Kills robots

mai 18th, 2023

You can play all words (but all at once) to make a new sentence, it’ll significate something. Give it a try, geometrically or not!

Hommage à Woodie Guthrie 😉

Chansonnette…

mai 17th, 2023

Tiens! Hop! je vous partage gratuitement une chanson que je viens d’enregistrer. C’est une chanson Ă©crite par Anna Marly qui s’intitule La complainte du partisan (Ă  ne pas confondre avec La complainte du progrĂšs de Boris Vian, excellente aussi! 😉 … On pourrait gloser sur ces deux titres, leurs textes, leur sens et significations…Mmmm! 🙂 ).
Chant: Francis Lornet
Guitare: Francis Lornet
Enregistrement et production: Francis Lornet (hashtag vive le narcissisme… ooooh ^^)

L’artiste

mai 16th, 2023

Pour un vĂ©ritable artiste, la seule chose qu’apporte le succĂšs, c’est de permettre qu’on oublie son nom au profit de son Ɠuvre.

Un mot, un seul

mai 15th, 2023

D’un dur et long labeur, parfois il ne faut qu’un mot.

De douleurs et de pentures, parfois il ne faut qu’un mot.

D’abyssales en vaguelettes, parfois il ne faut qu’un mot.

De nĂ©ant au noir profond, parfois il ne faut qu’un mot.

Et ce mot, tu l’as dit!

L’embrume

mai 15th, 2023

 

C T

mai 15th, 2023

Y consentir sans jamais rien y concéder. Evidemment.
Un type de contre-transfert sain.

Les peurs

mai 9th, 2023

Les petites peurs des uns et des autres s’ajoutent et forment un gluant magma fantasmĂ©, ce qui permet Ă  la terreur du pervers de s’instaurer elle-mĂȘme, sans mĂȘme qu’on la remarque.

Modest nudes 014

mai 7th, 2023

 

La bornitude

mai 5th, 2023

En re regardant The Equalizer Ă  l’occasion de la sortie du 3e opus (avec le fameux Denzel Washington, celui de The Book of Eli – https://www.imdb.com/title/tt1037705/ ) une citation de Mark Twain apparaĂźt au tout dĂ©but du film, que je traduis ainsi:
“Les deux jours les plus importants dans votre vie sont celui oĂč vous ĂȘtes nĂ© et celui oĂč vous comprenez pourquoi”.
La plupart n’ont de second jour que le dernier.

Naissance

mai 4th, 2023

Quand on naĂźt Ă  une nouvelle vie, lorsque l’on est un nouvel ĂȘtre
Point n’est besoin de garder ses amis anciens, car ce sont eux qui vous gardent.

Tous les autres disparaissent.

Spam?

mai 4th, 2023

ConsidĂ©rĂ© comme spam par la censure de zucker bieber le nain vilain de face de pouk (ha ben si hĂ©, t’as vu la gueule? Ça respire pas vraiment la sympathie… ), le lien hypertexte inclus dans ce message.
Le domaine est considĂ©rĂ© comme fournissant du spam… On ne dit pas merci au fils de collabo avec les nazis, schwab klaus.

MĂȘme si les nazis de nunez et les darmachiens sont lachĂ©s, la Victoire (LibertĂ©) guidant le peuple a la poitrine au vent dans le tableau de Delacroix.
Je me console comme je peux de ce pays rance qui est celui oĂč je suis nĂ© et qui est fasciste sous la coupe d’un pervers fou et de ses adorateurs, ainsi que d’une minuscule partie de la population, tel un cancer mortel pour la sociĂ©tĂ© et l’humanitĂ©.
https://lecourrierdesstrateges.fr/2023/05/03/darmanin-et-nunez-lancent-la-mode-du-topless-oblige-en-garde-a-vue/

Perverted sociopath

avril 30th, 2023

 

Amibe

avril 25th, 2023

Je suis une amibe (freudienne).
Et lĂ , paf! lapsus, je dis je suis une abĂźme. Et mĂȘme je rĂ©pĂšte le bĂ©gayement et le lapsus.

Bon, interprétation: je suis abßmé, mais je suis une amibe freudienne.

NB: l’amibe freudienne est la symbolisation du Moi, en tant que sans frontiĂšres, sans forme ni barriĂšre, changeant tant que la vie est par en dedans.
edit: ajouter “toute tournĂ©e vers le lien” Ă©videmment.

Partout

avril 22nd, 2023

Du nucleus familial au petit groupe jusqu’aux institutions et aux organisations Ă©tatiques et supra-Ă©tatiques, la perversion narcissique s’organise en noyautage.
Telle un virus, elle ustensilise et ne tue pas son hĂŽte, car elle en pĂ©rirait. C’est son caractĂšre pervers.
La pĂ©riode covidiste mondiale, planĂ©taire, de 2020 Ă  2023, pendant laquelle l’entiĂšretĂ© de l’humanitĂ© a vĂ©cu sous le joug de cette mascarade d’Ă©pidĂ©mie fallacieuse Ă  ses dĂ©pens est venue, non pas faire jour sur cette psychopathie totalitaire, mais masquer celle, sous-jacente, de perversion narcissique ordinaire.
Tout n’est question que d’Ă©chelle.
J’ai moi-mĂȘme vĂ©cu, familialement, les camps nazis; non la torture physique suivie de meurtre de masse (Ă©chelle oblige) mais le meurtriel, le meurtre psychique de l’Ăąme tel que dĂ©crit par Shengold sans qu’il en ait discernĂ© les contours comme l’a magistralement fait Racamier, ainsi que l’incestuel ou viol de l’Ăąme, la non diffĂ©renciation gĂ©nĂ©rationnelle, bien pire que l’inceste physique, le viol physiologique et corporel.
VoilĂ  qu’arrive, dans un groupe Ă  visĂ©e artistique, quelque crĂ©ateur au talent certain, Ă  qui on aura proposĂ© ainsi qu’Ă  tous, de faire quelques propositions crĂ©atives de son cru. Il ne manquera pas de se trouver parmi les participants un ou une pervers narcissique dont la jalousie face Ă  la crĂ©ation se fera jour sous quelques agirs, puisque l’individu est incapable de la crĂ©ativitĂ© qu’il jalouse.
S’il n’est pas un chef pour, au moins, faire croire qu’il s’agit de quelque chose de plus grand qui vient pĂ©ter les couilles (une couleur politique, une attitude rĂ©gionale face Ă  la culture et Ă  l’art en gĂ©nĂ©ral, etc), alors il faut fuir et laisser tomber mĂȘme ceux qui sont Ă  peu prĂšs sains, mĂȘme avec tristesse.
La petitesse de la manipulation, Ɠuvre visible de type messe-basse ostentatoire, est facilement dĂ©masquable pour qui a non seulement vĂ©cu mais aussi lu. C’est hĂ©las mon cas.

Tant pis pour ceux qui concĂšdent Ă  prendre sur eux, ou rejeter sur organisme plus vaste, la manipulation dont ils sont les victimes. Leurs dĂ©fenses sont probablement suffisantes pour qu’ils restent dans une pĂ©nombre de ce point de vue lĂ , tout en conservant leur intĂ©gritĂ© psychique non pas intacte, mais suffisante.
On ne peut ménager la chÚvre et le choux en ces matiÚres.

