Mastering portrait with love (and luck)

denis_webb_web_lornet-design

One Response to “Mastering portrait with love (and luck)”

  1. Salomon Reinach dit :

    Il en va de la photographie d’art comme de la peinture:

    « Nam habet ea quidem in se vim admodum divinam non modo ut quod de amicitia dicunt, absentes pictura praesentes esse faciat, verum etiam defunctos longa post saecula viventibus exhibeat, ut summa cum artificis admiratione ac visentium voluptate cognoscantur. »

    « Elle a en elle une force tout à fait divine qui lui permet non seulement de rendre présents, comme on le dit de l’amitié, ceux qui sont absents, mais aussi de montrer après plusieurs siècles les morts aux vivants, de façon à les faire reconnaître pour le plus grand plaisir de ceux qui regardent, et pour la plus grande gloire de l’artiste. »

    Alberti, De pictura, 1435. Traduction par Jean Louis Schefer.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.