Liberté d’expression, chérie!

Ou de la misarchie réelle.

Face à l’absence totale de raison, d’honnêteté morale sinon de scrupules, une seule solution: la déraison.
Face à un “conseil” autocratique et anticonstitutionnel, une seule solution: la sécession.
La méthode: l’insurrection.
Le moyen: l’art, la création.

D’après une idée faussement originale d’Alain Acquebart, produit par Chimou Bénichou (apport de cachets et du cachet, on est en France) et Marie-Jo Gropierre (qui roule…etc), avec l’ascendant des suppôts religieux de toutes obédiences y compris putardes, une chanson punk et misarchique qui crache son venin…
Encore plus loin.

Désobéir c’est la santé!
… face aux crétins qui veulent nous éduquer.

Catharsis abréactionnelle fantasmatique: “égorger manu“. Ça fait du bien.

Crédits d’augmentation des cachets : guitares, chant, production, post-production, écriture, fausse basse, prise de son et de vue, montage, effets, mixage, création, interprétation, publication et tout le saint frusquin: FHP Lornet. 2020 under diktat.

MP3 (4 mb)

MP4 (48 mb)

One Response to “Liberté d’expression, chérie!”

  1. Salomon Reinach dit :

    Bien cher,

    Mais c’est LE tube de l’hiver 2020! :O

    Joli travail.

    PS: par contre, le volume à DONF, ça m’a niqué mon ensemble stéréo à lampes et à 10000 euros, pas merci.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.