Je me contenterai donc de croire que la France que je connais depuis prĂšs d’un demi-siĂšcle est un pays de fascistes, anti-culturel, anti-art et d’un crĂ©tinisme flagrant.
Le nid vĂ©ritable de la perversion qui aura pris le relais de ce qu’Alice Miller appelle la pĂ©dagogie noire de l’Allemagne depuis quelques siĂšcles.
On deviendrait facilement suspicieux Ă  l’Ă©gard des “LumiĂšres” d’avoir permis, sous couvert de pensĂ©e sympathique, une telle avanie.
La puissance du politique est telle dans cette sociĂ©tĂ© masturbatoire anale qu’elle ne vivra qu’avec ses aristocrates forniquant ses propres enfants afin de perpĂ©tuer une tradition de jouissance perverse, qui plus est judiciairement totalement et parfaitement impunie.
Les exemples vivant aujourd’hui encore sont lĂ©gion, jusqu’Ă  l’Ă©pouse du prĂ©sident de la rĂ©publique, en passant par les journaliste millionnaires, les Ă©crivains douteux, les acteurs millionnaires eux aussi, les politologues autant que certains hommes politiques.

Je ne suis pas Ă©tonnĂ© que Racamier ait Ă©tĂ© français, Ă  mĂȘme de voir dans quelle enfer la contrĂ©e qui l’a vu naĂźtre est en train de tomber.

La folie narcissique (Racamier)

avril 20th, 2023

Comprendre le moment psycho-social et politique que l’on vit, en France, surtout depuis 2017 (pĂ©riode exemplaire s’il en est!), avec les consĂ©quences attendues de guerre civile et de folie partagĂ©e (nous sommes dĂ©but 2023). Si vous savez lire, personne ne le peut Ă  votre place.
Racamier est Ă  placer avec Freud, Yung et Lacan (mĂȘme si ce dernier est un radical-qui-pĂšte-les-couilles 🙂 comme moi).
Racamier Paul-Claude, Le génie des origines, Psychanalyse et psychose, Payot, 1992.

“En guerre” … sabotage

avril 17th, 2023

Lorsqu’un psychopathe Ă  la tĂȘte d’un Ă©tat, un pervers narcissique paranoĂŻaque (au sens psychanalytique des termes, et c’est sĂ©vĂšre) dit Ă  la population qu’il dirige (plutĂŽt qu’il gouverne): “nous sommes en guerre”, alors il faut retourner contre le cuistre sa logique afin de le faire taire et de l’humilier.
La toute premiĂšre chose Ă  faire lorsque l’on mĂšne une guerre, c’est de couper toutes les communications (liaisons et transports terrestres, aĂ©riens et maritimes) et tĂ©lĂ©communications (tĂ©lĂ©vision, radio, internet) par les moyens du sabotage.
La guerre voulue par le cuistre pervers et totalitaire se retourne ainsi contre lui qui, sans parole ni audience, se retrouve nu et vide, seul face Ă  son deuil et Ă  sa dĂ©pression, sans pouvoir l’Ă©vacuer chez d’autres. Il en meurt.
La vie peut ainsi reprendre son cours, forte d’une expĂ©rience enrichissante bien que traumatisante.
L’eau du Tao ne peut ĂȘtre empĂȘchĂ©e que temporairement.

Se préserver

avril 16th, 2023

Petit résumé de combat et de sanité.

Racamier (Paul-Claude) nous apprend que la perversion narcissique est toute dans l’agir et dans la parole. Ce qu’on appelle pensĂ©e n’existe pas chez le pervers narcissique. Le pervers narcissique n’a pas d’objet, il considĂšre ses congĂ©nĂšres comme des ustensiles.
Maffesoli (Michel) donne une dĂ©finition des Ă©lites dirigeantes comme ceux qui ont le pouvoir de dire et de faire. En effet, et malgrĂ© le dĂ©lire vulgaire et ridicule de Wharol (Andy) Ă  propos des 15 minutes de gloire de chacun grĂące aux mĂ©dias — plutĂŽt la tĂ©lĂ©-rĂ©alitĂ© que les publications web, encore que le virus de la mĂ©diocritĂ© se propage; seules les Ă©lites (et les wannabe elite — gens de mĂ©dias) ont accĂšs aux financements d’Ă©tat (l’argent de tous les citoyens) pour faire et Ă  la publication par tous moyens disponibles, quand ils le souhaitent, de leurs discours afin de dire.

Racamier nous apprend Ă©galement que la seule façon de faire cesser la torture psychique (et souvent bien rĂ©elle et physique, quand bien mĂȘme seulement induite) d’un pervers narcissique, c’est de l’humilier afin qu’il en meure. Une seconde solution est la fuite, mais cela n’empĂȘche pas que le pervers continue son massacre des moi narcissiques d’autrui.
A l’aide de ces deux Ă©minents penseurs on peut envisager “d’avancer le temps” (plutĂŽt que d’attendre une Ă©ventuelle solution extĂ©rieure — une Ă©lection? … si elle est encore autorisĂ©e…), afin de faire cesser la perversion narcissique d’un dirigeant totalitariste, simplement en ne l’Ă©coutant pas, jamais. Et en n’en parlant jamais (le pervers narcissique excelle à  ce qu’on parle de lui quand il n’est pas lĂ ).
Sa parole, jusque lĂ  commentĂ©e, analysĂ©e, scrutĂ©e (toutes choses dont il jouit) devient alors rien (tout comme ce qu’il est en rĂ©alitĂ©, un ĂȘtre totalement vide) et ne produit plus aucun effet, tel un virus dĂ©sactivĂ© — utilisĂ© dans les vĂ©ritables vaccins — sauf Ă  ce que tous le voient dans sa rĂ©alitĂ© de manipulateur sadique et paranoĂŻaque — et puissent donc s’en prĂ©munir de façon dĂ©finitive!

L’effet de cette humiliation totale de cet ĂȘtre totalitaire qu’est le pervers narcissique serait quasi immĂ©diat. Les effets en seraient tout d’abord violents, car le pervers n’a aucune limite. On peut supposer qu’un tel psychopathe dirigeant un Ă©tat lancerait ses chiens sur tous ceux qui ainsi l’auraient humiliĂ©. D’un Ă©tat totalitaire et soumis aux Ă©tats d’exception, on passerait alors vers une vĂ©ritable dictature, basĂ©e sur la guerre civile ordonnĂ©e : la police et l’armĂ©e au service de quelques fous et contre tout le reste des citoyens, avec de nombreux morts. Le “sang et les larmes” que le pervers narcissique n’a jamais voulu regarder en face dans sa vie personnelle, mais qu’il introjecte dans ses proies, fussent-elles une population entiĂšre.

Afin d’Ă©viter une telle funeste pĂ©riode (qui par ailleurs ne manquerait pas de s’effondrer Ă  son tour, mais Ă  quel prix et au bout de combien de temps!) il est impĂ©ratif que les esprits lucides et sains, dont je gage qu’il en reste quelques-uns parmi les Ă©lites et les corps dits intermĂ©diaires, mettent en place un comportement rationnel plutĂŽt que de suivre l’attrayante jouissance qu’un systĂšme pervers et ses pervers dirigeants pourraient leur faire miroiter.

Il s’agit lĂ  d’une histoire d’humanitĂ©.

