Archive for the ‘El covida’ Category

Il s’en passe…

mercredi, novembre 24th, 2021

Résister à la doxa de la peur, jouer la musique par 4 degrés… Et c’était bien cool! 🙂

La titine

lundi, octobre 11th, 2021

Laisser-passer dit sanitaire et état d’urgence dictatorial me pètent les couilles et me poussent au meurtre.

Réunion publique n°25 du CSI du 30/09
Le Conseil Scientifique Indépendant (CSI)

https://crowdbunker.com/v/elREd2fo

Une guerre

lundi, juillet 5th, 2021

Ben oui.
On chauffe les populations à blanc. On dirige leur colère contre d’autres que ceux à qui elle était destinée. On aura là un assentiment de premier choix (sans qu’il y ait de choix, en fait).
On désigne un coupable, même si on lui a filé un sacré coup de main (mais ah! personne ne s’en rappelle plus, zut alors).
Et c’est parti!
Canicule et bouillon nucléaire dit chirurgical (merci prix nobel de la paix par sa négritude).
“Bambins” grillés au menu, enfants sacrifiés au dessert.
Merci les “grands”!

Bella ciao

mercredi, avril 7th, 2021

Pour se rendre compte d’une progression, il faut partir déjà (bas), avec des paroles pas forcément justes, une voix hivernante et les accords qu’on peut 🙂

Suburban poster

vendredi, février 26th, 2021

En me baladant dans les banlieues sombres et insalubres (of course), je suis tombé sur l’expression de la colère terrible qui sourd dans nos contrées.
J’en ai fait de mémoire une reproduction assez fidèle, bien que j’aie ôté les résidus de déjections projetées contre les photos qui l’accompagnaient.
Les conséquences des restrictions totales des libertés des citoyens d’aller et venir  et de rencontrer qui ils veulent n’apparaissent encore que très peu au jour en cette fin de février 2021.
Cependant…

Fucky fucky

vendredi, novembre 27th, 2020

Make THEM bleed and suffer, for once.

la France est un pays fasciste

jeudi, octobre 15th, 2020

La France a toujours été un pays fasciste.
D’où qu’on regarde, de de gaulle le militaire planqué au putsch réussi à pétain le militaire trouillard, la France est un pays qui aime le fascisme, le contrôle et l’ordre, telles les maximes du régime national socialiste.
Aujourd’hui, le fascisme s’immisce dans les foyers où, à cause d’un virus du rhume, les fêtes sont interdites.
Les milices policières et probablement bientôt l’armée sont déployées dans les rues pour contrôler, telle l’armée allemande pendant l’occupation, les laisser-passer des citoyens français qui vivent désormais sous couvre-feu dans les grandes métropoles.
Pour une grippe pas plus mortelle qu’une autre.
Contre un virus du rhume, qui est l’essence même de la vie qu’il faut partager avec tout le vivant, les dominants n’en peuvent plus de folie. Pas surprenant venant de psychopathes notoires.
Au lieu de penser (le peuvent-ils ces crétins?) à d’autres jouissances que l’argent et la domination dont les conséquences sont un changement climatique terrible engendrant des maladies nouvelles et un abandon total de ce qui fait l’humanité et la société (hôpitaux, services publics en général), ils font peser sur les populations mondiales toutes l’odeur de leurs propres merdes.

Il faut fumer ces gens-là. Ils ne se laissent aucune autre alternative.

La torture des enfants

dimanche, septembre 13th, 2020

Quelques médecins (le sont-ils vraiment, au final?) proposent de “siffler la fin de la récréation” aux populations, concernant l’épidémie de grippe actuelle de 2020, c’est-à-dire de faire en sorte qu’aucun rassemblement, même privé, se fasse.
En gros, il faut démonter ce qui fait la société humaine pour n’avoir plus que des robots consommateurs, bien DOCILES aux ordres.
Peut-on parler d’infantilisation des populations sans justement se rapporter au fait que l’enfant, l’adulte humain en devenir, est un être qui doit être dressé?
C’est un problème, en effet. Parler d’infantilisation suppose que l’enfant ne ressent rien, alors que c’est tout le contraire. Que l’enfant ne sache pas ce qui lui arrive quand des émotions se font jour en lui, c’est vrai. Mais qu’il faille le dresser, souvent au prix d’une torture, là… seuls les dominants exploiteurs pensent que c’est une méthode louable et agissent en fonction.

La société de la mort par la chaleur climatique et pyrolytique se dessine: les populations qui arrivent, les enfants d’aujourd’hui, sont matés par la répression policière et la domination des idiots en charge de gouverner. Obligation de porter un bâillon masquant le visage, inutile face à un virus lorsque celui-ci est déjà installé de longue date sur toute la planète, vérification policière armée de cette obligation dans les établissements scolaires ou commerciaux, obligation de confinement inutile également (la comparaison avec certains pays non confineurs est éloquente), désocialisation à l’échelle mondiale, appauvrissement généralisé (sauf pour les ultra riches)…

Ce n’en est qu’une petite, mais elle a toutes les caractéristiques possibles de la connerie humaine, cette apocalypse.