Je ne supporte plus le bas peuple…

Non, aussi bien ces pauvres hères que ses proclamées « élites ». Je ne les supporte plus.
De ceux qui s’occupent à faire beaucoup de bruit une fois à la retraite alors qu’ils pourraient presque oublier le bruit quotidien de l’usine, vous savez, ceux qui vous emmerdent à longueur de journée avec des « travaux » inutiles et bruyants.
De même, ceux qui, à peine sortis de l’œuf, font de l’emmerdement par le bruit un plaisir censé compenser à la fois l’absence totale de réflexion et le manque curieux de prétentions.
Une calamité.
Tant il est vrai qu’au lieu de faire l’amour au moins une fois par jour, ils ont trouvé mieux (lol) en jouant de la disqueuse ou de la perceuse… En faisant vrombir les moteurs qui les empoisonnent et les feront crever, décalqués sur un mur ou écrasés dans un amas de tôles…
Et ces braves gens croient que leurs « élites » sont « déconnectées »? Mais mort de rire, les gueux.
Ils ne sont pas « déconnectés », ils sont AILLEURS.
Et ça les amuse de venir vous faire une grimace de temps en temps et de vous prendre pour des crétins – ce que vous aimez être, il semblerait- depuis le poste de tévé.
Alors, oui, c’est l’heure du ménage pour moi.
La plupart des matrixiens croient que l’on ne change jamais. Ces braves. Oui, EUX ne changeront jamais, car ils ne le désirent tout simplement PAS.
Mais leur idiotie n’a d’égal que leur petitesse d’esprit et leur lenteur cérébrale.

Chacun croit qu’il est supérieur aux autres, du médecin au notable administratif, du patronet à la femelle cadre, du petit programmeur avec quelques facilités à la dominatrice qui sait s’entourer en croyant que, ni vu ni connu, elle peut profiter, tous!

C’est à vomir.

Et pourtant, dans cette masse informe et puante de bêtise populassière, il y a quand même quelques gens biens.
Mais ils sont SI rares!

2 Responses to “Je ne supporte plus le bas peuple…”

  1. Salomon Reinach dit :

    Il est vrai que la médiocrité est le fléau de l’humanité.
    Même ceux qui parviennent presque à y échapper en sont encore quelquefois victimes.
    C’est d’une tristesse infinie.

  2. admin dit :

    C’est vrai.
    C’est un peu mon « Assomons les pauvres » (avec 2 m pour être bien sûr que ça rentre ^^) de Baudelaire, mais je ne fais pas de distingo économique.
    Je m’attaque aux déficients cérébraux qui représentent 99, 999… % de l’humanité. Ils ont pourtant TOUS un cerveau, mais il ne fonctionne que « pas bien », au ralenti, comme s’il était malade 🙁
    Vraiment, c’est terrible.
    Je vais m’employer à changer cela, mais ils devront tous également faire de très gros efforts, car une fois contenté, la vie est d’une facilité que tous ceux-là ne peuvent même imaginer.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.