Surpuissance

avril 14th, 2023

La puissance du trauma psychique infantile est telle qu’Ă  la fois bien peu se rendent compte de la chance qu’ils ont ou du malheur qu’ils vivent.
Tel un virus, le trauma et par extension l’humanitĂ© n’a qu’un seul dessein: se propager et survivre.
L’arme unique pour tĂącher de contrer ce funeste dessein qu’est celui du trauma et de l’humanitĂ© est la parole.
En cela, ce qu’on appelle censure est un diktat malveillant au plus haut point, un faiseur de mort, un propagateur de virus.

Etazuniens

avril 8th, 2023

Dorénavant, et pour les siÚcles des siÚcles, tout médicament, vaccin, pilule ainsi que tous leurs dérivés herbeux ou dits naturels sont prohibés.
Le mot science est prohibé, ainsi que les mots pensée, réflexion, philosophie, psychologie, cerveau*
Deviennent obligatoires le visionnage d’Ă©crans approuvĂ©s par l’Ă©tazunien pendant un minimum de 14 heures par jour pour chaque individu dĂšs le plus jeune Ăąge.
L’adage “le travail c’est la santĂ©, il rend libre” est apposĂ© en tous lieux et vĂ©nĂ©rĂ© d’un salut Ă  chaque passage devant son inscription.
Plus de facilités à venir.

*liste exhaustive en toutes langues disponible sur demande au tarif de 2700 coupons.

Guerre civile

avril 8th, 2023

La guerre civile serait-elle organisĂ©e par l’Ă©tat? aux mains d’un fou dont l’Ă©pouse mĂȘme est une criminelle impunie? servi par une branlĂ©e de wannabe fous?
Je n’ose le croire et pourtant, comme dans toute guerre idiote, on ne s’en rendra compte qu’au moment de compter les morts.
On dĂ©cida alors de stĂ©riliser les tueurs en bleu, le simple vƓu de chastetĂ© ayant montrĂ© ses limites chez ceux en noir.
Mais la couleur du vĂȘtement ne changeait rien. Alors de grĂ©, par l’essentielle nourriture, ou de force, par les soins dits mĂ©dicaux, la stĂ©rilisation arriva. Vraiment pensĂ©e ou simple consĂ©quence d’une inanitĂ© intellectuellement peu croyable, c’Ă©tait le nouveau sens de la “vie”, pour ceux qui employaient de vains mots.
Les humains n’existaient plus.

Les trois moustiquaires

avril 7th, 2023

– Etat des lieux.
– Ha!
– les cendres du mĂąt!

Le mode coquille

avril 7th, 2023

Quelquefois, au risque de n’en point revenir, il faut se mettre en mode coquille pour quelques temps.
De crise à lied, il en sort toujours quelques nouveautés.

Le prix.

avril 2nd, 2023

Les vĂ©ritables artistes sont pauvres et leurs Ɠuvres ne se vendent pas, afin de compenser, d’Ă©quilibrer, l’infinie richesse de leur Ăąme, tant qu’elle vit.
VoilĂ  pourquoi mais surtout comment.

L’allĂ©e des “BRAV”

avril 1st, 2023

Un 29 juin, par une chaleur inaccessible Ă  la sensibilitĂ© humaine, furent pendus Ă©viscĂ©rĂ©s et portant encore l’uniforme de la honte, plus d’une centaine de policiers thanatoniques de l’armĂ©e de coercition macroniste, au nom du peuple. Femmes et hommes qui s’Ă©taient vautrĂ©s dans la violence la plus ignoble semblaient maintenant avoir reçu ce qu’ils mĂ©ritaient.
Les corps restĂšrent plus d’un mois ainsi, avant qu’une tempĂȘte ne vienne en dĂ©crocher quelques-uns Ă  la force du vent.
Villon Ă©tait loin, les corbeaux Ă©taient morts.
Des monceaux d’ordures s’accumulaient aux pieds des lampadaires potences telles des offrandes Ă  la mort salvatrice.
Personne ne dĂ©sirait que ce triste spectacle de mort putride ne soit effacĂ© tant la rage et la colĂšre avaient atteint un paroxysme jusqu’alors inconnu.
On emmenait les enfants voir la réalité du croquemitaine.
Chacun devait enfin jouir de ce qui avait été volé à tous.
Ceux de l’Ă©tat dĂ©funt se terraient comme des rats apeurĂ©s quand ils n’avaient pas fui chez leurs tristes congĂ©nĂšres de l’ailleurs.
La sanitĂ© des ĂȘtres comme des esprits avait quittĂ© le pays.
La vengeance ne servait Ă  rien, car le vide avait empli les cƓurs et les esprits par la faute de femmes qui avaient trahi afin de servir l’ignoble.

Psychopathie

mars 29th, 2023

Sortir de la psychopathie est tĂąche ardue. La plupart, qui en jouissent et en tirent profit – les sadiques donc, n’y arriveront simplement jamais sauf Ă  ce qu’on les mettent hors d’Ă©tat de nuire.
Un moyen terme, concernant macron le “prĂ©sident” psychopathe français, serait de l’Ă©masculer en place publique dans l’espoir qu’il accĂšde Ă  la castration.
“Pour son bien” (comme il aime dire), Ă©videmment. Mais surtout pour la sanitĂ© de millions.

NB: on ne peut forcer, mais ce serait lĂ  acte de “briser la glace en cas de danger”.

2084

mars 26th, 2023

BientĂŽt on aura un ministĂšre de l’art. Oui.
Fini les termes circonvolants, alambiquĂ©s ou pseudo-philosophiques! finie la “culture”, ils ont choisi de dĂ©truire le mot lui-mĂȘme.
Un ministĂšre de l’art oĂč la veuve d’un ex-prĂ©sident donnera le LA musical, comme le dit dĂ©jĂ , en guise de rĂ©clame, une banque du mĂȘme pays.
Un ministĂšre de l’art inconsistant, vide, tout Ă  l’image abyssale de ceux qui le crĂ©ent.
Un ministĂšre totalitaire, comme tous les autres. Une sorte d’Ă©laboration du dĂ©goĂ»t, visible, palpable.
Un autre ministĂšre “du sang et des larmes”, comme aiment Ă  le dire ceux qui manipulent de loin, hors de tout danger.

Cependant, l’hubris vient toujours Ă  point nommĂ© pour rappeler que le bonzaĂŻ meurt si on n’y prend un soin extrĂȘme, quand bien mĂȘme on l’obligerait Ă  aimer sa propre image dĂ©formĂ©e d’arbre monstrueux, symbole Ă©vident d’une toute-puissance forcĂ©ment avortĂ©e…
La nature, cosmique mĂȘme, ne tolĂšre pas, tout en hasard, certains dĂ©sordres hubriques.
Et il n’y a lĂ  ni dieu ni pensĂ©e ni action. C’est la pure non-action.

Tout ça pÚse.

mars 21st, 2023

Tout s’apaise.

De Si

mars 18th, 2023

La corde de Si a toujours Ă©tĂ© chiante, depuis “la nuit des temps”.
Mais lĂ , avec le dĂ©lire climatique (et la perversion humaine)…

Nurture island

mars 12th, 2023

T’as ton pass’?

mars 10th, 2023

– T’as ton pass? dit le gendarme.
– Oh oui! je me suis bien fait vaccinĂ© pour aller aux magasins faire des achats! rĂ©pond le manant.
– C’est bien, tu peux y aller. Ne t’attarde cependant point trop, car la mort te guette!

