choisir ce genre de pseudo ^^
Alors, j’ai toutes les captures d’écran, au besoin. Ya vraiment des pov’ glands.

La cucaracha

juillet 17th, 2020

I found this activist poster as a well known image on the web. So I decided to make it more readable with a tiny change on colors.
I let you read and think, of course.
It says:

Everything is okay
Just keep on shopping
Just keep on watching TV
Just keep on working 9-5
Just keep on voting our puppets
And thank you for beLIEving
in the GREAT ILLUSION.

– The management

Utter Valve

juillet 15th, 2020

Foutre à la porte

juillet 14th, 2020

Mapplethorpe, de la photo un art

juillet 11th, 2020

Excellent documentaire (incroyable pour une production destinée à la tévé) avec des films et des images d’archive, les voix de Mapplethorpe et de ceux qui l’ont connu, etc. A voir obligatoirement pour comprendre l’ambition de ce jeune homme, mais également son talent.
Disponible jusqu’en octobre 2020.

https://www.arte.tv/fr/videos/067833-000-A/mapplethorpe-look-at-the-pictures/

 

Punk / musique et politique / Monde Diplomatique / HS 2020

juillet 10th, 2020

Hors-série du Monde Diplomatique juin-juillet 2020 numéro 171 “Musique et politique”. Articles concernant les mouvements musicaux punk et oï!
Pour lire les images en plein format, il y a une icône “loupe” en haut à droite de l’interface de la galerie.
Sinon, c’est simple, on ne peut pas lire dans le format automatiquement redimensionné à la taille de l’écran, à moins d’avoir un 200 pouces 🙂

 

Now it sounds

juillet 9th, 2020

What to do when you do a rehab? I guess you upgrade yourself as sometimes some of your gear.
#one_life_only
Just a few pictures of an Orange Rocker 32 update with all new TAD tubes (surprise when unmounting older J&J and Ruby tubes, there was an ECC83 instead of an ECC81 on the preamp… well, it worked ok like that, but NOW it’s set up properly) and Alnico Gold drives.
Too bad my sound test has been fucked up with input level way too high. Let’s say it sounds just like the pictures tell ^^

フィロソフィー

juillet 9th, 2020

 

La ligue des familles

juillet 9th, 2020

C’est douloureux, c’est très douloureux. Cela l’a été pour moi plus que pour tout autre concerné.
Non seulement j’ai moi-même vécu l’histoire de la chambre placard (peut-être que d’autres aussi, qui sait, sinon eux-mêmes?) mais j’ai subi également les foudres d’une autre famille sans aucune possibilité de réponse ou d’argumentation, et avec la complicité de toutes les autres plus ou moins concernées.
En fait, c’est incroyable de folie.

Cela fait quelques années que l’idée de relater cette histoire de fous me trotte dans la tête, parce qu’il semblerait que j’en sois quasiment l’unique dépositaire, face au silence pédagogié (lire Alice Miller pour tenter de comprendre ce néologisme) de tout mon entourage dit amical d’alors.
Oh, on les a ici dépictés, encore que pas tous. Seul une personne, une seule, a répondu sincèrement à mes envois d’alors.
Tous les autres, pour de multiples raisons probablement, s’y sont refusés. Il faut que ce soit dit, dans l’hypothétique version où un quelconque inutile succès viendrait me barrer la route du silence.

