Déchèterie et psychanalyse

Ou de la bêtise humaine en générale mais surtout française en particulier.

Qu’il s’agisse de la gestion dite écologique des déchets humains ou de celle de la santé (et pas seulement psychique, seuls les imbéciles croient que le corps est indépendant de l’esprit) la fransse a une longueur d’avance dans la connerie, bien incarnée dans le chefton d’état manu macron et ses mongoliens gouvernementaux.
Tout est mis en place pour que, dans le cadre d’une lutte contre un virus contagieux, on rassemble le plus possible de personnes dans les mêmes endroits.
Si l’on voulait rendre malade le plus grand nombre, on ne s’y prendrait pas autrement, mais il semblerait que dans les sociétés humaines, le prétexte soit l’inverse.
Pour ne pas tomber dans le vide, il suffit donc de s’y jeter.

Par ici, donc, la déchèterie où d’ordinaire peu de personnes se croisent puisqu’elle était ouverte 5 jours par semaine en accès totalement libre, vient de prendre la décision de n’ouvrir ses portes que deux demi-journées par semaine sur justificatif de domicile datant de moins de 3 mois.
Autant dire que ça refroidit pas mal de citoyens, vu la longueur de la queue de bagnoles qui, en plus d’encombrer la voie, pousse certains à rouler à contre-sens.
Si on ne meurt pas du covid, on pourra toujours avoir un accident corporel en bagnole en essayant d’être un peu écolo!
#comblerie de la connerie fransséze!
Connerie de l’administratif franssé, que même l’administration nazi avaient en horreur (voir l’excellent livre de Chapotot “Libres d’obéir” ).

De la même façon, et de manière inédite depuis sa création, la psychanalyse de tant de patients a été autoritairement et de façon inappropriée, voire policière par le truchement de ses institutions, tout simplement interrompue.
Peut-on plus habilement remettre en question une science humaine en sapant, avec la bénédiction de la plupart de ses membres et associations d’autorité, les fondements mêmes de son principe actif?
Le cadre analytique est tout bonnement essentiel à la cure, quand bien même il serait respecté à la lettre et qu’on pourrait s’interroger sur ce respect scrupuleux.

Que ce soit la fermeture des parcs et jardins, des lieux comme les plages ou les forêts, la fransse montre l’exemplarité de sa connerie au monde entier.
Vivement que ce pays ne soit vraiment plus qu’un musée vidé de ses autochtones, il ne mérite pas mieux.

Pour le reste on apprend que les industries polluantes et nourricières des milliardaires vont être subventionnées à milliards (airbus et renault, par exemple) alors que les domaines dits culturels n’auront que quelques millions. Comme le disait Ruffin: “Pour les pauvres, c’est toujours en millions, pour les riches, en milliards.” ( http://questions.assemblee-nationale.fr/q15/15-528QG.htm )

La logique d’enculage systémique de l’homme par l’homme ne laisse guère d’espoir.
Cependant, le fait que tout cela soit dorénavant revendiqué, mondialement et publiquement pourrait permettre de remettre bien à plat le système et ses serviteurs, par exemple en les faisant passer sous quelques rouleaux compresseurs, en première intention.
#bloody land-art

 

 

One Response to “Déchèterie et psychanalyse”

  1. Salomon Reinach dit :

    Un excellent article écrit par Roland Gori, auquel il faut rendre l’hommage d’être un des rares défenseurs de l’humanité:

    https://www.humanite.fr/je-suis-en-colere-par-roland-gori-687694

    😉

Leave a Reply