Modest nudes 013

mars 1st, 2023

Retired

février 21st, 2023

Cadeau unique

février 15th, 2023

Un cadeau unique pour la fĂȘte des amoureux: il sert avant, pendant, mais aussi aprĂšs! Hihi.

Qu’est-ce que le Moi-peau?

février 9th, 2023

Le Moi-peau sain, c’est savoir se protĂ©ger de soi-mĂȘme autant que d’autrui, dans un Ă©quilibre constant.

Modest nudes 012

février 9th, 2023

Un clichĂ© parmi mes prĂ©fĂ©rĂ©s, non soumis au festival europĂ©en de la photographie de nu d’Arles.

Modest nudes 011

janvier 23rd, 2023

Ils disent

janvier 23rd, 2023

Les hommes veulent mourir en paix.
Pour cela, la vie durant, ils font la guerre.
Une bottle de Wasser
Pour uriner mon cƓur
Une bottle de Wasser
Pour nourrir ces pleurs
Une bottle de Wasser
Pour couper le beurre

Abuse lead to “no rugs”!

janvier 17th, 2023

1990’s guitar picks sociology 🙂

 

Modest nudes 010

janvier 12th, 2023

Modest nudes 009

janvier 9th, 2023

Il n’y a rien de plus brillant que l’alchimie entre les ĂȘtres du vivant. GrĂące aux modĂšles qui s’y prĂȘtent, au jeu comme Ă  la pose, on peut apercevoir la beautĂ© de cette fragile alchimie. Je tiens ici Ă  les remercier car, aussi un peu grĂące Ă  elles, Ă  ce qu’elles sont sans mĂȘme qu’on le sache — chacun ne sait que lui-mĂȘme, j’ai donnĂ© vie Ă  ce qui n’Ă©tait qu’un rĂȘve.

Gui

janvier 5th, 2023

Les heures sombres d’un Ă©clairage public dĂ©faillant, une peste inventĂ©e pour terroriser, un royaume submergĂ© autant qu’enlis(i)Ă©.

Le tiret

janvier 5th, 2023

– Tu me mettras un TIRET!
– Tu ne veux pas d’un trait?
– Un TIRET!
– Oui, mais un trait d’union? … Non?
– Il y a des conventions. Ça ne se fait pas comme ça.
– C’est pas un peu kif? … quand mĂȘme?
– Non.
– Et lĂ , tu vas me parler des demi-espaces insĂ©cables, c’est ça?
– Je pourrais!
– Ben y’a un trait d’union…
– Normal! c’est la convention.
– Oui, mais c’est bien tirer un trait, le trait d’union, non?
– En effet, c’est bien un trait que l’on tire; mais pas trop! … sinon, c’est un tiret!
– Ha! donc, c’est bien la mĂȘme chose?
– Pas tout à fait.
– Je vois… C’est gĂȘnant, quoi. Alors il faut mesurer les traits, pour ĂȘtre bien sĂ»r?
– Oui, si l’on suit les rĂšgles de l’art et de la convention!
– Et sinon?
– Tire un trait! Veux-tu!

Modest nudes 008

décembre 31st, 2022

Modest nudes 007

décembre 28th, 2022

Modest nudes 006

décembre 25th, 2022

Planche de pédales tarlouzienne

décembre 25th, 2022

Pause culturelle.

décembre 24th, 2022

https://en.wikipedia.org/wiki/Humulus_lupulus
https://en.wikipedia.org/wiki/Subspecies_of_Canis_lupus

Modest nudes 005

décembre 22nd, 2022

Modest nudes [aparté]

décembre 19th, 2022

Hop! Envoyé!

Venez exposer au “FEPN”
“Regards sur le Corps”

Appel international

“Photographe, vous dĂ©veloppez un travail sur le corps.
Votre regard et votre démarche artistique nous intéresse.
Faites-nous parvenir votre dossier (1) pour participer Ă  l’aventure des Ă©ditions du Festival Ă  venir.”

Le comité artistique du Festival

 

‱ (1) Dossier sur CD ou clĂ© USB:
10 Ă  15 images couleurs ou N&B
120 dpi format 15×21 cm

 

A expédier avant le 31 décembre 2022
pour l’annĂ©e Ă  venir
par envoi postal standard non recommandé.
Seuls les lauréats seront avisés de la sélection du jury

Adresse :
Mise au Point
13, rue de Bouchaud de Bussy
13200 Arles

https://www.fepn-arles.com/exposez-au-festival

Modest nudes 004

décembre 19th, 2022

Modest nudes 003

décembre 16th, 2022

Modest nudes 002

décembre 16th, 2022

Modest nudes 001

décembre 16th, 2022

L’hiver au chaud de l’Ăąme

décembre 11th, 2022

Le growl

décembre 8th, 2022

En jazz, on parle beaucoup du growl, surtout vocal. On le trouve facilement identifiable chez Louis Armstrong (exemple: https://www.youtube.com/watch?v=Q_GommH5rJ8 ).
Comment traduire growl?
Ce n’est ni un grognement, ni un rĂąle.
C’est un (saint) “graal”!

Essay

décembre 2nd, 2022

Clitodextre – Que puis-je en vous changer, si ce n’est votre droiture et cette envergure de bon aloi?
PĂ©nigrant – Rien de tout cela ne me sied! vous feriez tomber lĂ  ma foi!

Clitodextre – Vous voilĂ  bien imbu alors que vous ne me semblez point tordu!
PĂ©nigrant – Je suis tout Ă  vous! en bras sommes-nous!

Qu’a-t-on mis par en dedans?

novembre 29th, 2022

Caton* mis dans nos Ăąmes (?)
De la merde, je vous le dis.
L’avantage, c’est qu’elle ressort par un trou unique, sauf Ă  pisser dans un violon, Ă  en suer sang et eau, Ă  cracher du glaviot, Ă  pleurer toutes les armes du monde.
Mais voilĂ ! avant que d’ĂȘtre expulsĂ©e, elle nourrit, la salaude. Et certains s’en repaissent avidement.
Ceux dĂ©tournĂ©s par de vilains pĂ©dagogues — il y en a — en profitent mĂȘme, s’ils parviennent Ă  quelques succĂšs, Ă  instiller leur poison au plus grand nombre.
Ce sont lĂ  affaires d’hominidĂ©s langagiers qu’il nous faut cannibaliser afin de leur rendre leur forme d’Ă©tron putrescent, leur odeur nausĂ©abonde et leur inconsistance.

* Caton (le vioc) est le prototype du connard fasciste, du politicien d’extrĂȘme-droite, au profil manipulateur paranoĂŻaque.
Voir https://fr.wikipedia.org/wiki/Caton_l’Ancien
“À cette Ă©poque-lĂ , au SĂ©nat, il termine chacun de ses discours, quel qu’en soit le sujet, par ces mots : « Ceterum censeo Carthaginem esse delendam » (ce qui signifie : « En outre, je suis d’avis qu’il faut dĂ©truire Carthage ») ou, plus simplement, « Delenda est Carthago » (litt. « Carthage est Ă  dĂ©truire ! »). Cette phrase le rend aussi trĂšs cĂ©lĂšbre Ă  Rome. CĂ©lĂšbre pour son Ă©loquence et la force de persuasion de ses discours, il parvient Ă  convaincre le SĂ©nat de la nĂ©cessitĂ© de dĂ©truire Carthage en utilisant le fameux argument de la figue, cueillie Ă  Carthage et encore fraĂźche malgrĂ© son voyage jusqu’Ă  Rome, prouvant ainsi que Carthage n’est pas si Ă©loignĂ©e que le pensent certains sĂ©nateurs.”