C’était donc un jour de fin novembre 1990 ou 1989, les souvenirs sont confus mais c’était autour du baccalauréat de cette bande de copains, plutôt que d’amis, qui jouait de la musique punk psychédélique avec ferveur.
Pas grand chose à faire dans une ville pourtant vaste mais défaite par la politique d’absence culturelle de la droite de robert poujade pendant des années. Dijon.
Probablement de graves troubles familiaux et psychologiques, évidemment inconsciemment partagés dans cette bande. Tu m’étonnes.
Alors, avec le N. L., on s’enfile un micron. Le micron, c’est du LSD qui a l’apparence exacte d’une pierre à briquet, d’un bout de mine de crayon.
C’est extra puissant, ultra dosé, limite flippant, mais bon, c’est comme ça. On descend en ville, ça monte. On roule dans une guimbarde de tôle merdique mais qui nous sustente. Un tour au bar de nos habitudes, l’Iceberg. Fermé, je crois. On rencontre quand même quelques personnes dont une fille un peu trop extravertie et contente qu’on se rencontre et qui surprend ce pauvre N. en lui criant “hey salut!”. Il dira par la suite qu’il a été terrorisé par cet événement.
Il flippe sa race. Incompréhensible sauf à connaître l’effet du LSD sur certaines âmes défaillantes et traumatisées de long.
Pour ma part, j’attends quelque chose, mais rien ne vient vraiment, je suis depuis si longtemps habitué à la dissociation que ce type de drogue n’a pas vraiment d’effet sur moi, quelle que soit la dose et la puissance de la chimie. Il s’agit bien plus de sensations que d’hallucinations ou autres choses extraordinaires que la plupart des “normaux” relatent dans leurs expériences psychédéliques de petits bourgeois.
Bon, il faut se rendre à l’évidence, ce soir-là, il n’y avait rien à faire, la pédagogie noire nous interdisait même d’improviser une quelconque partie sexuelle façon hippie. Le temps froid aussi, et le cruel manque de sexe opposé, c’est pas négligeable. 🙂
Alors quoi faire, je ne sais plus, on rentre. J’héberge dans la maison familiale N. qui préfère cela à rentrer chez lui. On va tenter de dormir malgré l’effet puissant du produit. Lui, dans l’antichambre du placard -devenue chambre d’amis…- et moi, toujours dans ce placard. Il ne se sent pas bien, je le rejoins au lit, mais sa demande d’amour infantile ne peut trouver écho chez moi. Même s’il s’agissait là seulement d’un besoin de réconfort physique, cela ne me plaît pas. Nous sommes trop loin l’un de l’autre, psychiquement, socialement, pour que je puisse servir de guide. C’est pourtant le rôle qu’il m’aurait fallu jouer à ce moment-là.

Je retourne dormir, et moi, je dors. Lui probablement pas, cauchemardant jusqu’au lever du jour.

Pas de bol, malgré mes encouragements et mes questionnements pour savoir si tout va bien, il rentre dans sa maison familiale.
Mais là, surprise d’anniversaire ou de je ne sais quoi, un panel de gens bien intentionnés l’attend et au lieu d’aller tranquillement se reposer, digérer cette nuit difficile, il est contraint de faire face à la bienséance des stupidités familiales pour des occasions factices.
Cela n’ira tellement pas qu’au bout d’un moment il deviendra “fou”. Le bad trip explose. Plus moyen de suivre les cours, d’envisager le bac, plus que la peur au ventre et dans la tête. Une seule personne sera autorisée à le voir parmi la bande de copains, la moins qualifiée et surtout la plus opportuniste.
A partir de ce moment-là, aucune nouvelle sinon que la famille entière, à qui N. raconte sa prise de LSD de façon coupable (mon dieu, la bourgeoisie de province ne s’attend pas à cela) me met sur le dos la faute entière de son bad trip…
Il est bien connu que le fournisseur est responsable des actes du consommateur.
Comme si j’avais été le bourreau nazi d’un pauvre juif homosexuel tzigane des camps à qui j’aurais injecté un produit de force… la comparaison est tout à fait appropriée, mais c’est privé, et c’est surtout comme cela que je l’ai ressenti.
Disons plutôt: comme si johnny halliday devait au cartel de Medellín se s’être fait refaire la cloison nasale chirurgicalement pour abus de cocaïne.
Bien sûr, personne ne moufte. Sympas, les potes. Et moi j’encaisse ça, en plus de tout le reste bien sûr, dans la peur et la culpabilité qu’occasionne l’injustice des silences commodes.
Je ne suis pas sûr qu’ils sachent ou veuillent même savoir, encore aujourd’hui, pourquoi ils ont agi de la sorte plutôt que d’une autre, pourquoi ils ont tous choisi la facilité tels des collabos de leurs propres bourreaux. Marrant. Triste surtout.

