De la vulnérabilité.

Kamel Daoud "Le peintre dévorant la femme".

 

 

Leave a Reply