Vitesse d’Ɠuvrage

novembre 25th, 2022

La route le chemin
La vie sans frein

Peau, et si.

novembre 24th, 2022

PrĂȘte-moi cette peau,
Fais don de celle du tambour
De celle qui résonne
PrĂȘte-moi cette eau
Fais don de celle de vie
De celle qui inspire
PrĂȘte-moi cet air
Fais don de cette musique
De celle qui enveloppe
PrĂȘte-moi ce chant
Fais don de ces cordes
De celles qui nous lient

Miroir
Pour la vie
Nous ne pouvons ĂȘtre unis

Bobo

novembre 21st, 2022

Je suis un dandy capé
un d’handicapĂ©
un qui se cache
un clodo, un hobo
un vagabond parfois beau
quand la lumiĂšre se fait tĂąche

Pour rien

novembre 13th, 2022

La guerre est une bĂȘtise ultime
L’humanitĂ© est un Ă©chec puissant
L’art est une des rares solutions Ă  la folie
Il est pourtant pris dans la tourmente de l’eau
Si seulement on pouvait attendre la mort comme des Guignols
Comme des comédiens qui touillent la vie et brassent le vent
Mais voilĂ , on meurt pour rien.

L’Ă©criture, ça…

novembre 9th, 2022

L’Ă©criture, ça c’est cri de joie
ça c’est cri de douleur et de souffrances
L’Ă©criture, ça c’est cri de surprise
ça c’est cri de suĂ©es et d’odeurs
L’Ă©criture, ça c’est cri de colĂšre et de confiance
ça c’est cri de vie et d’insouciance
Et ça c’est face jamais.

Ravi

novembre 6th, 2022

Je suis tellement ravi de ma matinĂ©e d’hier que je n’ose encore dĂ©velopper ni mĂȘme regarder les photos d’une sĂ©rie qui n’est peut-ĂȘtre que dĂ©butante.
Limite que ces clichĂ©s passent au second plan! 🙂 #humeur_du_moment

Clown

novembre 4th, 2022

The killer clown is mocking death.
Terrifying 🙂

L’Ă©criture

octobre 30th, 2022

L’Ă©criture est Ă  la fois ‘ça crĂ©e’ et ‘ris hein’.

PĂ©nurie de lampes?

octobre 29th, 2022

Je viens de saisir le sens presque profond de ce titre, qui concerne Ă  l’origine un hypothĂ©tique manque de ‘tubes’ (‘valves’, etc), Ă©lĂ©ments indispensables destinĂ©s aux amplis guitare et autre matĂ©riel audiophonique.
Le monde terrestre manque cruellement de lumiĂšre(s).
Les inconscients se ramassent Ă  la pelle.
Mais, finalement, quoi de mieux qu’une obscure noirceur pour briller tranquilou? Me direz-vous? 🙂

Poukave la popette

octobre 25th, 2022

25th october 2022 UT 10:09 France
Quick handjob on S90. No time to loose with shit 😉

Happy halloween fuckers!

octobre 23rd, 2022

 

Ό ÎŹÎœÎ±ÎŸ, ÎżÏ… Ï„Îż ÎŒÎ±ÎœÏ„Î”ÎŻÎżÎœ έστÎč Ï„Îż έΜ Î”Î”Î»Ï†ÎżÎŻÏ‚, ÎżÎ°Ï„Î” λέγΔÎč ÎżÏÏ„Î” ÎșρύπτΔÎč Ώλλα ÏƒÎ·ÎŒÎ±ÎŻÎœÎ”Îč

octobre 22nd, 2022

« Le prince dont l’oracle est Ă  Delphes / ne parle pas, ne cache pas, mais signifie » (Heraclite, Β XCIII Diels- Kranz)

La loi symbolique des humains, qui Ă©videmment n’est que symbolique mais dont la transgression a des consĂ©quences bien rĂ©elles, semble ne plus exister en hexagonie, la Gaule du IIIe millĂ©naire.
La dĂ©mente pĂ©riode covid a pour effet, outre d’ouvrir certains esprits, de revenir sur les deux tabous essentiels que sont l’inceste et le meurtre, l’incestuel et le meurtriel ayant remplacĂ©, Ă  la faveur de psychopathologies graves et sĂ©rieuses, tout ce qui pouvait faire sanitĂ©.
Ce qui n’appartenait qu’aux dieux, dans toutes les mythologies, est devenu l’outil de l’auto-destruction du jouet, de l’objet essentiel, indispensable Ă  ce que l’Homme appelle la vie.
Lacan disait “on est foutu”, j’ajouterai “vite”. Vite.

Flavescer flawlessly

octobre 20th, 2022

On y croit? Et mon cul?
Mais rien n’empĂȘche.
C’est lĂ  qu’on pĂȘche.

dtc le milliardaire juif zuckeberg :) et avec mes compliments, connard sans peau de gland

octobre 19th, 2022

Les vidĂ©os limitĂ©es Ă  25 mĂ©gas dans messenger de facebook? LOL, blaireau t’as vu ta gueule connard de mark zuckeberg? T’es vilain.
Les vidéos interdites dans tous les pays sauf 2 , en posts? mais va te faire enculer blaireau de castré du prépuce, youpino débile!
With love, connard. 🙂

APAISĂ© ^^

A

octobre 19th, 2022

J’ai Ă©tĂ© furieux et plein de rage ma vie durant.
J’ai dĂ©couvert pourquoi et cela n’appartient qu’Ă  moi.
Mon ùme a-a-aaa-apaisée à présent me guide vers moi.

Les infants couronnés

octobre 17th, 2022

A la bonne heure les enfants de cƓur!
A tous ceux qui jamais ne sont du chƓur
ceux qui libres, aiment les fleurs
ceux qui traversent l’inceste
comme on passe Ă  guĂ© l’absence ruinĂ©e

A tous les heurs polytraumatisés
A ces nigauds qui se prennent de haut
Et qui en mĂȘme temps s’Ă©prennent du haut
Que de salauds, que de perdreaux

Le monde jamais n’est accessible
que pour ceux qui s’aiment et se divinent
Ni volonté, ni bibine
L’artifice est dans l’abĂźme

Veux-tu venir? et t’Ă©panouir
Un tout petit peu, au moins, avant de mourir?
Si tu ne veux pas, fais comme il te plaira
Je pars au loin sur un char de foin
Il fumera, tu le verras de l’oin

Hihi, tu fais pipi
Et ce caca qui sent aussi
Mais oui, mais oui
C’est lĂ  qu’on voit
ce qui est entré et sort de toi

Je l’ai subite, telle une pauvre bite
J’en ai mangĂ©, Ă  satiĂ©tĂ©
Que fais-tu lĂ , mon p’tit poupa?
N’ĂȘtre rien d’autre qu’un gland de toi
Que de moulinets, que de petits bras

Mou ah
Ah ah.

