La société des connards expliquée aux têtes de glands :)

Des vidéos, mais surtout des discours, qui auraient bien plus à chiendent et qui ont force de vérité, tellement l’humanité est débile que c’en est triste.


Je me rappelle d’un ami d’alors qui, vers la fin du lycée, alors que nous participions à quelques manifestations anti réforme jospin ( http://www.ina.fr/video/CAB92012359 ) -il faut le dire, surtout pour se dégager des cours- parlait de nos camarades en les affublant du nom de robots et de légo… Voilà un curieux écho dans le discours de Roland Gori qui, lui aussi, nomme comme des robots les hommes que notre société voudrait créer.
Cet ami a hélas, fort de convictions non autorisées, dévalé la pente des addictions néfastes pour se retrouver engeôlé, bien qu’avec aménagement eu égard à sa position sociale.
Oui, on peut gloser. C’est évident. c’est bien de cela qu’il s’agit.

« La parole politique se condamne aujourd’hui à la séduction et à la tromperie, elle doit se vendre. » (Roland Gori)
S’il fallait s’en convaincre, le débat pitoyable et miteux, dégoulinant de condescendance des guignols du parti socialiste, tout autant que celui de tous les politichiens français, aura au moins réussi une seule et unique prouesse: parvenir à dépeindre le vent à la télévision.

Pour ma part j’hésite inconsciemment, tantôt apathique, tantôt révolté, finalement sans cesse affligé de la bêtise infinie et partagée de mes congénères.

2 Responses to “La société des connards expliquée aux têtes de glands :)”

  1. Salomon Reinach dit :

    Oulala, mon ami, très cher!

    Quel vocable choisi, quel propos enjoué tout autant que rugueux!

    N’est-ce point là tout simplement génial, quand bien même je le dis avec un peu d’avance?

    🙂

  2. piggy dit :

    Et comme le dit Gori: « il n’y a pas de création sans transgression ».

    Et toc! 🙂

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.