Le délit’âge

Il y a ceux qui partent et qui reviennent
Il y a ceux qui partent et ne reviennent jamais vraiment
Il y a ceux qui partent pour oublier que ce sont les autres qui sont barrés
Il y a ceux qui n’existent pas
Il y a ceux du creux, du vide, du vain et qui refusent de s’en rendre compte
Il y a ceux qui au moins essayent
Il n’est que vanité
Et pourtant une humanité
Qu’il est triste de savoir

F.H.P. Lornet, le 26 juin 2017.

 

Leave a Reply