La bonne société

octobre 17th, 2022

La “bonne sociĂ©tĂ©”, c’est Ă©videmment celle que les dominants appellent ainsi, la leur.
On ne peut pas l’enlever, la bonne sociĂ©tĂ© est celle des riches, bourgeois ou nobles, qui s’entendent entre eux le plus simplement du monde.
Les vĂ©ritables intellectuels ne font pas partie de ce monde, on peut s’en rendre compte aisĂ©ment en Ă©coutant les Pinçon-Charlot qui ont Ă©tudiĂ© leur vie durant les rouages de ce monde social Ă  qui la planĂšte appartient d’une maniĂšre ou d’une autre et que l’on peut considĂ©rer comme responsables de son anĂ©antissement, Ă  savoir celui de l’humanitĂ©. [ <- y’a un souci dans cette phrase, hein? 😉 ]
C’est lĂ  toute la difficultĂ© de saisir ce qui est le mal dans un monde auquel on est habituĂ© depuis la naissance. On peut mĂȘme presque dire que les philosophes, dans leurs tentatives multiples, avancĂ©es mais toujours vaines, de caractĂ©riser l’humain ont participĂ© Ă©galement au dĂ©ni qui caractĂ©rise l’absence de prise de conscience de ces drĂŽles d’animaux qui parlent et prĂ©tendent ĂȘtre pourvus d’une conscience.

La maison enfermée

octobre 17th, 2022

Pendant de longs mois, la maison est enfermée,
recroquevillĂ©e, essoufflĂ©e, parsemĂ©e de saletĂ©s…
Pendant des années. En fait.

L’univers est-il mauvais?

octobre 17th, 2022

Un humoriste dirait: l”univers est-il de la merde?
[je corrige et mets de cĂŽtĂ© mon lapsus Ă©crit “homoriste”…]
Le sentiment d’humanitĂ© est-il une illusion? C’est trĂšs probable. C’est l’anti paix.
Mais l’univers? uni vers. Un simple mouvement global?
Qu’en dit-on…

Latch

octobre 16th, 2022

 

Les chiants cons

octobre 15th, 2022

 

Graeculi not!

octobre 11th, 2022

^^

Prochaine thÚse fantasmée

octobre 11th, 2022

ThÚse de fin de 3e cycle en métapsychologie, avec tout mon soutien:

Le baiser théùtral par temps de covid.
Autoritarisme, paranoïa et perversion dans les sociétés occidentales du premier quart du XXIÚme siÚcle.

Lame

octobre 9th, 2022

Peut-on lire l’Ăąme sur un corps?
Qu’en est-il d’une image?
Est-ce notre regard ou ce sur quoi il pose?
Un mur bouche-t-il vraiment la vue?
L’espace est-il une dimension?
Et combien y en a-t-il?
“Tout le monde dĂ©lire”
Oui, mais quoi d’autre?
Quoi d’autre l’instant fugace d’une vie d’Ăąme?
Quoi d’autre, te dis-je!
Tant de temps résumé en un souffle, une poussiÚre
Quelquefois une Ă©tincelle…
Si petite dans le temps, si lointaine dans l’espace
Si rien dans le tout.
Mais constituante!
L’Ăąme Ă  tore et Ă  tra-vers…

Ultra

octobre 5th, 2022

Orange skies, sunny blows.

 

L’autoritĂ© folle

septembre 29th, 2022

Cette pĂ©riode oĂč la folie l’emporte au sein et au service des dominants fait confondre Ă  certains esprits Ă©veillĂ©s l’autoritĂ© et l’autoritarisme, maniaque et pervers.
C’est non seulement embĂȘtant, mais trĂšs dangereux. Si l’on veut bien considĂ©rer les trois Ă©tats psychiques principaux que sont la nĂ©vrose, la psychose et la perversion, cette derniĂšre, bien qu’ayant toujours existĂ©, semble l’emporter sur les deux autres Ă  la faveur du cours de l’humanitĂ© et des systĂšmes qu’elle met en place pour sa survie, Ă©conomiques, politiques et donc sociaux.
Une grande masse de nĂ©vrosĂ©s se contentent d’un dĂ©ni inconscient de ce dont ils sont l’objet; c’est la vie pensĂ©e comme heureuse mais dĂ©bilitante basĂ©e sur la reproduction et la consommation, afin de croire “qu’il en va ainsi”.
Cependant, et bien que ces signaux soient encore faibles et plutĂŽt utilisĂ©s comme des outils pervertibles, le mouvement d’Ă©mancipation est toujours prĂ©sent et semble s’attaquer dĂ©sormais Ă  certaines fondations de la perversion dominatoire, Ă  savoir la sexualitĂ©: les femmes et les enfants dĂ©noncent les tortures maltraitantes “communes” et ne se rĂ©solvent pas au dĂ©ni. Une conscientisation du malheur dont l’art est la principale voie d’accĂšs et qui prend la forme politique et sociale de rĂ©bellions, de rĂ©voltes et de sĂ©ditions.
Les rĂ©ponses Ă  cette Ă©mancipation saine, dans les rĂ©gimes politiques les plus variĂ©s, sont Ă©videmment l’emploi de la force afin de mater toutes vellĂ©itĂ©s de libertĂ© et de prĂ©server la domination des castes perverses.
Ce qui peut ĂȘtre plus grave encore pour la sociĂ©tĂ©, c’est que ceux qui entendent prendre soin d’autrui, afin de rĂ©duire la folie auto-destructrice des survivants de maltraitances, peuvent ĂȘtre amenĂ©s Ă  confondre des mouvements d’autoritarisme pervers et toxiques avec une autoritĂ© saine. Cela est permis par la nature mĂȘme de la perversion que Racamier et Caillot Ă  sa suite ont tentĂ© de dĂ©finir avec un certain succĂšs.
Cependant, et il faut y revenir, la nature mĂȘme de la perversion est indissociable de la jouissance dont elle se nourrit, ce qui en fait un phĂ©nomĂšne mouvant dans son immobilisme et insaisissable dans ses contours.
Eiguer tente de son cĂŽtĂ© de parvenir Ă  cette mĂȘme fin en s’appuyant sur le groupe plutĂŽt que sur l’individu malade, car cet individu est jouir de folie et amour de la destruction de l’autre dans le cas de la perversion narcissique. La collusion de ces mots antagonistes montre Ă  quel point la tĂąche est ardue.
FĂ»t une Ă©poque oĂč Freud pouvait encore fuir la folie destructrice de la perversion en s’Ă©chappant dans un autre pays que le sien oĂč les gouvernants Ă©taient moins sujets Ă  la pĂ©dagogie noire qu’Ă  l’amour de la libertĂ©, mais surtout Ă  une certaine modĂ©ration (si l’on veut bien y croire encore).
Aujourd’hui, dans ces premiĂšres dĂ©cennies du XXIe siĂšcle, l’Homme a atteint sans encore le formuler ni le formater entiĂšrement un rĂ©gime planĂ©taire.
L’expĂ©rience inĂ©dite (!) d’un virus de type coronavirus aux symptĂŽmes principalement grippaux, dont on ne sait rien de la genĂšse (c’est Ă  la fois fort ennuyeux et de bien peu d’importance face aux phĂ©nomĂšnes politiques construits sur et par sa prĂ©sence bien rĂ©elle)  mais dont on sait qu’il a Ă©mergĂ© prĂšs d’un laboratoire d’ingĂ©nierie gĂ©nĂ©tique Ă©tudiant Ă  des fins de modification prĂ©cisĂ©ment ces virus de chauve-souris, a montrĂ© Ă  quel point la bascule dans un rĂ©gime totalitaire mondial est aisĂ©e.
La perversion, disais-je, mĂšne Ă  la psychose. L’inertie de la nĂ©vrose peut probablement pendant un temps faire contrepoids aux saillies qu’amĂšnent les psychoses dans la sociĂ©tĂ©, mais c’est lĂ  un Ă©quilibre forcĂ©ment fragile et qui ne repose en rien sur la raison.
Si la perversion s’Ă©tend de façon suffisamment globale, la psychose remplacera bientĂŽt la banale nĂ©vrose pour le malheur de tous.
La nĂ©vrose est un pis-aller assez confortable et jusqu’Ă  prĂ©sent assez efficace Ă©galement. Jusqu’Ă  prĂ©sent.
La psychanalyse, et par extension toutes les formes thĂ©rapeutiques bienveillantes (de celles qui permettent d’aborder la mort en paix, la vie durant), ne peuvent se laisser manier, subrepticement, par un autoritarisme rampant, fruit de la perversion.
J’admets que certaines contingences matĂ©rielles puissent, hĂ©las, empĂȘcher un instant les dĂ©roulements de cures, mais il faut impĂ©rativement et le plus vite possible, dire et montrer Ă  la lumiĂšre de l’esprit le phĂ©nomĂšne autoritaire en prenant conscience qu’il vient remplacer, de façon Ă©minemment perverse, la saine autoritĂ© sans laquelle le sens est inversĂ© pour devenir insensĂ©.
Se dire que l’assurance psychique de l’homme sain est un rempart suffisant aux attaques perverses est un leurre. La fuite Ă©tait, Ă©tait!, un moyen terme pour garder une certaine sanitĂ©, mais les progrĂšs techniques (surveillance de masse en toutes matiĂšres, sociale, mĂ©dicale, politique, bref, physiologique Ă  dĂ©faut d’ĂȘtre encore intĂ©grĂ©e au psychisme mĂ©caniquement) sont aujourd’hui mis Ă  la disposition des pervers qui nous gouvernent.