Alors aujourd’hui je comprends mieux que tous ceux-là qui se sont soumis docilement à la pédagogie noire (on ne peut guère faire autrement lorsque l’on est dépendant et faible) aient fondé une famille avec maison, boulot, enfants et toute la panoplie des innocents qui reversent sur plus faible leur propre histoire non digérée.
Parce que c’est bien les descendants qui accusent le coup et payent les erreurs de leurs parents dans une perverse passation névrotique sans fin. Espérons que non, sans se faire trop d’illusions.

El covida pandemic, a neoliberal capitalistic disease

juillet 4th, 2020

 

De l’esprit et de l’âme

juillet 4th, 2020

Les êtres d’intelligence supérieure sont à tout jamais seuls dans une connaissance qui leur pèse et face à la cruauté de leurs congénères stupides.

Fameux – entraînement

juillet 3rd, 2020

Entraînement: Mouvement irréfléchi par lequel quelqu’un est poussé à agir sous l’effet d’une influence irrésistible.

Bon. En l’église, ça adoucit les erreurs. Ya encore du boulot… mais vu le niveau planétaire, on publie quand même.
Longue introduction, passa lenta et caida rapida.

ForMarx

juillet 1st, 2020

Bueno, buenas 🙂
Il s’agit là d’un maquereau (deux exactement), forcément acquis chez un meilleur ouvrier de France, mariné au mirin, au vinaigre de riz et à la vinaigrette à sushis (tous de haute obédience, forcément²) et découpé avec un couteau acquis chez Aritsugu, frappé au nom du maître sushi, moi, fouranssisseu :).

Les putards

juin 29th, 2020

Nouvelle traduction en français de 1984 de George Orwell.

Leçon d’épistémologie et de politique

juin 24th, 2020

Audition de Raoult par la commission de l’assemblée nationale, 24 juin 2020. Durée 3h15.
Épisode final de la série saison une, avec brio 🙂
Ce gars est un véritable universitaire, comme on en trouve encore si peu, sauf peut-être à l’Université Libre de Bruxelles…

The big picture

juin 22nd, 2020

Créer la panique pour dominer

juin 22nd, 2020

En France en 2019, il y a eu 612000 morts ( source INSEE, c’est assez sérieux 🙂 https://www.insee.fr/fr/statistiques/2383440 )
Cela fait 1676 morts chaque jour, en France, en 2019, pour une population d’environ 67 millions de personnes.

Imaginons un instant que les journalistes, au service inconscient des milliardaires qui détiennent 90% de la presse française et forniquent allègrement avec les politicards ( https://www.monde-diplomatique.fr/cartes/PPA  ) fasse la revue de tous les morts quotidiens, des causes de mortalité et (si possible) de ce que cela montre d’un système social exsangue en raison des lacunes (que dis-je! des abysses!) qui gangrènent tous les services publics auxquels la population a DROIT, puisqu’elle les finance par l’impôt (rappelons ici qu’absolument tout le monde paye l’impôt grâce au système de la TVA -taxe sur la valeur ajoutée- qui s’applique à TOUS les produits que l’on peut acheter.

La peur de la mort et de son cortège de souffrances physiques, de douleurs psychiques, LA PEUR…
Dedans tu as peur, dehors t’attendent les bien mal nommées dans la novlangue “FDO” (ou forces de l’ordre)…
Tiens, ce ne sont plus les “gardiens de la paix”, mais des brutes dont la mission est de maintenir l’ordre, indiqué par les dominants, par la force.

Et donc, cette ambiance sympathique, c’est la république, c’est la démocratie des droits de l’homme, c’est la vie en France…

Ha… Ha… Ha…

High-tech industrial product photography

juin 21st, 2020

Louspeaker Alnico by Celestion (G10 Gold) for guitar amplification.


Oh, that’s what you were looking for… the front view! The picture EVEN the builder does not show ^^ (check Celestion website yourself!)

Upgrade on Orange amp

juin 21st, 2020

Photo de merde :)

juin 20th, 2020

Keep

juin 18th, 2020

de gaulle militaire putschiste

juin 18th, 2020

De gaulle était un militaire planqué qui s’est fait passé pour un résistant (ce qu’il n’était absolument pas, vu qu’il était planqué) et qui a mené quelques coups d’état, parmi lesquels celui de la constitution de la Ve république n’est pas le moindre.
On ajoutera sa volonté colonialiste dont il ne s’est défait que par opportunisme.

