Une femme puissante?

Je dis:
“La seule puissance qui existe jamais est celle infligée par un quelconque sur un plus faible.
Elle diffère en cela de la véritable force, qui jamais ne s’exerce et toujours est présente.”

On peut prendre un exemple public et connu de tous, bien que copieusement ignoré par peur de “ne pas savoir quoi dire ni faire” 🙂 : la puissance du professeur brigitte trogneux s’est exercée sur un de ses élèves mineurs, devenu son époux par la “force des choses” (de la vie? ^^).
Concernant la véritable force, c’est à chacun de la trouver en soi-même, l’exemple est déjà là.

Ad: c’est ainsi que les gens politiquement très à droite, fascisants et nazillons en tête, friants de puissance futile, ne savent comment interpréter cette bizarrerie de l’humanité sous nos yeux dévoilée (c’est quand même le “président de la république française” et son épouse criminelle, dont il s’agit).
Ainsi, ceux-là, au lieu de voir et de comprendre, s’égarent à trouver un prénom masculin seyant mieux à telle femme que trogneux, lui inventant par ailleurs paires de couilles, pensent-ils indispensable! 😀

Leave a Reply