Y a-t-il du beau, du bon et du sacrĂ© dans l’humanitĂ©, je le crois.
Cependant, et mĂȘme Ă  des fins personnelles, la foi, la saine lutte ne doit jamais se laisser amadouer par la face perverse de l’hubris.

 

Serre-moi

septembre 28th, 2022

… pendant que brigitte m’habite!

Sans

septembre 26th, 2022

 

Night owl

septembre 25th, 2022

 

Athlétique

septembre 24th, 2022

 

T’excite pas coco, y’a rien de plus grand sur le serveur, zoom des pixels, s’tou 😉
@2005, chaudasses 😉 vous pouvez dĂ©-mouiller.

Vague vache

septembre 24th, 2022

 

Nom de connard

septembre 23rd, 2022

La crise identitaire de la condition humaine.

 

PĂ©ter les ovaires et casser les couilles

septembre 22nd, 2022

La posture du paranoĂŻaque est celle pour qui le doute ne peut exister.

 

Liquider les conséquences de la PN

septembre 21st, 2022

La perversion narcissique des parents a pour effet délétÚre sur les enfants de les rendre psychotiques.
Il semblerait que le systĂšme capitaliste occidental, dans sa plus grande partie, au moment de l’aprĂšs-guerre du milieu du XXe siĂšcle ait favorisĂ© l’emprise de cette maladie mentale structurelle qu’est la perversion narcissique en mettant entre les mains d’esprits malades de ce virus mortel, ceux qu’on appelle les ‘boomers’ (nĂ©s de la forte natalitĂ© de l’aprĂšs-guerre), tous les moyens Ă©conomiques que la planĂšte ait jamais connus.
Il n’y aura plus jamais de telle pĂ©riode car nous vivons aujourd’hui les consĂ©quences non seulement psychologiques mais Ă©galement matĂ©rielles et Ă©cosystĂ©miques d’un effondrement total bien que lent, mais s’accĂ©lĂ©rant, de l’hubris portĂ©e Ă  son apogĂ©e.
Ce n’est pas tant la nature de cette passion qui est en jeu, car elle est et restera toujours la mĂȘme, que les moyens totalitaires mis Ă  sa disposition.
Chacun sait aujourd’hui que la planĂšte Terre, qui abrite l’Ă©cosystĂšme permettant la Vie ainsi que la vie humaine, est fini. Il n’est pas terminĂ©, il est fini.
Les comparaisons faciles avec les ratatinages de civilisations passĂ©es ne sont d’aucune utilitĂ© intellectuelle, elles favorisent mĂȘme les illusions hallucinatoires qui permettent de continuer sur le chemin de l’abĂźme et de mourir, si l’on peut dire, de façon inconsciente.
Il n’y aura pas de retour pour l’humanitĂ©, et le ‘great reset’ de quelques fous est une hallucination schizophrĂ©nique permise par l’Ă©tat d’Ă©briĂ©tĂ© que procure l’apogĂ©e de l’hubris concomitamment Ă  la conscience Ă  la fois de la finitude des ressources et de la mort prochaine de ceux-lĂ  mĂȘmes qui s’emploient Ă  l’Ă©laborer.
Il n’existe aucune solution satisfaisante de quelque point de vue.
La liquidation des affreux, violente ou non, fera ressurgir parmi les uns et les autres de plus grandes maladies.
Se perdre et s’oublier dans les pires plaisirs ne changera que la vitesse Ă  laquelle la perte s’Ă©tablira, tantĂŽt la rĂ©duisant, tantĂŽt l’accĂ©lĂ©rant.
Chacune des IdĂ©es, jadis Ă©laborĂ©es et qui nous sont parvenues depuis quelques milliers d’annĂ©es tout au plus, ne peuvent aujourd’hui se concevoir sans que l’on s’aperçoive (enfin?) qu’elles sont hĂ©las concomitantes de la matĂ©rialitĂ© nĂ©cessaire (en tant que NĂ©cessitĂ©) Ă  la vie humaine.
Les affects, qui sont donc tous des ‘maladies mentales’, pĂ©riront avec ce qu’ils produisent de NĂ©ant.
L’HumanitĂ© ne maĂźtrise absolument rien, tout au plus pourrait-elle tĂącher de survivre en conscience, mais sa nature mĂȘme l’en empĂȘche fĂ©rocement.
Le Sage comme le gredin partagent la mĂȘme nature et sont tout autant responsables, l’un comme l’autre, chacun Ă  sa maniĂšre.
Il n’y a rien; il n’y a pas plus de dieu que de quantique hors de l’esprit humain qui crĂ©e ces commodes hallucinations.
Pour se rassurer, chacun doit se soumettre, prendre sa part, faire corps avec lui-mĂȘme et s’arrĂȘter.
Il est si vrai que l’Ă©criture est commode, tant elle permet d’oublier qu’il s’agit d’une auto-destruction dont seuls ceux qui crĂ©ent peuvent jouir avant de finir, plutĂŽt que d’en terminer.

lisbeth 2

septembre 12th, 2022

Mort de la reine d’Angleterre:
un apport d’engrais vintage (de qualitĂ©!) qui ne compense pas son humiliante fortune, mais que chacun de ses sujets aurait aimĂ© continuer Ă  agrandir.