On passe à d’autres choses plus intéressantes? 🙂

Alors? heureuse, brigitte… ?

juin 14th, 2020

Leçon de politique

juin 8th, 2020

https://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-faits-divers/2020-06-04/agressions-sexuelles-le-delai-de-prescription-au-civil-en-voie-d-etre-aboli

On en vient à se demander si ce ne sont pas uniquement les Français avec quelque intelligence qui sont partis outre-atlantique en laissant les dégénérés sur le vieux continent tellement la comparaison entre les véritables décisions politiques prises au Québec et le babil puéril et stupide des gouvernants de la France est éloquente.
On ne verra jamais macron mettre un genou à terre comme l’a fait Trudreau, en signe de compassion avec la mort d’un citoyen assassiné par un policier sous les yeux du monde, filmée.
Quant à schiappa ou belloubet… trop occupées à gérer qui son apparence, qui ses millions, mais surtout un statu-quo criminel de fats embourgeoisées.

Cervelle.

juin 5th, 2020

Rocking chair.

juin 5th, 2020

OSEF

juin 4th, 2020

OSEF. On s’en fout du racisme, des discriminations, des anti-bidules et de tout ces hochets que les dominants nous jettent en pâture afin d’occuper la populassière.

La seule chose que l’on doit combattre, et dont découlent absolument toutes celles dont chacun aime à se dire “anti”, c’est la domination.
Essayons: le racisme, qu’est-ce donc? Le racisme se base sur un délire de l’esprit qui considère qu’il y a plusieurs races non seulement parmi les êtres dits vivants, mais surtout parmi la population humaine. Cette classification se décline principalement en partant de caractères dits phénotypiques comme la couleur de peau, la morphologie, le lieu de génération supposé, etc.
Qu’est-ce donc là sinon un moyen, pour ceux qui ont tout loisir de profiter de la vie (les politiciens, les puissants), de catégoriser et de diviser les êtres humains afin de les affaiblir (les groupes font peur!) et ainsi les dominer pour en tirer le plus possible à leur seul profit?
En quoi le fait qu’il y aient des différences doit-il mener à la xénophobie, sinon que cela profite à certains qui convoquent et légitiment la peur de l’autre?
Un enfant jamais n’a peur de l’autre, on lui apprend; de la même manière qu’on le dresse à se soumettre et à obéir en utilisant la violence physique autant que psychologique. L’enfant a besoin de ses parents pour survivre, c’est pour cela qu’il les aime. C’est hélas également ce mécanisme de survie qui permet aux dominants des enfants, les adultes, d’abuser de leur pouvoir pour mille et une raisons fallacieuses.

Il en va ainsi du système structurel de l’humanité, à tous propos. La domination des uns ne peut s’effectuer que sur d’autres. Que l’on voit les systèmes politiques et économiques de cet œil!

Du coup, ce brave Henri Laborit semble avoir touché juste…

« Tant qu’on n’aura pas diffusé très largement à travers les hommes de cette planète la façon dont fonctionne leur cerveau, la façon dont ils l’utilisent et tant que l’on n’aura pas dit que jusqu’ici cela a toujours été pour dominer l’autre, il y a peu de chances qu’il y ait quoi que ce soit qui change. »

— Henri Laborit, Mon oncle d’Amérique

Et tant que l’on se préoccupera des porteurs de lunettes, des noirs, des homosexuels, des maghrébins, etc, la liste est infinie! séparément, la domination qui engendre toutes ces saloperies continuera à exister pour le bien de ceux qu’elle sert.
A prendre les combats un par un, en les dissociant du système structurel et hélas peut-être inhérent à l’humanité 🙁 , on n’avancera pas.
Ne pas se laisser diviser, toujours contextualiser et revenir au système qui permet les exactions sordides dont nous sommes témoins afin de ne pas laisser que de petites révoltes, mais de participer à la Vie.