Cantique des quantiques

septembre 10th, 2022

 

 

Rien de ce qui ne m’est arrivĂ© n’est arrivĂ© par hasard, il faut s’y rĂ©soudre.
Une lutte pour la vĂ©ritable libertĂ©, celle de l’Ăąme, dans les pires conditions.
Pas autant que celles du Joker incarnĂ© par Joaquin Phoenix au grand Ă©cran, Ă  savoir une mĂšre incestuelle profondĂ©ment psychopathe au point de le laisser faire sa toilette alors qu’elle a les capacitĂ©s physiques de la faire elle-mĂȘme, un pĂšre ou plutĂŽt une brute d’une extrĂȘme maltraitance dont on ne connaĂźt que l’aspect physique (on ne sait pas s’il exerce Ă©galement des violences sexuelles).
Une famille d’une toxicitĂ© extrĂȘme qui explique le principal symptĂŽme visible du Joker, un rire incontrĂŽlable qui se dĂ©clenche de façon prĂ©sentĂ©e comme alĂ©atoire, seul symptĂŽme reconnu par le maigre suivi mĂ©dico-social dont il bĂ©nĂ©ficie: un traitement mĂ©dicamenteux de type camisole chimique qui permet Ă  la sociĂ©tĂ© de ne plus se prĂ©occuper de l’essentiel, et des entretiens que le capitalisme de crise et la financiarisation de la sociĂ©tĂ© vont supprimer par “manque” d’argent.
VoilĂ  pour les racines du mal, prĂ©sentĂ©es comme le pouvoir destructeur d’un systĂšme exclueur basĂ© sur la richesse financiĂšre et le systĂšme capitaliste consommatoire qui broie littĂ©ralement, tels des exemples de foire, ceux que l’on peut exhiber publiquement, alors que les fleurs du mal semblent prĂ©server plus facilement de la folie, tel le jeune Bruce Wayne fils de milliardaire politique, dont l’exutoire de sa phobie infantile ne pourra ĂȘtre que prĂ©sentĂ©e comme une vengeance, prĂ©tendue saine, au service d’une justice qui ne vise, sous couvert d’universalitĂ© — mensongĂšre Ă©videmment, Ă  ne s’occuper que de points de dĂ©tail, comme si le Monde et l’HumanitĂ© n’Ă©taient au final qu’un dĂ©corum dont la seule fonction serait de valider la marche connue et acceptĂ©e d’une sociĂ©tĂ© terriblement malade.

Notaires

septembre 10th, 2022

Je dis aux notaires de province, à particule ou non, que jouer avec le feu finit par brûler à vif façon jeanne.
La puissance du retour de flamme de plusieurs perversions narcissiques familiales est mortelle, les “pinpons” en savent un peu Ă  ce sujet.

Et ce qui est bien avec cette puissance dĂ©vastatrice, c’est que tout est parfaitement naturel, il n’y a jamais lieu de poursuivre.

DeArmond wheel fix

septembre 2nd, 2022

Vintage DeArmond RHC-B 210 acoustic soundhole pickup missing wheel fix.

Mad Max 0 day

août 24th, 2022

 

Les communs névrosés

août 22nd, 2022

J’envie la vie des nĂ©vrosĂ©s, elle est commode.
J’allais dire que c’est une vie misĂ©rable, de mon point de vue de psychotique. Mais c’eut Ă©tĂ© une erreur.
Cette vie de nĂ©vrosĂ©s est un long fleuve tranquille, parsemĂ© de famille, de procrĂ©ation, encore de famille, de boulot alimentaire quelquefois gratifiant…
Un long fleuve, non sans ses petits Ă©cueils, que l’eau nĂ©vrotique parvient Ă  contourner, par la force de la gravitation et de la phusis.
Cependant, tout cela est bien facile, Ă  dire vrai, mĂȘme sous ses atours de ‘ĂŽ mon diou, que c’est difficile’.
Car oui, mĂȘme branlantes, les substructures de la nĂ©vrose commune permettent d’y voir gris, et cela suffit Ă  la multitude.

J’aurais tant aimĂ© me construire sur de telles branlantes fondations. Mais hĂ©las, trois fois hĂ©las, et mĂȘme une quatriĂšme, ce ne fut pas le cas.
De construction il n’y a mĂȘme pas eu. Les aveugles n’y voient que du feu, si l’on ose dire, et prĂ©fĂšrent parler de destruction.
“Pero NO!” comme dirait king Bob des minions avec une certaine nonchalance.
Lorsque la construction est dĂ©faillante au point de n’exister jamais, elle permet le rien.

La construction bancale, trĂšs anale, fait le lit des nĂ©vroses acceptĂ©es, se vautrant dans l’illusion que procurent les possessions et l’argent, quels qu’en soient les ressorts, que l’on en ait ou que l’on en n’ait pas.
C’est une douillette et confortable couche sur laquelle se vautrent les imbĂ©ciles, et en cela ils partagent la mĂȘme stupiditĂ©, quelles que soient leur “classe sociale” ou leur “niveau de vie”, on aurait dit “leur fortune”, dans un temps moins “inclusif”.

Quelle merveille que ce sentiment des nĂ©vrotiques, inconscient, de participer Ă  un “je-ne-sais-quoi”.
Quelle merveille s’il n’amenait la perversion, toutes les perversions, de la plus basse, la plus vile, Ă  la plus futile.

La pierre de touche de l’amour se mesure Ă  la psychose.

[commentaire]
Toute cette énergie gaspillée et gùchée! dans la névrose commune!
C’est remarquable tout autant que phĂ©nomĂ©nal. Quoi d’autre pour nous mener Ă  la fin?

soso

août 13th, 2022

.

août 8th, 2022

Dysfonctionnalisme comme arme de destruction de l’humanitĂ©

août 1st, 2022

On n’imagine pas Ă  quel point ce que la dysfonctionnalitĂ© grave des familles psychopathiques engendre comme psychoses ou leur corollaire, les Ă©tats dits limites.
Pour prendre un exemple, un pĂšre mĂ©galomaniaque pervers narcissique qui se serait trouvĂ© une femme complice, qui, sous couvert de “bonne sociĂ©tĂ©” ou simplement pour “sauver les apparences” (plutĂŽt que les ĂȘtres, n’est-ce pas?), s’en serait pris Ă  son propre fils comme exutoire peut crĂ©er une vĂ©ritable psychose chez cet enfant. La sƓur est plus ou moins Ă©pargnĂ©e et utilise le modĂšle maternel pour survivre.
Ben c’est moi, cet enfant.
Je profite des rares moments de luciditĂ© que je vis de temps en temps pour l’Ă©crire.
Ces pathologies gravissimes de l’humanitĂ© que sont la perversion narcissique, sa complicitĂ© (salvatrice pour le complice) et l’utilisation des enfants comme exutoire est une pathologie virale et toxique au plus haut point.
Evidemment, les névrosés banaux ne peuvent rien y entendre. Mais ceux qui connaissent, par expérience et étude, les pathologies psychiques, savent quels dégùts sociaux elles créent.
En général, les plus faibles ne peuvent exprimer ce genre de choses car ils se sont suicidés bien avant de pouvoir prendre conscience du mal dont ils souffrent.